Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



Créance : qu’est-ce qui la distingue de la dette ?


La même somme d’argent peut désigner une dette ou une créance selon que l’on est le débiteur ou le créancier. Explications.



Créance et dette : quelle est la différence ?

Quand une société réalise des ventes, elle crée des créances à travers des bons de commande formalisés par des factures. À l’inverse, elle crée des dettes lorsqu’elle effectue des achats. Ces deux termes sont donc les opposés en comptabilité. Les dettes et les créances sont inscrites dans le bilan comptable aussi longtemps qu’elles ne sont pas liquidées.

Qu’est-ce qu’une créance ?

Une dette est l’engagement pris par une entreprise de donner quelque chose (numéraire ou non) pour compenser une prestation de services ou une somme d’argent due. Cet engagement doit être acquitté au risque d’encourir de lourdes sanctions.

Une créance est définie comme un droit d’exigibilité de remboursement d’une dette. Ce droit peut également être désigné sous le terme d’obligation. Il est détenu par une entité sur un tiers.

Créance et retard de paiement

En affaires, il y a retard de paiement quand la dette n’est pas payée à sa date d’exigibilité. On parle alors de créance en souffrance ou impayée. Il est alors nécessaire de procéder au recouvrement de la dette par tous les moyens possibles, notamment grâce au service de Rubypayeur, une société spécialisé en recouvrement en ligne.

Quelle est la relation entre un créancier et un débiteur ?

Sur le même principe que la créance et la dette, les termes créanciers et débiteurs désignent les parties qui s’opposent face à une dette.

Le débiteur

Ainsi, un débiteur se dit de toute personne devant quelque chose à quelqu’un. Selon les cas, elle peut être :
• une personne morale, comme une entreprise, une banque ou l’État,
• une personne physique, comme un particulier.

Le créancier

Le créancier est donc la personne à qui quelque chose est dû. Mais, si son débiteur a contracté plusieurs dettes, sa créance peut ne pas être prioritaire. En effet, on distingue les créanciers privilégiés, c’est-à-dire prioritaires dans le remboursement leur créance, des créanciers chirographaires qui ne sont pas prioritaires.

Dans le monde entrepreneurial, une créance est généralement contractuelle et crée donc un lien entre le créancier et débiteur. Ce lien cesse dès le paiement de la créance.

Quels sont les différents types de créances ?

En comptabilité, il existe deux types de créances. Elles figurent dans des comptes bien dissociés.

Les créances financières

Elles relèvent d’opérations effectuées dans le cadre d’opérations non courantes, comme un prêt inter-entreprises défini par la loi Macron de 2015. Dans le bilan, elles sont inscrites au compte 27 et figurent à l’actif de l’entreprise, rubrique « Immobilisations financières ».

Les créances non-financières

Elles concernent toutes les opérations courantes de l’entreprise. Elles figurent donc dans les rubriques « Clients et comptes » (compte 41) et « débiteurs divers » (compte 46) du bilan.

Quelles caractéristiques doit posséder une créance pour être réclamée ?

Pour pouvoir exiger le paiement d’une créance, celle-ci doit être certaine, liquide et ne pas avoir dépassé un certain délai.

Créance certaine

Le principe d’une créance est qu’il ne doit absolument pas être possible de la contester. Son existence doit donc pouvoir être prouvée par tout document contractuel faisant foi, comme un bon de commande signé, un contrat, une facture accompagnée d’un bon de livraison signé…

Créance liquide

Pour être exigible, une créance doit également pouvoir être évaluée grâce aux devises, c’est ce que l’on appelle être liquide. Par exemple, elle peut concerner une commande de dragées pour mariage d’une valeur de 500 euros, par exemple.

Créance exigible

Quand arrive l’échéance de paiement convenu, la créance devient exigible. Si elle n’a pas été recouvrée, il est alors possible au créancier de procéder à son recouvrement amiable avant toute autre procédure judiciaire. Passé un certain délai — deux ans pour les particuliers, cinq pour les entreprises —, la créance n’est plus recouvrable.

En conclusion, dette et créance s’opposent. La première est un engagement à remplir sous peine de sanction ; la seconde est un droit qui se doit d’être prouvé, évalué et à exiger durant un délai déterminé. N’hésitez pas à vous rendre sur Mr-Entreprise pour plus de conseils quant à la gestion de votre entreprise.

FINYEAR & CHAINEUM

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.

Jeudi 5 Septembre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite





Finyear - Daily News