Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News


              



ETUDE MARKESS by exægis : vers une automatisation intelligente des processus documentaires


Dans le cadre de son programme de recherche continue dédié à la digitalisation des processus documentaires et métiers, MARKESS by exægis annonce la parution d’une nouvelle étude « Automatisation intelligente des processus documentaires - Pratiques & perspectives à 2021. »



L’automatisation, un enjeu majeur pour les entreprises et administrations françaises

En 2017, 71% des décideurs interrogés par MARKESS by exægis identifiaient déjà l’automatisation comme l’un de leurs principaux défis à relever en matière de gestion des processus documentaires. En 2019, cet enjeu reste clé pour de nombreuses organisations, sachant que seuls 18% des décideurs interrogés au 2ème trimestre 2019 estiment avoir globalement automatisé leurs processus documentaires. « D’après eux, les besoins auxquels répond l’automatisation revêtent d’abord une dimension métier avec l’accélération du traitement des processus métiers (RH, commerciaux, comptables…) et le renforcement de la qualité des processus associés aux documents et contenus numériques traités. Mais derrière l’automatisation, se cachent également une dimension humaine avec la suppression de tâches manuelles récurrentes et la facilitation du travail des gestionnaires, puis une dimension économique grâce à la réduction du coût d’exploitation lié à certaines tâches ou actions », déclare Hélène Mouiche, analyste senior MARKESS by exægis et responsable de l’étude en question.

Le traitement des documents, qu’ils soient encore au format papier ou au format numérique, comporte de nombreux processus répétitifs, simples pour certains, plus complexes pour d’autres. Ceux à automatiser en priorité concernent :
● L’identification et la classification des documents, ainsi que leur archivage pour plus des deux tiers des décideurs interviewés ;
● La capture des données, leur intégration au système d’information en place (applications métiers telles que SIRH, CRM, finance…, systèmes de gestion de contenu de type ECM, GED) et la diffusion des documents et contenus numériques pour un décideur sur deux.

RPA et IA : un recours encore timide en 2019 malgré une perception des usages

Si les technologies d’intelligence artificielle (IA) et de robotisation offrent de nouvelles promesses en termes d’automatisation, les entretiens menés auprès de 60 décideurs métiers et IT d’entreprises et d’administrations montrent cependant que l’automatisation des processus documentaires repose encore très fortement sur de simples workflows. 83% de ces décideurs assimilent en effet l’automatisation des processus à des solutions de workflow contre 48% à de l’IA et 33% à de la RPA (Robotic Process Automation).

Ainsi, la proportion de décideurs mentionnant recourir à ces technologies plus récentes reste timide. En 2019, 10% des décideurs interviewés mentionnent avoir déjà retenu la RPA et 8% y recourir à titre expérimental, en se reposant sur l'utilisation d'agents ou de robots logiciels pour automatiser des tâches répétitives d'un processus métier. D’ici 2021, ce taux devrait doubler, avec des décideurs cependant conscients des limites de la RPA en termes d’automatisation de certaines tâches cognitives, telles que celles faisant appel à des règles difficilement modélisables ou à l'expérience des opérationnels.

86% des décideurs interrogés considèrent cependant la RPA comme une solution transitoire avant de basculer vers l’IA, définie par MARKESS by exægis comme l’ensemble des méthodes et dispositifs permettant la résolution de problèmes complexes ou d'actions récurrentes via des algorithmes et/ou des cheminements logiques, le plus souvent auto-apprenants. A horizon 2021, ce sont 27% d’entre eux qui devraient baser leurs projets d’automatisation sur de l’IA alors qu’en 2019, ils ne sont que 5% à s’aventurer dans l’automatisation ‘intelligente’, essentiellement sous la forme de PoC (Proof of Concept). Classer des documents, aider à la prise de décision, analyser des données non structurées ou encore détecter des anomalies… les usages de l’IA dans le domaine de la gestion des processus documentaires sont variés et clairement identifiés par les décideurs. Il ne reste plus désormais qu’à les concrétiser et à dépasser le stade des PoC et des expérimentations.

LE PROGRAMME DE MARKESS BY EXÆGIS

DIGITALISATION DES PROCESSUS DOCUMENTAIRES & MÉTIERS
MARKESS by exægis développé un programme annuel de recherche dédié à la digitalisation des processus documentaires et métiers. Renseigné à partir de plusieurs centaines d’entretiens par an de décideurs métiers, de DG, de DSI ainsi que de prestataires du marché, ce programme délivre des données sur les besoins et les attentes des décideurs, leurs approches, les enjeux et tendances… Complétées par des sources tierces, ces données alimentent les modèles prévisionnels de marché élaborés et suivis par MARKESS by exægis autour de cette thématique.

MARKESS by exægis est une société d’études indépendante spécialisée dans l'analyse des marchés et stratégies de transformation digitale des entreprises et administrations. La société réalise plus de 5 000 interviews par an de décideurs et de prestataires pour aider les organisations utilisatrices à mieux comprendre et tirer parti des technologies du numérique, tout en accompagnant les offreurs au niveau stratégique et opérationnel afin d'accélérer leur croissance sur le marché français. Fin mai 2018, la société est acquise par exægis, l'agence de notation et de garantie opérationnelle référente du secteur du numérique.


FINYEAR & CHAINEUM

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.

Vendredi 6 Septembre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News