Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Salaires : plus d'un français sur deux mécontent de sa rémunération


La majorité des cadres est, quant à elle, satisfaite de ses revenus.



Communiqué du 18 décembre 2014

En cette période de fin d'année, alors que les entretiens d'évaluation annuels approchent à grand pas, les Français déclarent ne pas être satisfaits par leur rémunération.
L'étude (1) réalisée par l'institut OpinionWay pour Monster, leader mondial de la mise en relation entre les personnes et les opportunités de carrière, révèle en effet que plus de 51% des salariés estiment leur salaire insuffisant.

De grandes disparités en fonction du niveau de qualification et de la taille de l'entreprise

La fin d'année est le moment des entretiens d'évaluation et donc d'une prise de recul sur les missions, les compétences et le salaire de chacun. Dans ce contexte, seule une minorité de salariés se satisfait de son sort économique, la majorité (51%) espérant mieux pour l'année prochaine.

En regardant les résultats attentivement, on constate néanmoins des disparités parmi les salariés :
- En fonction du statut : la proportion des non-cadres avouant ne pas être satisfaits de leur rémunération (54%) est largement supérieure à celle des cadres (43%).
- En fonction de la taille de l'entreprise : la satisfaction par rapport à la rémunération est également liée à la taille de leur entreprise : plus de 61% des employés sont mécontents dans les structures de moins de 10 salariés, alors qu'ils deviennent minoritaires (48%) dans les structures de plus de 1 000 personnes.
- En fonction du diplôme : les personnes ayant un niveau inférieur au bac sont bien moins satisfaites de leur revenu que la moyenne des salariés français : 39%.

« Si vous jugez votre rémunération insuffisante, la première chose à faire est de savoir si vous pouvez légitimement demander une augmentation. Pour cela, renseignez-vous au préalable auprès de vos collègues ou des personnes occupant un poste similaire, vous vous situerez ainsi par rapport au marché. Si votre rémunération est plutôt dans la fourchette basse, vous bénéficierez d'une certaine marge de négociation pour demander une augmentation lors de vos entretiens d'évaluation annuels, explique Marc Suchet, Directeur marketing de Monster France, Espagne et Belux. Par contre, si vous êtes déjà dans la moyenne ou dans la fourchette haute pour votre poste, vous auriez certainement intérêt à chercher à obtenir de meilleures conditions, soit en interne - en demandant une promotion et de nouvelles missions à votre manager -, soit en externe en misant sur une entreprise ayant une politique salariale plus avantageuse - ou en changeant pour un secteur plus rémunérateur. »

Les résultats du sondage : « Êtes-vous satisfait de votre salaire ? » :
Très satisfait : 5%
Légèrement satisfait : 43%
Peu satisfait : 40%
Pas du tout satisfait : 11%
Ne se prononce pas : 1%
TOTAL : 100%

(1) Étude réalisée auprès de 1013 salariés français. L'échantillon est représentatif du salariat français sur les critères de sexe, d'âge, de catégorie socioprofessionnelle, de taille d'entreprise, de secteur d'activité de l'entreprise, de statut de l'employeur (public/privé) et de région de résidence. Les salariés ont été interrogés en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview). Le terrain a été réalisé du 9 au 10 décembre 2014. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252.

Monster Worldwide Inc.
monster.com.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/abonnement

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur
- la lettre digitale "Le Contrôleur de Gestion" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/lecontroleurdegestion
- la lettre digitale "GRC Manager" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/grcmanager

Un seul formulaire d'abonnement pour 7 lettres


Jeudi 8 Janvier 2015
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News