Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



La banque qui fait des petits


C'est pas mon idée ! L'innovation dans les services financiers, par Patrice Bernard.



La banque qui fait des petits
Face à l'entrée en scène d'une nouvelle génération d'acteurs, nombre de banques traditionnelles ont répliqué en lançant leur propre établissement 100% en ligne et/ou mobile, avec plus ou moins de bonheur. Pour une petite institution basée près d'Orlando en Floride, ce n'était pas suffisant : elle veut multiplier ses variantes « digitales ».

Le premier objectif de Surety Bank est de conquérir une clientèle additionnelle au-delà de son périmètre d'implantation (réduit) actuel, en s'inspirant des standards qu'amène la FinTech, dont il s'agit, en même temps, de contrer la pénétration sur son marché. La première émanation de cet effort se nomme « booyah! » et elle se présente comme une néo-banque dédiée aux étudiants universitaires et aux jeunes diplômés, accompagnée de ses promesses habituelles de gratuité, de transparence, de réactivité…

Mais, d'ores et déjà, un autre concept est en préparation, destiné cette fois aux athlètes professionnels et à leurs fans, et les réflexions sont engagées pour le troisième, qui devrait voir le jour au cours de l'année prochaine. En pratique, pour opérer sa magie, Surety Bank s'appuie sur la technologie de Nymbus, qui s'est justement fait une spécialité de l'adaptation facile de sa plate-forme bancaire à des publics différents (elle s'engage à développer une expérience pour une cible donnée en moins de trois mois).

Aussi étrange paraisse-t-elle, la démarche répond à un enjeu réel, qu'ont effectivement appréhendé plusieurs jeunes pousses par le passé, avec des résultats contrastés. Ainsi, le positionnement de Revolut sur les besoins des voyageurs est un exemple de réussite, tandis que la tentative de Loot en direction des étudiants étrangers s'est terminée par sa fermeture, au printemps dernier. L'idée sous-jacente est aussi simple que séduisante : identifier un segment de clients mal servi et lui offrir une solution optimale.

Aujourd'hui, ce principe est à l'œuvre dans la vague actuelle de projets de banques pour les petites entreprises, mais il est applicable à une multitude de cas particuliers, pour lesquels les produits standardisés s'avère un tant soit peu frustrants. En attendant que les possibilités de personnalisation extrêmement pointues permettent de corriger ces défauts, la deuxième meilleure option, quand elle est économiquement envisageable, consiste à décliner le modèle unique en autant de versions que de catégories d'utilisateurs.

En revanche, il faut tout de même émettre une réserve sur l'approche retenue par Surety Bank. Elle tend en effet à focaliser sa promesse de valeur sur des caractéristiques génériques (pour booyah!, l'absence de frais, le programme de parrainage…), qui tiennent du marketing et non de la recherche d'adéquation aux besoins d'un ensemble de clients, lors de l'entrée en relation (sur la souscription d'un prêt étudiant ?) et dans les fonctions mises en avant au quotidien (la gestion du cycle universitaire ou des jobs d'appoint ?).

De nos jours, les grands groupes financiers vantent leurs progrès en matière d'agilité, notamment sur le plan informatique. Voilà une excellente opportunité d'en apporter la preuve : au lieu de chercher à recouvrir d'une couche de « digitalisation » purement cosmétique leurs vieux socles bancaires, ne devraient-ils pas plutôt tenter de créer en série des solutions qui, à partir des mêmes fondations, s'ajusteraient précisément et, à terme, dynamiquement aux attentes de telle ou telle niche de clientèle ?

Par Patrice Bernard.
Fondateur du blog C’est pas mon idée






Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Vendredi 4 Octobre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles