Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



Quelle banque en ligne, néobanque ou banque traditionnelle choisir pour 2020 ?


Banque traditionnelle, banque en ligne ou néobanque, le cœur des français balance. A l’heure du tout numérique on peut assez rapidement être amené à se poser la question. Que ce soit pour la première ouverture de compte au sein d’une banque ou pour un changement d’établissement, mieux vaut se renseigner avant de choisir sa banque.



En 2019, 50% des clients déclarent que les banques en lignes et les néobanques sont devenues incontournables (cf. une étude menée par l’OPERBEL), il nous semble donc nécessaire de faire un petit-tour d’horizon des critères à prendre en compte et des solutions à retenir pour l’année prochaine.

Pourquoi changer de banque ? Comment bien choisir son établissement bancaire ? Quand faut-il commencer à y penser ? Qu’est-ce que la mobilité bancaire ? Faut-il passer aux banques digitales ? Autant de questions auxquelles nous avons tenté de répondre dans cet article.

Comparer les frais applicables

Les frais bancaires, c’est le « coût » d’un produit/service bancaire. Chaque banque doit mettre à disposition de ses potentiels clients ses conditions tarifaires à jour. On y trouve toutes les informations tarifaires concernant les services bancaires les plus représentatifs proposés par la banque. C’est une obligation légale depuis maintenant plusieurs années en ce qui concerne les particuliers.

Ces coûts dépendent assez souvent de l’usage qui est fait d’un compte, d’une assurance vie ou d’un compte-titres par exemple. Ainsi, le nombre de paiement à l’étranger, la somme retirée auprès de distributeurs automatiques de billets tous les mois, les découverts, les transactions effectuées, sont des usages parmi d’autres qui influerons sur le coût annuel d’un produit bancaire.

Ces usages et ses coûts sont doivent être mis en parallèle pour évaluer au mieux les établissements bancaire et ce qu’ils proposent. Pour faciliter la tâche aux internautes de nombreux services de comparaisons de frais bancaires ont vu le jour.

Comment utiliser un comparateur au mieux ?

Ces comparateurs ont établi un certain nombre de profils : travailleur, cadre, étudiant, femme au foyer, etc. Des configurations collant aux profils les plus fréquemment rencontrés dans la société française. En plus de ces profils prédéterminés, il est possible pour l’internaute de renseigner un formulaire pour obtenir son profil détaillé et trouver les établissements bancaires lui proposant les meilleurs tarif.

Là où certains comparateurs se limitent aux frais bancaires, d’autres inclus également dans leurs données de comparaison les offres promotionnelles qui peuvent, lissées sur une ou plusieurs années, changer la donne.

De nombreuses offres promotionnelles en ligne

Les banques en ligne et les néobanques ont fait des offres promotionnelles leur cheval de bataille. Il ne s’écoule pas un mois de l’année sans qu’une de ces banques ne propose : 80€ offerts, 50€ offerts, une carte de paiement offerte pour un an ou à vie, etc.

Ces offres, si elles sont inclues dans l’évaluation du coût d’un produit bancaire peuvent s’avérer intéressantes. Par exemple : la carte bancaire gratuite peut représenter plusieurs dizaines d’euros d’économie la première année, un avantage non négligeable s’il n’est pas contrebalancé par des frais bancaires élevés sur certains services bancaires ou opérations. Tout est donc question de calcul et on retrouve ici l’intérêt de comparer l’ensemble des frais bancaires en fonction de l’utilisation qui sera faite.

Notons également le fait que certaines banques régionales se démarquent des comparatifs, grâce à des frais bancaires avantageux et ce, sans mettre en place ce type de services gratuits. Regarder ce qui se fait localement, peut donc s’avérer avantageux ; et étant donné que la plupart des banques régionales proposent en plus d’un accès aux agences, un accès aux comptes à distance. On peut vite s’y retrouver si on place ces offres face à des offres de néobanques ne permettant pas l’accès à une agence.

Compte courant, épargne, crédit…

85% des clients déclarent avoir un compte courant dans une néobanques et des banques en ligne et 80% du même panel ont toujours des produits bancaires dans une banque traditionnelle (cf. une étude menée par l’OPERBEL).
Il est parfois conseillé, voir obligatoire de rassembler vos produits bancaires au sein d’une même banque. C’est particulièrement le cas lorsqu’un client souhaite contracter un crédit immobilier et qu’il ne dispose pas d’un apport suffisant. Les banques pourront être moins regardantes si elles connaissent vos habitudes bancaires et savent, par exemple, que vous gérez bien votre argent. Elles peuvent, par exemple, être également rassurées par le fait que vos salaires soient domiciliés chez elle.

