Quotidien future finance
              



Peut-on investir dans une « économie bleue » durable ?


La première étude consacrée à la sensibilisation et l'intérêt des investisseurs pour une économie maritime durable révèle que celle-ci sera probablement l'un des thèmes majeurs de la décennie à venir.



Principaux résultats :

- Neuf personnes interrogées sur dix sont intéressées par des investissements liés à l'économie bleue durable, avec près de la moitié (48%) manifestant même un « fort intérêt » pour le sujet.
- Trois personnes interrogées sur quatre n'ont pas évalué l’impact de leurs investissements sur les océans et 21% n'ont pas du tout conscience de l’exposition et des risques associés aux océans dans le cadre de placements.
- Près d'un tiers des détenteurs d'actifs n'intègrent pas du tout l'économie bleue durable dans leurs investissements actuels, ce qui souligne la nécessité de mieux informer les investisseurs de la nécessité de préserver la santé et la résilience des océans.
- Les secteurs considérés comme offrant les meilleures opportunités d'investissement sont les suivants : atténuation des changements climatiques et adaptation à ces derniers, lutte contre la pollution plastique marine et autres formes de pollution, promotion d'une pêche et d'une aquaculture durables.
- La publication de l'enquête coïncide avec la 7e conférence « Conservation Finance » destinée aux clients de Credit Suisse, qui s'est tenue le 15 janvier à New York.

Le département Impact Advisory and Finance de Credit Suisse et Responsible Investor ont publié aujourd'hui les résultats d'une vaste enquête mondiale au sujet de la sensibilisation des investisseurs institutionnels aux placements liés à l'économie bleue et aux océans. Celle-ci révèle que, si l'intérêt pour l'économie bleue durable est élevé (plus d'un tiers des sondés estiment qu'elle sera l'un des thèmes majeurs de la nouvelle décennie), l'expertise sectorielle sur cette thématique est faible.

Alors même qu'il existe déjà des opportunités en matière d'investissements de démarrage, de placements à impact et en fixed income, et que l'injection de capitaux dans les infrastructures et les actions se profile, les principaux obstacles pour les investisseurs demeurent, d’après l'enquête, le manque de projets « investment grade » ainsi que l'absence d'expertise interne et, pour les détenteurs d'actifs, le fait que leurs gestionnaires ne proposent pas du tout de projets dans ce domaine.

Il est par conséquent urgent de mettre en place des conditions plus favorables. L'économie bleue pourrait progresser de manière significative par la création de davantage de projets durables présentant un bon historique de performance, en encourageant les partenariats publics-privés (PPP) et en accroissant les investissements au moyen d'approches financières innovantes – comme la « blended finance » – afin de réduire les risques.

Au sujet de l'enquête, Marisa Drew, CEO du département Impact Advisory and Finance de Credit Suisse, a déclaré :

« Non seulement les océans sont les plus importants puits naturels de carbone de la planète, mais ils constituent également une source de subsistance économique capitale pour des milliards de personnes. La valeur des actifs liés aux océans est estimée à plus de 24 000 milliards USD[i], ce qui en fait la 7e économie mondiale en termes de PIB. Paradoxalement, malgré un vif intérêt et en croissance des investisseurs pour les opportunités offertes par les placements liés aux océans, les océans restent l'un des objectifs de développement durable de l'ONU qui attirent le moins d'investissements, et tout particulièrement le moins de capitaux privés. Nous nous attendons à ce que ce thème d’investissement gagne fortement en importance pour les investisseurs dans les années à venir.»

Dennis Fritsch, analyste, Responsible Investor, a indiqué :

« La transition de l'actuelle approche à court terme, destructrice des actifs liés aux océans, vers une économie bleue durable et plus respectueuse du climat offre une opportunité économique exceptionnelle en matière de placements durables. Le public et les gouvernements sont sensibles à l'état désastreux des océans ; néanmoins, on ne sait pas précisément à quel point les investisseurs ont conscience de l'impact de leurs placements sur le milieu marin et de la façon dont cela peut affecter la performance et la valeur de leurs portefeuilles. C'est pourquoi nous nous sommes demandé si les conditions étaient réellement réunies pour que des capitaux privés soient orientés vers une utilisation durable des océans et, dans le cas contraire, ce qu'il fallait changer. »

Ces résultats sont tirés d’un échantillon qualifié et représentatif de 328 personnes interrogées dans 34 pays, dont 53% se trouvent en Europe. 59% des personnes interrogées sont des gestionnaires de fortune et 41% des détenteurs d'actifs. La majeure partie des sondés investissent dans des actions cotées, des titres à revenu fixe et dans des stratégies multi-actifs, leurs actifs sous gestion s'élevant à plus de 50 milliards EUR.

Credit Suisse AG
Credit Suisse AG is one of the world's leading financial services providers and is part of the Credit Suisse group of companies (referred to here as 'Credit Suisse'). Our strategy builds on Credit Suisse's core strengths: its position as a leading wealth manager, its specialist investment banking capabilities and its strong presence in our home market of Switzerland. We seek to follow a balanced approach to wealth management, aiming to capitalize on both the large pool of wealth within mature markets as well as the significant growth in wealth in Asia Pacific and other emerging markets, while also serving key developed markets with an emphasis on Switzerland. Credit Suisse employs approximately 47,440 people. The registered shares (CSGN) of Credit Suisse AG's parent company, Credit Suisse Group AG, are listed in Switzerland and, in the form of American Depositary Shares (CS), in New York.
credit-suisse.com

Disclaimer
This document was produced by and the opinions expressed are those of Credit Suisse as of the date of writing and are subject to change. It has been prepared solely for information purposes and for the use of the recipient. It does not constitute an offer or an invitation by or on behalf of Credit Suisse to any person to buy or sell any security. Any reference to past performance is not necessarily a guide to the future. The information and analysis contained in this publication have been compiled or arrived at from sources believed to be reliable but Credit Suisse does not make any representation as to their accuracy or completeness and does not accept liability for any loss arising from the use hereof.

Copyright © 2020 Credit Suisse Group AG and/or its affiliates. All rights reserved.


FINYEAR

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Mardi 21 Janvier 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles