Journal quotidien finance-innovation daily news
Financial Year Financial Year
Journal quotidien Finyear : finance-innovation all the year
 
 
 


              



L'ESILV sera la 1ère école française à certifier ses diplômes grâce à la Blockchain et à délivrer des enseignements sur ce réseau


Blockchain est la nouvelle technologie de rupture et pas seulement pour la finance.



Toujours en avance sur les formations numériques, l'ESILV (Ecole Supérieure d'Ingénieurs Léonard de Vinci), persiste et signe en devenant la première école française à certifier ses diplômes sur la Blockchain, à donner des cours sur ce réseau, à faire phosphorer ses étudiants sur des projets concrets et à proposer en 5ème année une option ‘Fin Tech' pour former les développeurs de ces entreprises innovantes.

Des diplômes authentifiés et vérifiables grâce à la Blockchain
Déjà précurseur avec ses cours sur Bitcoin et les monnaies numériques grâce à l'intervention du spécialiste français Pierre Noizat, l'école de Paris-la Défense qui forme des ingénieurs notamment dans les domaines de l'Informatique et de la Finance, a noué un partenariat avec de la société Paymium, leader européen de la technologie Bitcoin, basé à Paris, pour rendre ses diplômes infalsifiables et facilement vérifiables.

La blockchain est le registre public des transactions sécurisées par le protocole Bitcoin.
Ce protocole permet à chacun, sans autorisation ou contrat préalable, de coopérer sur internet avec les autres participants pour stocker et mettre à jour cette base de données, dite Blockchain. Les participants forment ainsi le réseau Bitcoin, qui s'ajoute à d'autres réseaux ouverts sur internet comme le web ou le courrier électronique.

Grâce à la solution développée par Paymium, la Blockchain va pouvoir certifier les diplômes de l'ESILV dès le mois de mars. A l'instar des scribes de l'égypte antique, ce registre des temps modernes, sera le garant de l'authenticité des diplômes. Particulièrement économique (plus besoin d'impression papier) et infalsifiable, la Blockchain devrait rapidement séduire la plupart des établissements d'enseignement supérieur en France, désireux de fiabiliser la délivrance des diplômes et de permettre leur authentification avec une solution pérenne, fondée sur des logiciels libres.
Il est prévu d'étendre ensuite la certification sur la blockchain des diplômes des autres écoles du Pôle Léonard de Vinci que sont l'EMLV et l'IIM.

Des cours inédits sur la Blockchain en France

Qu'est-ce que la "blockchain"? Que font les "mineurs " ? Quelles sont les technologies et les procédés cryptographiques sécurisant les échanges ? Au-delà des paiements, est-il possible de décentraliser d'autres services en ligne ?... , sont des questions auxquelles Pierre Noizat répondra dès la rentrée 2016.

Débutés en Septembre 2015, les cours de Pierre Noizat sur les monnaies numériques portent déjà leurs fruits : des étudiants de 4ème année de l'ESILV travaillent en étroite collaboration avec la Maison du Bitcoin à Paris pour réaliser un prototype de distributeur de boissons payables en Bitcoin : il suffit de choisir sa boisson et de flasher un code avec son smartphone pour effectuer la transaction.

Des ingénieurs spécialistes de la Fin'Tech
En septembre 2016, la Majeure Ingénierie Financière de l'ESILV offrira aux étudiants de 5ème année la possibilité d'intégrer une option « Fin'Tech ». Son objectif ? Former les premiers ingénieurs Fin'Tech de France maîtrisant les technologies du numérique issues notamment du développement d'Internet (réseau, cryptographie, Big Data, protocoles…) qui réinventent les métiers de la Finance avec ses nouvelles méthodes de paiement, d'investissement, de prêt, nouvelles monnaies…
« On voit émerger de nouveaux acteurs avec de nouvelles méthodes pour répondre à des besoins anciens. Cette évolution naturelle nous conduit à proposer des cours toujours plus innovants afin de former les leaders de demain, qui sauront accompagner mais surtout mener ces innovations majeures.» précise Cyril Grunspan, Responsable du département d'Ingénierie Financière de l'ESILV.

L'ESILV s'engage à aller encore plus loin et à accompagner tous les projets industriels liés à la Blockchain.

A propos de l'ESILV
L'ESILV, Ecole Supérieure d'Ingénieurs Léonard de Vinci est une école d'ingénieurs généraliste au cœur des technologies du numérique. Elle recrute principalement au niveau Baccalauréat (S et STI2D) et forme en 5 ans des ingénieurs opérationnels s'insérant parfaitement dans le monde professionnel. Le projet pédagogique de l'ESILV s'articule autour des sciences et des technologies numériques combinées à 4 grandes spécialisations : informatique, mécanique numérique et modélisation, finance quantitative et nouvelles énergies et la transversalité de 20% de son cursus avec une école de management et une école de multimédia dont un parcours Ingénieur Manager en 5 ans, double diplômant. Enseignements en petits groupes, travail en équipe, pédagogie par projet, sport intégré dans le cursus, stages et expériences internationales obligatoires complètent le cursus. 1300 élèves - 1250 anciens élèves. L'ESILV est membre de la CGE, de l'UGEI, de la CDEFI et de Campus France.- www.esilv.fr

A propos du Groupe Léonard de Vinci
Le Groupe Léonard de Vinci est composé de quatre établissements d'enseignement supérieur délivrant des diplômes reconnus qui couvrent des champs disciplinaires complémentaires, notamment dans le secteur du numérique : une école de commerce, l'EMLV (Ecole de Management Léonard de Vinci) ; une école d'ingénieurs, l'ESILV (Ecole Supérieure d'Ingénieurs Léonard de Vinci), une école de web & multimédia, l'IIM (Institut de l'Internet et du Multimédia), 1ère école créée en France pour former aux métiers du web et une école de Développeurs DEVSCHOOL. En 2015, il compte 3500 étudiants, 7000 diplômés, 200 collaborateurs (dont plus de 100 enseignants et enseignants-chercheurs) et plus de 550 vacataires issus du monde universitaire et professionnel. Créées en 1995, les 4 écoles sont rassemblées au Pôle Universitaire Léonard de Vinci à Paris- La Défense. Le campus s'organise autour de valeurs communes que sont l'hybridation, la professionnalisation, l'internationalisation, l'ouverture sociale, le sport et la culture. L'hybridation est le résultat de la transversalité qui existe entre les écoles : projets en commun, incubateur, vie associative, activités sportives, double-diplômes… Ingénieurs, managers, designers et développeurs apprennent à vivre et à travailler ensemble au-delà des frontières de leur propre cursus.
www.devinci.fr

Chaineum est partenaire des rubriques blockchain de votre quotidien Finyear.
Pour lire tous les articles Finyear dédiés Blockchain rendez-vous sur www.finyear.com/search/Blockchain/

Chaineum est partenaire de la conférence "Blockchain Leaders" de février prochain éditée par Finyear.
Pour participer à la conférence inscrivez-vous sur www.bl0ckcha1n.com

Chaineum est bâtisseur de compagnies autonomes et décentralisées (incubateur new generation de projets blockchain).
Vous êtes investisseur, porteur de projet, développeur ? Rejoignez Chaineum
Vous êtes CEO, commercial, etc... et vous cherchez à rejoindre une équipe pour développer un projet ? Rejoignez Chaineum : nous avons des startups qui recherchent leur(s) futur(s) associé(s).

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- The Blockchainer
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Vendredi 8 Janvier 2016
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear