Quotidien Finance, Crypto Daily News


              



Richcourt Fund Advisors - Commentaire hebdomadaire 19-10-2010


Indicateurs de marché : semaine du 1er au 8 octobre 2010



Louis-Armand de Rougé
Louis-Armand de Rougé
La semaine faisait la part belle aux anticipations de « quantitative easing » des banques centrales. Le chômage américain demeurait inchangé à 9,6%, contre 9,7% attendu. La Banque Centrale japonaise abaissait ses taux qui variaient entre 0% et 0,1%, indiquant qu’elle les maintiendrait à ce niveau tant que la stabilité des prix ne serait pas réalisée. La Banque d’Angleterre maintenait ses taux à 0,5% et ouvrait le débat en son sein entre les partisans d’une injection nouvelle de liquidités et ceux en faveur de mesures visant à contenir l’inflation. La Banque Centrale Européenne maintenait ses taux à 1% et s’interrogeait sur le timing de la réduction des mesures de relance prises précédemment. Enfin, la Banque Centrale australienne gardait ses taux inchangés à 4,5%.

Le dollar poursuivait sa baisse contre les autres monnaies, du fait de l’anticipation d’injections massives de liquidité par les banques centrales. Jean-Claude Trichet et la Banque Centrale Européenne s’inquiétaient de la volatilité du marché des changes et appelaient à une plus grande coopération internationale. Les dollars canadien et australien atteignaient la parité avec le dollar américain. Le yen s’appréciait également malgré les interventions de la Banque Centrale japonaise. Le dollar perdait 1,6% face au yen, 1,3% face au dollar australien et au rand sud africain, 1,1% face à l’euro et au franc suisse, 0,9% face au peso mexicain, 0,8% face à la livre sterling et au dollar canadien.

Les marchés de taux déclinaient pour les raisons évoquées précédemment.
Le 30 ans américain perdait 6pbs et le dix ans 12pbs. Le Bund perdait 5pbs, le Gilt 12pbs. Enfin, le JGB déclinait de 5pbs.

Les marchés d’actions se sont appréciés en raison de l’effet positif de l’injection de liquidités sur la croissance mondiale. Aux Etats-Unis, la baisse des taux japonais, les bons résultats des entreprises et de l’indice ISM influaient positivement sur la tendance. En Europe, les chiffres de la production manufacturière et industrielle allemande soutenaient la hausse.
Le S&P 500 et le Nasdaq progressaient respectivement de 1,7% et 1,3%. L’Euro Stoxx gagnait 1,9% et le Nikkei 2%.

Les matières premières ont dans l’ensemble progressé bénéficiant de la baisse du dollar et d’une demande plus forte.
Le pétrole gagnait 1,3%, alors que le gaz naturel perdait 3,9%, en raison de températures particulièrement clémentes. L’or progressait de 2,1%, suite à la baisse du dollar. Les métaux de base progressaient dans l’ensemble entre +2% et +3%. Le maïs et le sucre bondissaient de respectivement 13,4% et 9,8% après que les Etats-Unis aient réduit leurs prévisions de production. Le sucre a progressé de 12,7%, suite à la baisse des productions brésilienne et indienne. Le coton s’appréciait de 7,2% et atteignait un plus haut de 15 ans en raison d’une hausse de la demande. Enfin, le café et le cacao ont progressé respectivement de 0,6% et 0,7%.

Actualités, industrie de la gestion alternative et sphère financière

UFG-LFP et Alma Capital se sont associées afin de créer une plateforme de distribution. UFG-LFP poursuit également des discussions avec Cholet Dupont en vue de racheter sa plateforme dédiée aux CGPI.

La Banque Asiatique de Développement a indiqué que les pénuries d’eau vont s’aggraver en Asie menaçant la production alimentaire et les économies locales.

La Banque Mondiale a averti du danger que la hausse des monnaies des pays asiatiques pourrait faire peser sur leurs exportations et la croissance mondiale.

JP Morgan a indiqué que la forte hausse des réserves de change de la Chine pourrait entraîner une surchauffe de l’économie chinoise.

Le Qatar a acquis 5% de la filiale brésilienne de Santander lui permettant ainsi de se conformer à la réglementation locale.

Citigroup a affiché un bénéfice net de 2,17 milliards $, dû en grande partie à la baisse des provisions pour créances douteuses.

JP Morgan a annoncé un bénéfice au 3ème trimestre de 4,42 milliards $, également dû également en grande partie à la baisse de ses provisions pour risques.

Royal Bank of Canada vient de prendre le contrôle de la société de gestion spécialisée dans le crédit BlueBay. Cette dernière affiche des encours d’environ 40 milliards $.

Pierre-Henri Flamand, l’ancien patron du trading pour compte propre de Goldman Sachs aurait levé près d’un milliard $ lors du lancement de son fonds Edoma capital.

HSBC a renoncé à l’acquisition de Nedbank.

CQS, le hedge fund spécialisé dans le trading de convertibles et de prêts hypothécaires devrait s’introduire sur la bourse de Londres.

Le NYSE LIFFE vient de lancer un contrat à terme sur la poudre de lait écrémé.

Bank of Ireland a cédé sa gestion d’actifs à State Street pour 70 millions $.

Les Etats américains ont ouvert une enquête sur les saisies réalisées par certaines banques (Ally Financial, Bank of America et JP Morgan) sur le secteur immobilier.

Le fonds d’investissement américain Lone Star a mis en vente la banque allemande IKB dont il est propriétaire.

Louis-Armand de Rougé
Richcourt Fund Advisors
15 rue de Presbourg
75116 Paris
lderouge@citco.com

Mercredi 20 Octobre 2010
Notez


Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite





Cryptocurrencies



Finyear - Daily News