Quotidien Finance digitale, open finance, blockchain
              



Crypto-monnaies : l'argent du 21e siècle


Jusqu'à présent, les crypto-monnaies ont été des ajouts, plutôt que des substituts. Au cours de la prochaine décennie, la donne pourrait changer. Surmonter les obstacles réglementaires fera grandir leur attrait et augmentera leur potentiel à remplacer les espèces.



Les crypto-monnaies étaient présentes depuis un moment déjà, mais ce n'est qu'en 2017 qu’elles ont vraiment attiré l'attention mondiale alors que le prix du Bitcoin montait en flèche à près de 20 000 $. Plus tôt cette année quand Facebook a annoncé Libra, son nouveau système de paiement par crypto-monnaie, le sujet a impacté tous les niveaux de la société et de la politique. Rien d'étonnant à cela quand on sait que Facebook, avec sa base d'utilisateurs potentiels de plus de 2 milliards d'individus, possède le potentiel de disrupter l'industrie des paiements avec l'utilisation de la crypto-monnaie.

Mais les crypto-monnaies n'ont pas réussi à décoller comme moyen de paiement malgré leurs avantages reconnus, tels que la sécurité, la vitesse, les frais de transaction minimes, la facilité de stockage et la pertinence à l'ère numérique.

A l'avenir, cette situation pourrait changer. Et si l'un des GAFA (ou le chinois BATX par exemple) était capable de surmonter la réglementation, qui semble aujourd'hui être le principal obstacle, alors à long terme, cela amplifierait l'attrait pour les crypto-monnaies, hâterait leur adoption, et leur donnerait le potentiel d'éventuellement remplacer l'argent.

Du côté de l'offre, les gouvernements, les banques et les cartes évoluent vers une société sans espèces
Les gouvernements, les banques et les fournisseurs de cartes partagent au moins un objectif : l'élimination de la monnaie fiduciaire. Tandis que les gouvernements sont plus préoccupés par l'élimination des grosses coupures en circulation, principalement utilisés par l'économie souterraine, les banques et les fournisseurs de cartes cherchent, quant à eux, à favoriser des paiements plus petits avec des innovations technologiques, telles que le paiement sans contact et le paiement mobile.

La clé réside dans les deux pays du monde les plus peuplés. En effet, si jusqu'à présent, la Chine et l'Inde avaient interdit l'achat et la vente de crypto-monnaies, désormais les choses bougent rapidement. Fin octobre, le président chinois Xi Jinping a approuvé la technologie blockchain comme « une importante percée pour l'innovation technologique ». Il a répété l'intention de la Banque Populaire de Chine de remplacer les espèces par une monnaie numérique émise par la Banque Centrale. L’objectif est de soutenir la circulation du yuan et son internationalisation. Les détails doivent être confirmés mais il semble que la monnaie numérique ait les caractéristiques suivantes :
i) Commercial : les banques et la PBOC seront les seuls émetteurs ;
ii) La Banque Populaire de Chine concevra tous les wallets, éventuellement sans utiliser la blockchain.
Ainsi avec le soutien du gouvernement il est probable que le peuple chinois accélèrera l’adoption de la monnaie numérique.
Le changement arrive également en Inde. En 2016 le gouvernement déclarait que les coupures de 1000 et 500 roupies ne seraient plus valables malgré une forte résistance au changement et la pénurie temporaire de trésorerie. Et récemment a été officiellement présentée une monnaie numérique ayant cours légal et réglementée par la Reserve Bank of India.

Au 20e siècle, le monde des entreprises et des commerçants a accepté et favorisé l'argent comptant pour les petits paiements mais aujourd'hui c'est différent. En effet, malgré l’avantage du paiement par carte, les frais liés à ces transactions entrainent un déplacement vers une alternative numérique aux espèces qui supprimerait, ou au moins diminuerait, ces frais supplémentaires.

Selon la recherche primaire de dbDig, presque deux tiers des consommateurs préfèrent les paiements dématérialisés aux paiements en espèces et un tiers privilégie l’anonymat et ce sont les deux choses que les crypto-monnaies réussissent le mieux.

En supposant que les gouvernements soutiennent les crypto-monnaies, et que les consommateurs souhaitent les adopter alors on observerait une accélération de leur d'adoption par le grand public lors de la prochaine décennie.

Les crypto-monnaies doivent surmonter des obstacles pour se généraliser. Elles doivent devenir légitimes aux yeux des gouvernements et des régulateurs. Cela signifie apporter de la stabilité au niveau du prix en apportant des avantages à la fois aux commerçants et aux consommateurs. Elles doivent également permettre une portée mondiale sur le marché des paiements. Pour ce faire, des alliances doivent être forgées entre les parties prenantes telles que des applications mobiles comme Apple Pay ou Google Pay, des fournisseurs de cartes tels que Visa et Mastercard et des distributeurs tels que Amazon et Walmart.

Ceci est un extrait de IMAGINE 2030.

FINYEAR & CHAINEUM

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est une boutique STO offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a STO Boutique with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.

Mercredi 11 Décembre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles