Quotidien Fintech, levée de fonds, M&A
              


Vendredi 30 Juillet 2021

Interview | Solarisbank lance en France la première plateforme européenne de Banking-as-a-Service


Entretien avec Jean-François Guillaumin, General Manager France chez Solarisbank.



Solarisbank AG, première plateforme technologique de Banking-as-a-Service (Baas) en Europe, s'est lancée en ce mois de juillet 2021 sur le marché français et vient de lever pas moins de 190 millions d’euros. Désormais valorisée à 1,4 milliards d’euros, Solarisbank entre désormais dans le cercle très fermé des licornes fintechs.

Pourquoi avez-vous décidé de commercialiser les solutions Solarisbank sur le marché français ?

Nous avons officialisé, le 6 juillet dernier, notre entrée sur le marché français et nous sommes enthousiastes à l’idée d’y développer nos activités. Le secteur de la fintech française est l’un des plus dynamiques et porteur en Europe, avec près d’un milliard et demi d’euros levés au premier semestre 2021(soit +228 % par rapport à la même période en 2020). Les Français adoptent également de plus en plus les technologies issues des fintechs. D’ailleurs, ils les perçoivent souvent comme des offres alternatives ou complémentaires à leur banque/assurance traditionnelle. Nous lancer sur le marché français nous a donc semblé être une évidence.

Mais alors, qui est Solarisbank ? Quelle est votre activité principale ?

Créée en 2016, Solarisbank est la première plateforme technologique dans le domaine du Banking-as-a-Service (BaaS) en Europe. Grâce à des API, Solarisbank donne les moyens à ses partenaires de proposer leurs propres services bancaires sans avoir besoin d’obtenir une licence, évitant d’avoir à en assumer les importants investissements financiers ainsi que les nombreuses contraintes réglementaires. La plateforme propose une large gamme de produits modulaires comme des comptes bancaires numériques, des solutions d'identification et de prêt ainsi que des services de garde d'actifs numériques et prochainement un système d’IBAN local. Solarisbank applique un modèle commercial B2B2X avec une approche strictement neutre vis-à-vis des clients finaux, de sorte que ses partenaires restent entièrement maîtres de la relation client et de leur image de marque.

Qu'est-ce qui différencie Solarisbank de ses concurrents ?

Notre vision du Banking-as-a-Service (BaaS) est inédite. Avec notre vision de la banque contextuelle, nous façonnons de manière déterminante l'une des plus importantes tendances du monde financier qu’est l’« embedded finance » ou aussi appelée finance embarquée. Les services financiers font partie du quotidien des Français, et nous voulons aider nos partenaires à développer leur portefeuille et à proposer une expérience encore plus poussée à leurs clients. Nous sommes facilitateurs et participons activement au développement de l’activité de nos partenaires. Nous les accompagnons sur de nombreux aspects, et notamment sur le pan réglementaire pour lequel nous leur évitons de lancer des processus lourds et chronophages nécessaires à la création de services financiers. Notre agilité et notre goût pour l’innovation nous permettent également de répondre de manière juste et rapide aux besoins des clients finaux.

Pouvez-vous définir ce que sont les solutions de Banking-as-a-Service ? Que signifie « finance embarquée » (embedded finance) ?

C’est très simple. Dans le modèle Banking-as-a-Service, les établissements non bancaires ont la capacité d’intégrer des services bancaires complets dans leurs propres portefeuilles de produits et services, afin de proposer des comptes, des cartes de paiement ainsi que des solutions de prêt à leur clientèle.
L’idée de la finance embarquée (« embedded finance »), souvent évoquée sous le nom de « banque contextuelle », consiste, elle, à « intégrer » des services financiers directement dans les produits d’autres fournisseurs non bancaires. De cette façon, le service financier est disponible précisément au bon moment et au bon endroit. Les fournisseurs comme Solarisbank rendent cela possible en intégrant des services de manière transparente dans les offres d’entreprises technologiques de type GAFA ou encore notre partenaire Samsung, mais aussi d’acteurs régionaux et locaux. Et côté client final, les marques restent toujours au premier plan, tandis que le prestataire de services BaaS est en retrait.

Pensez-vous que le marché français est prêt pour ce nouveau service ?

Oui. La France, qui est l’une des plus grandes économies d’Europe avec un haut degré d’ouverture et un esprit pionnier pour l’innovation Tech et notamment Fintech, est parfaitement disposée à tirer parti du potentiel de la tendance de la finance embarquée dans les années à venir.

Selon vous, pourquoi le BaaS est essentiel pour l’avenir du secteur bancaire ?

Le BaaS est essentiel pour l’avenir du secteur bancaire car il permet de bénéficier de tous les avantages d’une banque tout en s’affranchissant des inconvénients. De plus, le Banking-as-a-Service (BaaS) et les services bancaires intégrés devraient avoir un impact notable sur le secteur au cours des 12 prochains mois. Beaucoup d’entreprises considèrent le BaaS comme un moyen de développer leur activité, d’améliorer leurs canaux de distribution, de raccourcir les délais de commercialisation et de rationaliser les opérations. Même si les banques jouissent toujours d’une grande confiance et entretiennent leur relation client, les grandes entreprises technologiques disposent de meilleures solutions pour répondre aux nouvelles attentes des clients et ainsi renforcer leur fidélité en optimisant l’expérience de bout en bout.

Comment voyez-vous Solarisbank dans 5 ans ? Comment imaginez-vous l'avenir des services financiers ?

Certaines sources estiment le marché de la finance embarquée à environ 230 milliards d'euros dans le monde d'ici 2025, contre 22,5 milliards actuellement. De même, les revenus de la finance embarquée devraient atteindre les 3,6 trillions d'euros d'ici 2030 rien qu'aux États-Unis. D’après nos recherches, nous pensons que près de 500 millions de comptes bancaires seront créés des prochaines années. Nous sommes persuadés que la banque de demain ne sera plus seulement une banque, car les services financiers seront étroitement intégrés à la vie de tous les jours. Le potentiel de la finance embarquée, et donc du Banking-as-a-Service, est considérable en Europe.

Notre objectif, tout naturellement, est de devenir la « plateforme BaaS paneuropéenne sous-jacente » à la majorité des comptes bancaires et autres solutions de finance embarquée. Solarisbank a été créée en 2016. En seulement 5 ans, nous avons mené plusieurs levées de fonds, nous nous sommes implantés dans 3 nouveaux pays en Europe et avons atteint les 1,4 milliard d’euros de valorisation, nous faisant entrer dans le cercle très fermé des licornes fintechs. Nous avons pris un nouveau tournant en 2021, et nous sommes persuadés qu’il ne s’agit que des prémices d’une histoire plus grande encore.





Finyear: latest news, derniers articles


Inscription à la newsletter

Flux RSS