Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



Dénouements


Lettre du 30 octobre 2020 par Eric Galiègue - VALQUANT.



Les trois risques majeurs de l’année 2020 se dénouent maintenant. Comme nous l’indiquions la semaine dernière, la convergence chronologique de la réalisation de ces trois risques est impressionnante. Au niveau sanitaire, « reconfinement » de la France à partir du 30 octobre. Au niveau du Brexit, fin des négociations impérativement dans les 10 jours. Au niveau des élections américaines, mardi prochain. Dans ce contexte, le retour de la volatilité sur les marchés d’actions est normal : un « trou de marché » est même probable dans les tous prochains jours.

Au niveau sanitaire, le nouveau confinement de la France est une surprise. En quelques jours, on est passé d’une situation de couvre-feu de 21 H à 6 H, limité aux grandes agglomérations, puis déployé à toute la France, à un confinement total. Ce confinement est néanmoins soucieux de préserver l’économie, puisque si le télétravail est plus que recommandé, les entreprises sont invitées à poursuivre leur activité, notamment dans les secteurs industriels et BTP. Écoles et crèches restent ouvertes. La circulation extrêmement rapide du virus pourrait pourtant contraindre dans les prochains jours au même confinement que celui de mars. Il est peut-être d’ailleurs, d’un point de vue purement sanitaire, encore plus justifié en octobre qu’en mars. En effet, le Président, dans son allocation de mercredi soir, a indiqué que, quoi qu’il arrive, et eu égard à l’inertie des phénomène épidémiques, dans 3 à 4 semaines, le système hospitalier accueillera 8 à 9 000 patients en réanimation, c’est à dire que le système sera totalement saturé, sans possibilité de « délestages » vers d’autres hôpitaux, français ou étrangers. Cela veut dire que les nouveaux patients Covid n’auront pas de place en réanimation, et a fortiori tous les patients atteints d’autres pathologies, qui nécessite une assistance respiratoire. Le stress sanitaire malheureusement devrait empirer, au fur et à mesure de la diffusion anxiogène des données sur les nouvelles infections, sur le taux d’utilisation des capacités hospitalières nationales, et le sur le nombre de morts. L’impact économique de ce nouveau confinement est évidemment difficile à établir. Le confinement « dur » de mars avait couté entre 0,5 et 1% de PIB par semaine. Aujourd’hui nous prenons l’hypothèse basse de cette fourchette : en 4 semaines, le PIB devrait subir un impact négatif de l’ordre de -2%.

La baisse du PIB devrait être de l’ordre de 11% en 2020, au lieu de -9% anticipé jusque maintenant.
Évidemment, au niveau des entreprises, les bénéfices anticipés pour cette année devraient accuser aussi le coup. La baisse du BPA 2020 sera un peu plus profonde, mais depuis longtemps les investisseurs ont fait leur deuil de cette année. Le vrai sujet, c’est naturellement 2021 : ce nouveau confinement va-t-il affecter 2021 ? La situation sanitaire ne va-t-elle pas induire un déconfinement très progressif, qui ne permettra pas à l’économie de se redresser aussi vigoureusement qu’au mois de juin ? En tout état de cause, il semble bien que ce soit cette fois ci l’année 2021 qui va être touchée de plein fouet. Il faut reporter à 2022 les prévisions de 2021, c’est en tous cas malheureusement l’hypothèse sur laquelle il faut désormais travailler.

Le volontarisme et l’efficacité des actions des banques centrales en cas de crise est néanmoins très rassurante. Les nombreuses déclarations de la BCE (hier encore) ou de la Fed sur le sujet du déploiement de nouveaux moyens et le maintien des dispositifs en place, confirment que les autorités sont prêtes à agir. C’est nécessaire et cela nous fait croire qu’une baisse profonde des cours ne se produira pas. Nous estimons aujourd’hui que la baisse des cours devrait être limitée à 4 200 points au niveau du CAC 40 cette fois ci. Pour la première fois depuis juin dernier, nous proposons aux investisseurs d’être investi « normalement sur les actions », et de surpondérer en cas de baisse en deçà de 4300 points.


Investisseurs : Nous recommandons la neutralité sur les actions pour un CAC 40 compris entre 4 310 et 4 641.

Tendance sur les marchés de taux et de devises : Les taux souverains ont baissé un peu plus encore cette semaine en Europe, mais ont remonté aux USA pour atteindre 0,8%. Le taux de change de l’€ a baissé de 1%.

Tendances récentes sur les matières premières : Le cours du pétrole a baissé de 5% alors que celui du cuivre a reculé de près de 3%.
Eric Galiègue
Eric Galiègue

Eric GALIEGUE
Analyste financier indépendant,

Président de VALQUANT EXPERTYSE SAS
Membre de l'AFITE
Enregistré à l' ORIAS sous le N° 11059738

7 rue Greffulhe
75 008 PARIS
01 42 93 23 68
06 82 84 78 61
eric.galiegue@valquant.fr


www.valquant.fr





No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Vendredi 30 Octobre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos