Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



L'email est mort, vive l'email !


Commentaires de Guillaume Gombert, Lead Strategist, Fabernovel.



Aujourd’hui, un employé de bureau reçoit en moyenne 120 emails par jour. Dans ce magma d’informations, on trouve des messages importants de clients ou de collègues, mais aussi des spams et d'innombrables chaînes d’emails.

Slack a déjà proposé une alternative, non pas à l’email en tant que moyen de communication, mais à sa mauvaise utilisation. L’entreprise rapporte qu’elle arrive à réduire de moitié le nombre d’emails envoyés, Slack absorbant toutes les conversations informelles entre collègues en particulier - et poussant Microsoft à réagir.

A l’occasion d’Ignite, sa grand-messe annuelle, Microsoft vient d'annoncer une plus grande intégration d’Outlook et de Teams, le copycat de Slack. Il est désormais possible d’envoyer, depuis Outlook vers Teams, un email, comme on partageait un fichier Excel, une image ou un post. S’il n’est pas (encore) possible de répondre à l’expéditeur depuis Teams, cette fonctionnalité permet aux utilisateurs de discuter d’un email dans Teams, au lieu de passer par une chaîne d’emails. Plus de transparence, plus de fluidité, plus de réactivité : Microsoft semble vouloir faire de Teams le centre de pilotage pour l’employé de bureau. Cette intégration est rendue possible par la création de channels privés, permettant de discuter par équipe et de manière confidentielle (entre destinataires d’un email, par exemple).

Si Slack puis Teams, dans son sillage, semblaient annoncer la mort de l’email, nous constatons que ces outils servent avant tout à lui redonner de la valeur en désengorgeant nos boîtes mail.

Microsoft rattrape ainsi son retard. En effet, il est en effet possible, depuis longtemps, de connecter sa boîte Gmail avec Slack pour archiver ses emails et en discuter sous forme de commentaires. Mais l’impact devrait être important. Cet été, Microsoft revendiquait déjà 13 millions d’utilisateurs actifs quotidiens contre 12 millions (en octobre) pour Slack. Rapporté au nombre de boîtes email, cela se chiffre en milliards d’emails par jour - soit autant de précieuses minutes de gagnées dans les journées très chargées des employés.

Plus qu’une fonctionnalité nouvelle, cette intégration est dans la continuité d’une stratégie ambitieuse de Microsoft. Teams n’est pas un outil de plus - qui serait dédié à la communication - mais la clé de voûte de sa suite Office 365, lui offrant à la fois de la cohérence et du liant.

A propos de l’auteur Guillaume Gombert, Lead Strategist, Fabernovel
Guillaume rejoint Fabernovel en 2015 en tant que Project Manager, afin de contribuer à la conception de nouveaux business models à et la conduite de programmes d’innovation. Il occupe désormais le poste de Lead Strategist, en charge des projets de roadmap, vision stratégiques et des études.
Il a notamment dirigé l’étude GAFAnomics WeChat, the shape of the connected China et Slack, the future workplace dont il est co-auteur.
Avant de rejoindre Fabernovel, il a d'abord travaillé en R&D, chez Parrot sur un algorithme de débruitage du casque Zik, puis dans le Centre for Digital Music (Queen Mary University, Londres) sur une méthode de classification automatique de vidéographies.
Il s'est ensuite spécialisé dans le management de projets innovants en intégrant la cellule de coordination de l’innovation numérique d'Essilor. Il a contribué à la croissance de cette entité tout juste créée, en la structurant autour de ses activités de veille et d’exploration de projets.
Guillaume est diplômé de Télécom ParisTech (ingénieur) et de l’École Polytechnique (Master PIC).

A propos de Fabernovel :
Fabernovel est une entreprise internationale de conseil en transformation et de création de produits et de services numériques.
Créé en 2003 par Stéphane Distinguin, Fabernovel compte aujourd’hui 450 talents aux avant-postes de l’innovation sur 3 continents (en Europe à Paris, Lyon, Nantes, Toulouse, Bordeaux et à Lisbonne, aux États-Unis à San Francisco, et en Asie à Shanghai et Singapour). Ses équipes sont pluridisciplinaires : designers, créatifs, ingénieurs, développeurs, data-scientists et analystes apportent leurs convictions et solutions sur toute la chaîne de valeur du numérique, de la phase de conseil à la phase de réalisation de produits utiles au quotidien, jusqu’à la campagne créative et à la valorisation des stratégies de transformation.
fabernovel.com

Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.

Jeudi 7 Novembre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News