Future Finance, Fintech, Blockchain, DeFi | Daily News
              



Portage salarial et autres statuts : des altérités significatives


Envie de passer du statut de salarié classique à un autre plus indépendant ? Découvrez ici que préférer entre portage salarial et autres statuts !



Portage salarial : quelles différences avec les autres statuts ?

Pour exercer votre activité professionnelle en toute indépendance, vous avez le choix entre une diversité de statuts juridiques. Entre portage salarial et autres statuts, votre sélection doit pleinement correspondre à la vision de devenir totalement indépendant tout en vous assurant une certaine stabilité financière, et des droits à la sécurité sociale. Si vous êtes dans l’embarras par rapport au statut professionnel à préférer, voici de quoi vous orienter dans votre choix !

Le portage salarial : entre indépendance et stabilité !

À la question de savoir que choisir entre portage salarial et autres statuts, la réflexion ne s’impose pas vraiment ! Le portage salarial figure au rang des grandes innovations en termes de statut juridique des professionnels. Il y a une différence nette entre portage salarial et autres statuts. Le salarié porté est un professionnel indépendant qui met son activité, non pas sous l’autorité d’une entreprise quelconque, mais plutôt au cœur d’une collaboration avec une société dite de portage salarial.

Cette nouvelle forme de travail récemment apparue dans la réglementation française vous offre bien des avantages. Au nombre de ceux-ci, vous avez premièrement, en tant que salarié porté, le droit de bénéficier des mêmes privilèges statutaires que les employés soumis à un contrat de travail ordinaire. Il en est ainsi parce que le salarié porté souscrit avant tout à un contrat de travail avec la société de portage.
Comparer portage salarial et autres statuts, notamment celui d’employé ordinaire, n’a donc plus lieu d’être en tant que tel, puisque vous bénéficiez au même titre que le salarié ordinaire du régime général de la Sécurité sociale, des droits à la retraite, d’un régime de prévoyance, des droits aux congés payés, d’une mutuelle collective d’entreprise, ainsi que d’une assurance chômage. Pour autant, votre indépendance en tant que salarié porté n’est pas remise en cause, puisque vous pouvez décider d’accepter uniquement les missions de votre choix.

C’est une différence de taille entre portage salarial et autres statuts. En effet, contrairement à un salarié d’entreprise qui est souvent contraint d’effectuer des tâches qui ne lui plaisent pas, le salarié porté, en vertu de l’hybridité de son statut, peut renoncer à une mission qui lui est assignée si elle ne lui convient pas. À cela, il faut ajouter les critères de flexibilité de l’emploi du temps et d’autonomie dans la gestion de la clientèle, dont bénéficient les professionnels ayant le statut de salarié porté.

Portage salarial et autres statuts : d’autres différences ?

La comparaison entre portage salarial et autres statuts mérite également d’être faite au plan économique. Il est impossible d’éluder les bénéfices du portage d’un point de vue financier. Alors que dans un contrat de travail classique, vous recevez un salaire fixe généralement non négociable ou difficilement variable, le contrat de portage salarial ne stipule pas une fixité de salaire ; ici, votre rémunération globale dépend de vos missions !

Cela ne fait aucun doute : il y a une nette différence du point de vue de la rentabilité du travail fourni par le professionnel, entre portage salarial et autres statuts. En portage, vous négociez directement auprès de vos clients, le tarif de vos prestations, et selon le contrat signé, vous pouvez obtenir jusqu’à 4 % de frais fixes sur votre chiffre d’affaires, outre une rémunération variable. Cette dernière ne doit cependant pas dépasser 75 % du plafond de la sécurité sociale.

Il faut également noter qu’en portage salarial, il n’existe pas de lien de subordination juridique strict entre le salarié porté et la société de portage. Là encore, entre portage salarial et autres statuts, la démarcation est nette : le salarié porté n’est pas sous les ordres de l’entreprise cliente alors que le salarié classique y est lié, d’une manière ou d’une autre. Il est vrai que l’entreprise de portage dispose d’un droit de regard sur les prestations du salarié porté, mais elle ne peut l’exercer que via un reporting mensuel.

Portage salarial, freelance et entreprise individuelle : quelles nuances ?

À la différence des travailleurs freelance qui croupissent sous le poids des travaux de paperasse et des procédures administratives, vous n’avez pas à fournir le moindre effort pour clôturer vos missions en tant que salarié porté. C’est une autre altérité significative entre portage salarial et autres statuts.

Contrairement au freelance qui devra régulièrement s’occuper des déclarations fiscales et comptables, le salarié porté est exempté des formalités et démarches administratives.

Certes, le statut de freelance ou d’auto entrepreneur offre aussi bien des avantages tels que l’autonomie décisionnelle et financière. Mais ces statuts limitent à bien des égards, notamment par rapport au revenu et à la prospection des clients. Avec une société de portage salarial sérieuse et bien connue, vous avez davantage de chances de prospérer !

Entre portage salarial et autres statuts, il n’y a plus lieu d’hésiter, d’autant plus qu’en dehors des multiples avantages sus-cités, la société de portage salarial de votre choix peut vous offrir une mise en réseau à travers ses différentes communautés. En passant du statut de freelance à celui de salarié porté, vous pourriez ainsi (et de façon définitive) rompre avec un éventuel sentiment d’isolement, pour mieux vendre et profiter de vos compétences.

L’accompagnement personnalisé dont vous pouvez bénéficier en étant porté, de la prospection client à la gestion et à l’optimisation de votre activité professionnelle, constitue une autre différence de taille entre portage salarial et autres statuts !


No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Lundi 28 Septembre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos