Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Prévisions économiques Saxo Bank pour le 1er trimestre 2013


Alors que la situation économique s’aggrave, les politiques temporisent



Saxo Banque, le spécialiste de l’investissement et du trading en ligne, publie aujourd’hui les prévisions du groupe pour le premier trimestre 2013. Selon les analystes de la banque, l’impératif pour 2013 consistera à combler le gouffre énorme entre un système financier bien portant et une économie réelle qui peine à sortir la tête de l’eau. La tâche est bien plus ardue que ce que le consensus semble disposé à reconnaître.

Dans ce rapport, Saxo Bank évalue une croissance mondiale et américaine plus faible que celle annoncée par le consensus. Une position que les analystes expliquent par le manque de confiance parmi les PME américaines, un segment représentant 65% du marché de l’emploi et de la croissance aux Etats-Unis. Si le consensus pour le PIB au 1er trimestre 2013 est de +1,6%, Saxo Bank l’estime ainsi plus proche de +0,8%.

En Europe, les analystes de la banque estiment que cette année sera un test crucial pour l’implication de l’Allemagne dans le projet européen. Les allemands sont forcés, petit à petit, d’accepter la mutualisation de la dette, ce qui aura un impact important sur la notation de l’Allemagne ainsi que sur ses résultats à l’exportation. La banque prévoit que les taux de chômage importants associés à une croissance en berne, pousseront les pays d’Europe du sud à réclamer davantage de mesures de la part de la BCE. Des mesures sur le modèle de celles mises en place par la FED aux Etats-Unis. La BCE étant plutôt favorable à l’impression de monnaie, la Bundesbank allemande devrait se retrouver complètement isolée. Saxo Bank s’inquiète en outre du nombre grandissant de manquements aux règles du traité de l’Union Européenne, alors que le taux de chômage en Europe devrait continuer à croître dans les mois à venir.

Concernant l’Asie, le regard de la banque se tourne en particulier vers la Chine. L’expérience économique de la Chine est maintenant vieille d’une génération, celle née en 1979. La prochaine étape pour le pays, loin d’être évidente, sera d’évoluer de la plus grande économie émergente du monde, à une superpuissance développée. Dans ses prévisions trimestrielles, Saxo Bank liste trois éléments clefs dont la Chine aura besoin pour effectuer cette transition :
1- Une concurrence accrue pour réduire la corruption
2- Un marché financier plus développé pour accueillir et stocker une richesse en augmentation. Et plus important :
3- Des programmes sociaux d’Etat étendus, en particulier pour la santé

Tout cela facilitera le passage d’une économie ultra dépendante de ses infrastructures et exportations, à une économie équilibrée par la consommation domestique. Cela ne sera possible que si la propension des chinois à épargner diminue du fait d’une sécurité sociale plus efficace.

Steen Jakobsen, économiste en chef de Saxo Bank, déclare :
« Notre appel à soutenir les agents microéconomiques demeure notre principal message pour 2013. Les réponses macro à la crise, telles qu’imprimer davantage de monnaie, ne constituent pas une bonne solution. Pour autant, nous ne sommes pas si pessimistes en ce qui concerne 2013. Cette année sera une année de transition, avec l’acceptation progressive qu’il est temps d’essayer quelque chose de nouveau – et c’est une bonne chose. Tout le monde semble prêt au changement, mais quand donc les décideurs politiques vont-ils se réveiller ? »

Saxo Bank

Vendredi 1 Février 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News