Future Finance, Decentralized Finance, Daily News
              



Le point bas derrière ou devant nous ?


Lettre du 27 mars 2020 par Eric Galiègue - VALQUANT.



Les évènements de cette période sont tellement nombreux et importants qu’il est difficile de « choisir » le thème que nous souhaitons plus particulièrement analyser dans ce point hebdomadaire. Finalement, le sujet le plus évident, qui correspond à la demande la plus fréquente de nos clients, est de définir le profil du krach. Le point bas est il derrière nous ou encore devant nous ?

L’hyper volatilité que nous avons vécue va durer probablement encore plusieurs semaines. Elle est liée essentiellement à des ventes forcées, d’acteurs des marchés obligés de liquider des positions soit parce qu’ils doivent « éponger » des pertes subies sur d’autres marchés (obligations d’entreprises, matières premières, …), soit parce que la règlementation les y oblige. Ces mouvements très puissants et en tous sens constituent un contexte éminemment favorable pour l’investisseur à long terme et à profil de risque bas. Ce n’est pas le moindre des paradoxes, mais effectivement c’est bien aujourd’hui qu’une catégorie d’investisseurs habituellement absents du marché, « sortent du bois ». Ils interviennent lorsque le mode panique est enclenché, et achètent dans des conditions de sous-évaluation très importantes, qui permettent de compenser le risque général perçu comme très élevé. Ainsi, certains investisseurs ont pu acheter alors que le CAC 40 valait moins de 3 900 points (sous-évaluation de l’ordre de 20% et plus), avec l’intention de garder très longtemps leurs positions. Ils peuvent aujourd’hui revendre ces positions avec des gains de 15-20%, et attendre de se repositionner dans les nouvelles baisses futures. Paradoxalement, la grande sécurité que procure une sous-évaluation importante incite les investisseurs longs à faire et défaire leurs positions en quelques jours …avec des gains considérables. Nous reviendrons plus tard sur l’évaluation du CAC 40, sujet ô combien important pour se projeter au-delà des prochaines semaines.

Dans l’immédiat, nous pensons que les points bas du CAC 40 sont probablement devant nous. La première phase du krach est maintenant finalisée. La chute vertigineuse de près de 40% en un mois, du 19 février au 18mars, sans figure de retournement préalable, a été suivie par un rebond de près de 25% (passage de 3650 à 4540). Cette première phase correspond, pour les intervenants des marchés financiers, au passage d’un monde virtuel quasi euphorique, à un monde réel cataclysmique (effondrement de -40%), puis à la prise en compte des mesures publiques adaptées à la situation (rebond de +25%).

La seconde phase du krach va correspondre au vécu bien concret du pire de la crise sanitaire et de l’arrêt économique, tellement impressionnants et anxiogènes. Comme nous le disons souvent, anticiper c’est bien, vivre les choses, c’est différent et bien plus difficile. Comme la plupart des intervenants de marché sont jeunes, avec une expérience de 5 à 10 ans, ils n’ont pas connu l’arrêt de 2008, et encore moins la dernière « vraie récession », celle de 1982. Ils n’auront probablement pas les nerfs pour « tenir », et éviter de vendre au pire moment, lorsque New York, épicentre de la planète financière, sera en mode panique face à l’hécatombe annoncée, et face aux coupables errements du président Trump, capable de créer une crise de confiance aigue. C’est probablement à cette occasion que le point bas sera touché, en baisse significative par rapport aux niveaux actuels.

Après ce point bas, un nouveau rebond saluera probablement les annonces de déconfinement et le début de la fin de la crise sanitaire, et marquera la fin de la seconde phase du Krach. Il faudra ensuite vivre des lendemains difficiles : la poursuite probable de la récession malgré la fin de l’épidémie, en raison de problèmes préexistants, et notamment du risque de crise de l’Europe et de l’euro. Le désastreux Conseil européen d’hier soir démontre à nouveau que notre Europe est bien mauvais état… et capable de revenir vite sur le devant de l’actualité.


Tendance sur les marchés de taux et de devises : les taux à 10 ans du trésor américain ont fortement baissé, à la suite des annonces de la Fed, à 0,8% hier soir. Les taux allemands et français ont baissé aussi. L’€ a progressé de 3% environ et est revenu au-delà de 1,1$.

Tendances récentes sur les matières premières : Le cours du pétrole a progressé de plus de 10%. Le cours du cuivre a rebondi de 2%.

Investisseurs : Nous recommandons de sur pondérer les actions au maximum, pour un CAC 40 en dessous de 4 720.


Eric Galiègue
Eric Galiègue

Eric GALIEGUE
Analyste financier indépendant,

Président de VALQUANT EXPERTYSE SAS
Membre de l'ACIFTE, association agrée par l' AMF
Enregistré à l' ORIAS sous le N° 11059738

7 rue Greffulhe
75 008 PARIS
01 42 93 23 68
06 82 84 78 61
eric.galiegue@valquant.fr


www.valquant.fr






No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Lundi 30 Mars 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles