Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



Délais de paiement : le courage de ne pas avoir peur !


Peu ou prou, tous les délais de paiement sont désormais réglementés. Si le délai supplétif est toujours de 30 jours [date d'émission de la facture], le délai de droit commun est de 60 jours facture, 45 jours fin de mois (outre les cas particuliers des factures récapitulatives : 45 jours, le transport : 30 jours et les divers délais pour les produits alimentaires, etc.). Rappelons une fois encore qu’¼ des défaillances d’entreprises sont dues aux retards de paiement. Les créances clients représentent près de 15 milliards d’euros.



Thierry Charles
Thierry Charles
En 2013, l’Observatoire des délais de paiement a constaté une nouvelle dégradation : 63100 défaillances d’entreprises enregistrées et environ 15000 imputables aux retards de paiement. Du côté des clients 43,5 jours de chiffre d’affaire en 2012 contre 44,3 jours en 2011 /et du côté des fournisseurs : 52 jours contre 54 jours en 2011. « Au total, la charge financière supportée par les entreprises s’alourdit d’une demi-journée de chiffre d’affaires. Elle rejoint ainsi sa moyenne de longue période, qui gravite autour de 11 jours de chiffre d’affaires », rapporte le Président de l’Observatoire.

Dès lors, un plan gouvernemental pour le renforcement de la trésorerie des entreprises est lancé début 2013 afin d’accroître l’efficacité de la loi. S’il existe des outils à la disposition des entreprises pour sanctionner les mauvais payeurs [appliquer les pénalités de retard et l’indemnité forfaitaire de recouvrement ; saisir les services de la Dirccte pour un contrôle des mauvais payeurs ; saisir la médiation des relations interentreprises pour obtenir un accord avec un client retardataire ; saisir le tribunal de commerce], ils ne sont encore que trop rarement mis en œuvre par peur des représailles.

Or les sanctions sont particulièrement lourdes et elles ont mêmes augmenté très sensiblement avec le nouveau régime issu de la loi Hamon sur la Consommation du 13 février 2014 : sanction administrative de 375000€, le double en cas de récidive. En cas de contentieux, le créancier peut réclamer le montant des indemnités forfaitaire de recouvrement et les pénalités de retard en sus de dommages et intérêts.

En conclusion, il reste en la matière un gros travail pédagogique à faire : mais plutôt que le mauvais point, retenons à ce stade la mention « peut mieux faire », d’autant que sur le plan national, la Dgccrf s’est fixé un objectif de 2500 visites d’établissements pour 2014. En matière de délais de paiement, le courage, c'est de ne pas avoir peur.


Thierry CHARLES
Docteur en droit
Directeur des Affaires Juridiques d’Allizé-Plasturgie
Membre du Comité des Relations Inter-industrielles de Sous-Traitance (CORIST) au sein de la Fédération de la Plasturgie et du Centre National de la Sous-Traitance (CENAST)
t.charles@allize-plasturgie.com



Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/abonnement

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur
- la lettre digitale "GRC Manager" sur www.finyear.com/grcmanager
- la lettre digitale "Le Contrôleur de Gestion" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/lecontroleurdegestion

Un seul formulaire d'abonnement pour 7 lettres



Friday, April 11th 2014
Rate it


DISCUSS / DISCUTER

1.Posted by Bertrand Mazuir on 04/12/2014 9:02 AM | Alert
Use the form below to send an alert to the webmaster about this comment :
Cancel

Bonjour,
Le véritable courage n'est pas de ne pas avoir peur mais de surmonter sa peur ;-).

Je partage vos conclusions. Nous avons besoin de faire évoluer la culture commerciale concernant les comportements de paiement et cela passe par de la pédagogie et l'application de la Loi existante (augmentation des contrôles et des sanctions effectives). Il ne sert à rien d'additionner des Lois qui dans les faits ne sont jamais appliquées ou presque (pénalités de retard, indemnité forfaitaire dues de plein droit le jour qui suit la date d'échéance...etc).
Cordialement,
Bertrand

New comment:
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News