Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



Quel financement pour les PME en 2013 ?


Oséo a réalisé, en novembre dernier, auprès de 25.000 chefs d’entreprises, une enquête dont les premiers résultats – portant sur les 4.580 premières réponses – viennent d’être publiés.



Alain Goetzmann
Alain Goetzmann
Les chefs d’entreprise déclarent, pour 2012, un chiffre d’affaires en légère récession, une trésorerie exsangue et un effritement de l’emploi. Pour 2013, ils anticipent des difficultés accrues et des baisses d’effectifs. Conséquence : les investissements vont être drastiquement réduits.

L’accès aux crédits de trésorerie des banques étant devenu problématique, que faire alors pour leur éviter de sombrer ?

Une part significative de l’épargne doit aller aux PME

Ce n’est aujourd’hui le cas que de façon homéopathique. Or, ce sont les PME qui en ont le plus besoin. Les ETI et les grandes entreprises continuent à bénéficier du soutien des banques, des marchés boursiers et même d’un accès direct au public par le biais de leurs émissions d’emprunts, toutes dispositions qui sont refusées aux PME.

Nous militons depuis longtemps pour une vraie bourse des PME à laquelle doit être affectée une partie importante de l’épargne partiellement défiscalisée. On en parle ; peut-être verra-t-elle le jour ce printemps. Mais pour l’orientation de l’épargne, aucune piste ne semble actuellement suivie.

Il faut donc permettre aux PME de solliciter directement les épargnants, hors l’intermédiaire des banques puisque celles-ci affirment, au nom de Bales III, ne plus pouvoir leur prêter;

Dette de proximité pour PME ?

Les contraintes règlementaires permettant à une PME de solliciter des bailleurs de fonds sont fortes. Si, pour les plus petites des TPE, le développement rapide des plates-formes de « crowdfunding » semble pouvoir constituer un début de réponse, pour les PME d’une certaine importance, ce n’est pas la solution.

Il est donc indispensable de trouver une formule souple qui permette d’irriguer les PME avec de l’argent frais – probablement de proximité – tout en assurant aux bailleurs de fonds une information transparente sur l’emprunteur.

Le rôle des conseils en haut de bilan est en train de changer. Au-delà de la simple recherche d’investisseurs, ils vont devoir faire preuve d’un peu plus d’imagination afin de trouver, précisément, la meilleure façon de satisfaire les besoins financiers de leurs clients, en capitaux mais aussi en dette non subordonnée. Après avoir abandonné l’investissement en fonds propres dans les PME, les banques sont-elles aussi en train d’abandonner le financement des investissements et de la trésorerie des PME ? Si tel est le cas, la règlementation sur l’offre au public de produits financiers devra évoluer – en tous cas pour les PME – afin de tenir compte de cette nouvelle donne.

 

Direction financière et stratégique
Levée de fonds, introduction en bourse, fusion-acquisition
Agrément CIF N° F000131 - Listing Sponsor sur Alternext
88 bis, avenue Charles De Gaulle 92200 Neuilly-sur-Seine

Wednesday, February 20th 2013
Rate it


New comment:
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News