Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



Prêts pour la cannibalisation ?


C'est pas mon idée ! L'innovation dans les services financiers, par Patrice Bernard.



Prêts pour la cannibalisation ?
Moins d'un an après son lancement, JP Morgan Chase ferme les portes de sa banque 100% « digitale », Finn. Si nul ne connaît, à ce stade, les véritables raisons de cette décision, il est facile d'en tirer quelques enseignements sur la difficulté – que j'identifiais dès ses débuts – pour un établissement traditionnel de rompre avec ses habitudes.

Imaginons que l'institution financière ait réellement eu l'intention de créer un concurrent direct de ses activités existantes, qui l'aide à surmonter les lourdeurs de son infrastructure et à répondre aux attentes des consommateurs du XXIème siècle. Quelles erreurs a-t-elle donc commises dans son approche ? La plus évidente est l'absence de différenciation substantielle de la nouvelle offre : jusque dans son nom, Finn by Chase reste désespérément alignée sur les normes de sa génitrice et cherche à éviter toute rupture.

L'ambivalence est sans conteste l'ennemie numéro 1 des grands groupes qui tentent de moderniser leurs métiers. D'un côté, ils ont une certaine conscience du besoin de transformation – en s'inspirant, entre autres, des néo-banques qui viennent empiéter sur leurs plates-bandes. Mais, de l'autre, ils conservent leurs vieux réflexes – technologiques, organisationnels, méthodologiques… – qui brident automatiquement leur capacité à se réinventer. Leur nouvelles marques ressemblent alors aux anciennes.

Logiquement, le résultat n'est convaincant pour personne. Les poissons pilotes des générations futures – ces individus qui sont déjà l'affût d'une autre manière de penser la banque – perçoivent bien que ces constructions hybrides ne répondent pas mieux à leurs attentes que leurs aînées, tandis que la majorité des clients, plutôt passifs et plus ou moins satisfaits de leurs fournisseurs actuels, ne voient pas l'intérêt de basculer vers une imitation dont les promesses de relation à distance ne les font guère rêver.

Farewell Finn…

Cependant, au-delà de la force de l'habitude, un facteur majeur d'inhibition de l'innovation disruptive est la crainte – pas toujours consciente, incidemment – de mettre en danger les modèles historiques, qui semblent rester performants. Cette peur de la cannibalisation a de multiples effets pervers : limitation de la créativité, insuffisance des moyens alloués, ciblage incohérent de la clientèle visée, propension à exagérer ou accélérer un constat d'échec… Tout est bon pour éviter une remise en question du statu quo.

Alors que, désormais, toutes les grandes banques traditionnelles proposent des services web et mobiles, le déploiement d'une marque « digitale » distincte ne devrait pourtant avoir qu'un objectif : concevoir le dispositif qui pourra prendre le relais demain, quand la vision d'antan, centrée sur les produits et sur l'agence, aura définitivement cédé sa place dans l'esprit des consommateurs. Il ne peut s'agir de bâtir un modèle complémentaire à celui en vigueur aujourd'hui mais plutôt celui qui le remplacera inévitablement un jour.

Face à l'échec de Chase à adopter une telle posture, Goldman Sachs a beau jeu de souligner que sa néo-banque maison, Marcus, ne suivra pas (immédiatement) Finn dans la tombe. Et pour cause : elle n'entre pas en concurrence avec sa parente ! L'exemple mérite néanmoins l'attention, car il illustre, malgré ses propres défauts, comment une approche indépendante, partant d'une feuille blanche, menée par des personnes aux parcours « vierges » (un tiers sans expérience dans la finance), guidée par des principes de la FinTech (agilité, audace, patience…), a plus de chances de succès…

Par Patrice Bernard.
Fondateur du blog C’est pas mon idée






Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

----------------

Chaineum - Conseil haut de bilan & stratégie blockchain
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICOs et STOs, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
Besançon - Paris + réseau international de partenaires.

About Chaineum
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICOs and STOs, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum Segment, Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

https://www.chaineum.com

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Friday, June 14th 2019
Rate it


New comment:
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News