Journal quotidien finance, innovation, crypto, blockchain, token, ICO daily news
Financial Year Financial Year
Finance, innovation & cryptofinance daily news
 
 
 


              



Richcourt Fund Advisors - Commentaire hebdomadaire 28-09-2010


Indicateurs de marché : semaine du 10 au 17 septembre 2010



Louis-Armand de Rougé
Louis-Armand de Rougé
Les données économiques américaines indiquaient toujours une croissance certes ralentie mais qui évitait le risque de rechute. La production industrielle progressait également à un rythme ralenti en août, du fait de la baisse de 5% de la production automobile. Les ventes de détail américaines progressaient de 0,4%, alors que l’indice de confiance des consommateurs publié par l’Université du Michigan perdait 2,1%. L’inflation s’établissait à +0,3%. En Europe, l’indice de confiance allemand Zew affichait une baisse plus prononcée que prévue. La Banque Nationale suisse notait un ralentissement de la croissance et la possibilité d’une légère déflation en 2011. Enfin, en Asie, la Banque du Japon intervenait et vendait près de 2 trillons de yens afin de contenir la hausse de sa monnaie.

L’intervention de la Banque centrale japonaise a contenu quelque peu l’appréciation du yen. Elle a résulté de l’incertitude croissance entourant l’économie américaine, les marchés du forex et les actions. Les accords de Bâle III qui ont renforcé la solidité des réserves bancaires ont contribué au renforcement de l’euro. Dans cet environnement, le dollar perdait 2,8% face à l’euro, 1,7% face à la livre sterling, 1% face au franc suisse, au dollar australien et au peso mexicain. Le billet vert s’appréciait de 2% face au yen.

Les marchés de taux offraient des rendements contrastés. Aux Etats-Unis la Fed achetait 3,4 milliards de dette, en Europe, les investisseurs notaient les interventions des banques centrales américaine et japonaise. Enfin, au Japon, les observateurs semblaient espérer que le soutien apporté au yen par la Banque centrale favoriserait la demande sur le marché obligataire. Le 30 ans américain était inchangé, alors que le dix ans perdait 8pbs. Le Bund s’appréciait de 3pbs, le Guilt restait inchangé. Enfin le JGB déclinait de 7pbs.

Les marchés d’actions sont repartis à la hausse aux Etats-Unis et au Japon, alors qu’ils perdaient du terrain en Europe. Les marchés américains bénéficiaient des bons chiffres de la production industrielle locale et en Chine, de la reprise des fusions acquisitions et du délai laissé aux banques pour renforcer leur bilan. L’Europe subissait la crainte sur la dette et la perte de confiance des consommateurs. Le marché japonais reprenait espoir, suite à l’intervention sur le yen qui devrait favoriser les sociétés exportatrices.
Le S&P 500 et le Nasdaq progressaient respectivement de 1,5% et 3,3%. L’Euro Stoxx perdait 0,8% et le Nikkei progressait de 4,2%.

Les matières premières ont dans l’ensemble progressé. Le pétrole perdait 3,7% du fait de la prochaine réouverture d’un pipeline aux Etats-Unis, alors que le gaz naturel progressait de 3,6%, suite aux craintes que faisaient peser les ouragans sur les approvisionnements. L’or progressait de 2,5% face à un dollar en baisse. Les métaux de base progressaient suite à des anticipations de hausse des prix en 2011 et de baisse des stocks. Le cuivre et le nickel s’appréciaient de 3,3%, le zinc de 2,5% et le nickel de 4,5%. Le maïs et le sucre bondissaient de respectivement 10,6% et 8,3%, suite aux craintes d’une offre insuffisante. Enfin, hormis le café en baisse de 0,2%, le coton s’appréciait de 7,4% atteignant un plus haut de 15 ans, suite à une demande en forte progression et le cacao et le blé progressaient respectivement de 5,8% et 4,9%.

Actualités, industrie de la gestion alternative et sphère financière

Le gouvernement grec a conclu avec les banques un accord permettant de réinjecter dans l’économie quelque 25 milliards € que l’Etat leur avait précédemment prêté afin de garantir leur solvabilité.

Moody’s aabaissé la note de la dette principale non garantie d’Anglo Irish Bank à Baa3.

David Wright, ex directeur général au marché intérieur de la Commission Européenne, serait pressenti pour diriger la future Autorité Européenne des Marchés Financiers.

Les activités de trading pour compte propre sur les pays émergents et le crédit de JP Morgan Chase vont être transférées à JP Morgan Asset Management afin de former une nouvelle entité de gestion alternative pour la clientèle externe.

Avenue Capital serait sur les rangs pour la reprise de l’équipe de traders de Goldman Sachs dirigée par Bob Howard (KKR et Perella Weinberg seraient aussi intéressées).

Selon une enquête de PriceWaterHouseCoopers, Singapour devrait dépasser Londres en tant que centre mondial de gestion d’actifs d’ici à 2025.

Jean-Claude Trichet souhaite un Comité des Sages européen afin de contrôler le budget et la politique économique des Etats-membres.

L’Etat américain a décidé de garantir 3 des 27 coopératives de crédit qui offrent à leurs membres des services financiers, soit environ 30 milliards $.

Le Japon pourrait mettre en place un nouveau plan de relance d’environ 40 milliards €.

Le parlement européen a adopté le projet de supervision financière qui met en place trois autorités supranationales couvrant l’assurance, la banque et les marchés. En outre, un conseil économique de risque systémique sera également créé.

Louis-Armand de Rougé
Richcourt Fund Advisors
15 rue de Presbourg
75116 Paris
lderouge@citco.com

Lundi 4 Octobre 2010
Notez


Les derniers articles publiés sur Finyear