Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Le choc des générations


Vous avez envie de savoir comment pensent, agissent et vivent les Baby Boomers, la Génération X et la Génération Y ? Voici quelques éléments de réponses.




Le choc des générations
À l'ère où quatre générations travaillent ensemble, parfois avec une différence d'âge d'un demi-siècle, Hudson s'interroge sur leurs façons de penser, d'être et d'agir. Une étude internationale menée par le cabinet de conseil en recrutement et en talent management auprès de 28 000 professionnels dans 22 langues différentes (via le BAQ, un questionnaire développé par son propre centre de R&D) met en parallèle les manières d'aborder le monde du travail, d'appréhender l'entreprise et le management des baby-boomers, X, Y et Z.

Des générations qui pensent différemment

Le choc des générations

Si l'étude pose certaines évidences, comme le fait que l'ambition s'atténue avec l'âge ou que les hommes sont moins enclins à soutenir les autres, elle révèle aussi des informations plus surprenantes : les baby-boomers seraient plus persuasifs, décideurs et extravertis que les Y. De même, ils seraient plus directifs que les autres générations.

Est-ce l'aube d'un nouveau style de management ?
Le choc des générations

Pour Hudson, les entreprises doivent se préparer à un nouveau style de dirigeants au vu des caractéristiques différentes des 3 générations présentes en entreprise : les baby-boomers les X et les Y. Les baby-boomers obtiennent en effet des scores plus élevés aux critères « diriger une équipe » (savoir montrer la direction, guider les collaborateurs dans le sens de l'objectif), « décider » (même dans un délai très court et en situation difficile), « motiver » (en s'appuyant sur les centres d'intérêt des équipes) et « influencer » (force de négociation et de conviction).

Parce qu'ils ont grandi avec les technologies de l'information et des télécommunications, parce qu'ils ont une relation différente à la hiérarchie et au temps, les Y sont naturellement curieux, tournés vers la nouveauté et l'innovation mais aussi la coopération.

Les dirigeants Y : plus enclins à inspirer qu'à persuader ou imposer !

Dans un climat plus volatile et incertain, les Y seraient moins « stratégiques » à long terme mais plus « agiles » pour s'adapter facilement aux changements fréquents dans un marché très compétitif. Ils sont orientés vers les autres et développent un management plus collaboratif. Très impliqués et ambitieux, ils se disent prêts à travailler beaucoup, ce qui va à l'encontre de l'image caricaturale que l'on a souvent d'eux.

Les managers X sont plus traditionnels que les Y

Coincés entre ces deux générations, les X sont ambitieux et soucieux des enjeux sociaux et humains. Ils occupent une position intermédiaire, sont plus orientés vers les autres que leurs prédécesseurs et plus traditionnels dans leur management que les Y. Hudson l'explique notamment par le fait qu'ils sont amenés à convaincre leur manager issus du Baby-Boom par une communication assez directive et à manager des équipes qui demandent plus d'empathie. Ils développent alors parfois des qualités antinomiques !

Qu'on le veuille ou non, le futur patron n'aura rien à voir avec celui d'hier !

Aujourd'hui les collaborateurs n'ont plus besoin d'être convaincus sur les faits, mais attendent de leurs managers qu'ils sachent faire le tri dans la multitude des informations et donnent un sens à leur travail à travers une vision globale et motivante. En parallèle, les entreprises doivent se demander si elles sont prêtes à prendre le risque de perdre les qualités traditionnelles de leadership, de décision, de motivation ou de persuasion.

Quels impacts pour les entreprises ? Les conseils du cabinet Hudson :
- Comprendre le profil spécifique de chacun des collaborateurs,
- Cartographier les traits dont un leader a besoin dans chaque entreprise,
- Décider quel leader d'aujourd'hui sera le bon dirigeant de demain,
- Apprendre à gérer le risque,
- Encourager les générations à travailler ensemble,
- Recruter en ayant en tête les qualités de chaque génération pour constituer des équipes plus performantes.

La coopération intergénérationnelle apparait donc comme la solution aux défis du leadership de demain !

Téléchargez les résultats complets de l'étude (en anglais) sur : hudson.fr/fr-fr/le-choc-des-generations


Les médias du groupe Finyear :

Chaque jour (5j/7) lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Chaque mois lisez gratuitement :

Le magazine digital :
- Finyear Magazine

Les 6 lettres digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur
- GRC Manager
- Le Contrôleur de Gestion (PROJET 2014)

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Vendredi 7 Novembre 2014
Notez


DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par Denis René le 10/11/2014 00:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trop souvent la catégorie des boomers englobe les personnes nés après 1960 ce qui est une erreur.
Elles n'ont pas bénéficié de l'abondance des opportunités d'emplois donc ne peuvent pas avoir la même réaction envers le monde du travail et leurs valeurs.


Il faudrait cesser de perpétuer cette mauvaise classification.

Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News