Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Le secteur bancaire européen n’intègre pas suffisamment les risques environnementaux et sociaux dans ses opérations


Selon une étude réalisée par KPMG avec le soutien du WWF sur 12 grandes banques européennes, le secteur bancaire n’intègre pas suffisamment, dans ses activités commerciales et d'investissement, les risques qu’impliquent les facteurs environnementaux et sociaux tels que le changement climatique, la rareté de la ressource en eau, la production durable.



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Intitulée Ready or not: An assessment of sustainability integration, cette étude indique que les banques ont du mal à évaluer les risques ou les opportunités que ces facteurs peuvent représenter pour leurs entreprises clientes. Ainsi, elles ont une approche étriquée des enjeux de durabilité en se concentrant sur leur volonté de financer certaines activités.

Selon Barend van Bergen, partenaire chez KPMG Sustainability, « Si les banques ont conscience des facteurs environnementaux et sociaux, leur attention porte surtout sur les conséquences potentielles sur leur réputation. De nombreuses banques manquent d’une vision d’ensemble sur les conséquences financières que ces facteurs peuvent avoir à la fois sur leurs opérations et leurs entreprises clientes. C’est un problème parce que, dans les prochaines années, les impacts sur les recettes bancaires risquent d’augmenter alors qu’en parallèle, les banques seront de plus en plus attendues sur leur responsabilité d’entreprise. »

Selon Maria Boulos, directrice Corporate engagement au WWF, « L’étude montre que le secteur bancaire dans son ensemble n’a pas de réponse stratégique pour gérer de manière significative les risques liés aux réalités environnementales et sociales. Cette approche empêche le secteur bancaire d’être proactif et de faire preuve du leadership nécessaire à la transition de la société vers un futur plus durable.»

Selon Philippe Germa, directeur général du WWF France, « Ancrées dans une vision stratégique à court terme, les banques ne sont pas à ce jour véritablement entrées dans la marche vers une économie décarbonée et socialement responsable. Or ce n’est que par la mobilisation massive des acteurs de l’industrie financière que nous pourrons trouver les solutions de financement de la transition énergétique. »

Le Living Planet report du WWF souligne que nous consommons plus de ressources naturelles que la planète ne peut en produire. Les possibles incertitudes économiques et les risques de pénuries que ce mode de consommation implique auront nécessairement un impact sur les portefeuilles d’investissement et le niveau de risques des prêts bancaires. Face à ce constat, les banques doivent saisir l'opportunité de créer de la valeur pour leurs clients mais plus largement pour la société et la planète. Le secteur bancaire peut notamment réduire son soutien aux énergies fossiles au profit des énergies renouvelables, aider les clients à faire des choix d’investissements durables et promouvoir des réglementations environnementales et sociales plus ambitieuses.

L’étude souligne que la manière dont les banques prennent en compte les enjeux environnementaux et sociaux, et font preuve de transparence à ce sujet, a un impact significatif sur leurs bénéfices. Les analystes et investisseurs, par exemple, veulent comprendre les risques auxquels les banques font face et les mesures prises pour les limiter afin de juger de manière avisée la stabilité de la viabilité à long-terme des banques.

Téléchargez ci-dessous l’étude “Ready or not ? An assessment of sustainability integration in the European banking sector” (PDF 57 pages)


Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mardi 30 Juin 2015
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News