Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



Les Objectifs de Développement Durable, objectifs prioritaires et intégrés aux démarches RSE des entreprises


Étude PwC : Les Objectifs de Développement Durable dynamisent et apportent du sens aux démarches RSE des entreprises



• 95% des entreprises françaises [1] déclarent connaître les ODD et 80% les ont priorisés
• Seules 16% des entreprises estiment que les ODD concernent avant tout les États et non les entreprises
• 60% des entreprises ont mis en œuvre ou vont mettre en œuvre des actions sur les 5 ODD prioritaires
• Les entreprises déclarent avoir besoin que leurs parties prenantes externes soient plus sensibilisées aux ODD (50%) et que les pouvoirs publics s’en saisissent davantage (50%)

Les Objectifs de Développement Durable forment le cœur de l’Agenda 2030 [2] et ambitionnent de transformer les entreprises en assurant une transition juste vers un développement durable. Ils représentent un cadre pour agir, un outil de sensibilisation et une source d’opportunités économiques. Dans sa nouvelle enquête « ODD et entreprises françaises, en action ! », le cabinet PwC a analysé les réponses de 207 entreprises, membres du Global Compact France, mouvement d’entreprises en faveur du développement durable et de la RSE.

Les entreprises ont conscience de l’importance des ODD et en font une priorité

L’enquête révèle une bonne appropriation des ODD par le secteur privé. En effet, 95% des répondants connaissent les ODD, dont la majorité déclare les connaître depuis deux ans ou plus (62%). Seules 16% des entreprises estiment que les ODD concernent avant tout les États et non les entreprises. Les experts notent que si la connaissance des ODD s’est d’abord faite dans les grandes entreprises, elle s’étend maintenant aux TPE/PME.

Les ODD sont une priorité pour les entreprises françaises : plus de 80% des acteurs interrogés disent avoir déjà priorisé les ODD pour leur entreprise et plus de 80% des entreprises ont également fait correspondre leur démarche RSE aux ODD ou prévoient de le faire. Il y a une réelle cohérence entre les enjeux considérés comme prioritaires et la mise en place d’actions. Ainsi, sur les 5 ODD [3] les plus prioritaires selon les entreprises répondantes, des actions sont mises en œuvre ou prévues pour plus de 60%. L’étude révèle enfin que 84% des entreprises font d’ailleurs preuve d’une volonté de communication autour des ODD, déclarant les inclure dans leur communication externe et/ou interne ou vouloir le faire dans l’année à venir.

« L’intérêt des entreprises pour les ODD est fort et l’intégration dans le cœur de métier se fait peu à peu. L’atteinte des ODD dépend de la mobilisation des acteurs, et les entreprises ont un rôle clé à jouer dans un contexte où l’Etat n’a plus le monopole de l’intérêt général face aux corps intermédiaires. La question essentielle qui va se poser touchera à la nouvelle définition du rôle de l’entreprise dans la société et l’économie. L’entreprise de demain aura à rendre des comptes sur une performance globale dépassant la seule performance financière. Universels, inclusifs et interconnectés, ces objectifs de développement durable instaurent un langage commun et forment un nouveau cadre universel de la RSE » explique Emilie Bobin, Associée au sein du département développement durable chez PwC.

Les entreprises se préparent à faire évoluer leur modèle, mais ont besoin d’outils

Afin de s’approprier davantage les ODD et de les intégrer à leur démarche RSE, les entreprises déclarent avoir besoin que leurs parties prenantes externes (clients, fournisseurs) soient plus sensibilisées aux ODD (50%) et que les pouvoirs publics s’en saisissent davantage (50%).
Les besoins relevés par les experts PwC concernent principalement les outils et la sensibilisation puisque près de 70% des entreprises demandent des outils de mise en œuvre, d’évaluation ou de reporting.
Au-delà de la mise en œuvre et du reporting, les ODD sont un outil afin de tester la résilience du modèle de chaque entreprise et de le repenser en lui donnant plus de sens. C’est le sens de l’action des entreprises qui garantira leur capacité à créer de la valeur durablement.

De plus en plus, les stratégies RSE se construisent et se déclinent par rapport aux ODD.
«Ce qui est vraiment nouveau, c’est que les 17 ODD amènent une vision globale et stratégique et que les entreprises construisent leur reporting sur les ODD de manière volontaire en identifiant ce qui les intéressent le plus. Les ODD sont également un bon moyen pour sensibiliser les collaborateurs ; c’est une synthèse de tous les enjeux auxquels nous devons faire face et elle touche chacun de nous sur des sujets tels que la lutte contre le changement climatique, la justice, la paix, l’égalité Femmes-Hommes et le travail décent, » déclare Fella Imalhayene, Déléguée générale, Global Compact France.

Méthodologie de l’étude :
Cette enquête présente les résultats d’un questionnaire administré début 2019 auprès de 1 000 entreprises membres du Global Compact France. 207 d’entre elles y ont répondu. Les experts PwC observent un équilibre entre les répondants issus de TPE/PME et d’ETI/Grandes Entreprises. 50% des répondants sont des TPE/PME et 50% ont plus de 5 000 salariés (ETI/Grandes Entreprises). Plus de deux tiers des entreprises sondées proviennent du secteur tertiaire, un tiers du secteur secondaire. Deux entreprises sur cinq sont situées en régions, hors Île-de-France, illustrant l’intérêt de l’ensemble du tissu économique pour les ODD. Enfin, un répondant sur cinq est un dirigeant d’entreprise, démontrant ainsi un haut niveau d’engagement sur les sujets abordés dans l’étude.

________________________________________
[1] Membres du Global Compact France et ayant répondu à l’enquête
[2] L’agenda 2030 est un programme universel pour le développement durable, présenté par le Ministère de la Transition écologique et solidaire. Il porte l’ambition de transformer le monde en éradiquant la pauvreté et les inégalités en assurant sa transition écologique et solidaire à l’horizon 2030
[3] Les 5 ODD prioritaires sont l’ODD 8 Travail décent et croissance économique, ODD 5 Egalité entre les sexes, ODD 13 Mesure relatives à la lutte contre les changements climatiques, ODD 12 Consommation et production responsables, ODD 3 Bonne santé et bien-être

Téléchargez l'étude ci-dessous

Laurent Leloup
Fondateur Finyear & Chaineum
Auteur de "Blockchain, la révolution de la confiance"

FINYEAR & CHAINEUM

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.

Mercredi 25 Septembre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News