Ne pas s’éparpiller, peut donc être un vrai atout pour un client souhaitant avoir des facilités.
Dans les faits, comme le montre certaines études, ce sont les personnes les plus aisées (et donc les moins en demande de facilités bancaires), qui profitent des offres des banques en ligne et des néobanques. Les raisons en sont multiples, on pourrait citer : le fait que certaines banques en ligne demandent de domicilier des revenus importants, d’autres demandent le versement d’une somme importante à l’ouverture, ou bien encore qu’il n’est pas donné à tous le monde de pouvoir prendre le temps de la comparaison et du changement d’établissement.

Si toutefois la tentation de certains avantages de ces acteurs numériques est trop grande de profiter. Les questions à se poser, sont les suivantes :

- Puis-je me permettre d’avoir plusieurs comptes et donc d’augmenter la charge que représentent les frais bancaires dans mon budget ?
- Si je choisi d’être client exclusif d’une banque en ligne ou d’une néobanque, cette dernière m’offre-t-elle l’ensemble des produits et services dont j’ai besoin ?
- Quels sont mes projets de vie et d’investissements ? Est-ce qu’ils nécessitent que j’ai recours à ma banque et, si c’est le cas, sous quelles conditions ?

Tous les produits bancaires ont leurs particularités et mieux vaut bien le comprendre avant de s’aventurer dans le processus décisionnel menant à l’ouverture d’un compte, la souscription d’un crédit ou l’ouverture d’un compte épargne pour un enfant par exemple.

Flexibilité bancaire, la porte de sortie

L’amélioration des lois en matière de mobilité bancaire, permet aux français de s’alléger l’esprit lorsqu’il vient le moment de faire un choix. Ainsi depuis 2015, une banque ne peut pas facturer de frais à la clôture d’un compte courant ou d’un livret d’épargne. Depuis la loi Macron et le mandat de mobilité, la charge d’effectuer les démarches nécessaires au bon déroulement d’un changement de banque s’est largement déplacée sur la nouvelle banque, délestant le client d’un bon nombre d’opérations et de formulaires à remplir.

Certains acteurs ont compris qu’ils pouvaient apporter une information complémentaire à celle déjà diffusée dans les médias classiques, afin d’aider le consommateur à s’y retrouver parmi toute cette législation et ses évolutions incessantes.
Il existe ainsi un certain nombre de médias, de sites en ligne et de comparateurs qui aiguillent les internautes vers des choix pertinents en fonction de leur profil. On pourra citer le comparateur de frais bancaires de l'UFC que choisir ou bien encore les sites d’informations comme Quelle banque choisir, qui mettent en avant les nouveautés et actualités de la banque en ligne.

Y a-t-il d’autres critères à prendre en compte ?

Certainement. Faute de temps, nous n’avons pas abordé toutes les facettes des banques dans cet article. Mais nous aurions pu parler de critères qui comptent déjà et qui compteront toujours en 2020, comme par exemple :

- La relation client : il s’agit là d’un véritable enjeux pour les banques en ligne et néobanques, qui, faute d’agence, doivent pouvoir tout de même assurer un service client en cas de problème ou de difficultés à utiliser les services,
- L’éthique : vaste sujet, mais en tant que particulier, que l’on soit simplement détenteur d’un livret d’épargne ou d’une assurance vie, il est important de pouvoir faire confiance à sa banque. Malheureusement elles ne sont pas nombreuses à investir ce champs d’action pour l’instant. Il existe quelques banques « à part ». Pour celles et ceux qui s’intéressent à leur impact on pourra notamment leur conseiller de se tourner vers des banques coopératives contribuant à l’essor d’une finance plus éthique (ex. La Nef ou le Crédit coopératif).
- Sur quoi repose mon argent : comme vous l’aurez déjà remarqué ici-même, la blockchain est devenu un réel sujet dans le monde bancaire et il est possible qu’en 2020 des produits et services puissent émerger auprès du grand public et que les clients des banques traditionnelles aient de nouveaux axes de réflexion pour le placement de leur épargne ou de leur assurance vie par exemple.
- Les comptes multi-devises : de plus en plus de français voyagent à l’étranger et les banques (surtout les néobanques) l’ont bien compris et s’adaptent en proposant des conditions tarifaires intéressantes, tout en trouvant un « business model ».

Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.

Jeudi 17 Octobre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News