Quotidien Fintech, levée de fonds, M&A
Financial Year Financial Year
 
 
Fintech, Blocktech, Greentech, Healthtech, Corporate Finance
              


Mardi 9 Mars 2021

ETI : pourquoi l’intelligence contractuelle s’impose-t-elle désormais comme un processus métier essentiel ?


Par Maarten de Bruijn, Directeur Général Clients, Icertis Europe.



Confrontées à un contexte inédit et imprévisible, les ETI ont dû renforcer leur résilience en s’assurant de répondre aux besoins du marché de manière rapide et fluide. C’est dans ce cadre que le contrat s’est imposé comme pièce maîtresse, souvent nouvelle pour de nombreuses entreprises.

A l’origine, il est vrai que les "early adopters" des technologies de gestion de contrats (CLM) étaient principalement de grandes entreprises. Pour celles-ci, ces solutions logicielles déployées à l'échelle de l'entreprise ont permis d'obtenir une visibilité et un contrôle inédits sur des processus contractuels très complexes, accélérant ainsi les opérations et limitant les risques.

Mais alors que la crise actuelle touche l’ensemble des entreprises, de toute taille et de tout secteur, opter pour l’intelligence contractuelle s’avère essentiel afin d'améliorer la rapidité, la visibilité et les performances des activités. Pour faire face et prospérer, il est en effet nécessaire d’accélérer les temps de déploiement et de réduire les temps de mise sur le marché et de retour sur investissement notamment. Parmi les entreprises les plus demandeuses de ce type de solutions figurent les ETI.

Voici donc les deux grandes tendances qui poussent les entreprises de taille intermédiaire à faire de ce concept un processus métier à part entière.

La nécessité d’améliorer la capacité d’adaptation

Tout d'abord, le caractère instable de la conjoncture actuelle n'a pas épargné ces organisations. Tout comme leurs homologues de plus grande taille, les ETI doivent désormais s'assurer d'être en mesure de répondre immédiatement aux nouveaux défis et - peut-être plus important encore - aux opportunités de croissance considérables, inhérentes à la restructuration du marché. Pour ce faire, elles se doivent de disposer d'une visibilité totale sur leurs obligations et leurs droits contractuels et être en mesure d'intégrer rapidement de nouveaux fournisseurs et clients afin de satisfaire aux nouvelles conditions.
Mais mener à bien une telle tâche ne peut se faire sans une gestion des contrats optimale, centralisée et automatisée. Avec le bon système, les entreprises peuvent en effet structurer et connecter leurs contrats aux services et aux processus qu'ils affectent, ce qui leur permet de monter en puissance rapidement, de rationaliser les contrats et les processus, de conclure des accords plus rapidement et de relier les différents services entre eux.

Qu'il s'agisse d'experts pharmaceutiques, qui doivent naviguer dans un écosystème complexe de droits de propriété intellectuelle et de partenaires de recherche pour lancer rapidement de nouveaux traitements, ou technologiques devant s'adapter à un nouvel afflux de clients, les entreprises de taille intermédiaire ont besoin de connaissances sur les contrats pour prospérer dans le contexte actuel.

La souplesse du cloud pour un déploiement et des bénéfices rapides

Ensuite, de telles solutions d’intelligence contractuelle basées sur le cloud sont devenues suffisamment faciles à déployer pour que les coûts informatiques liés ne soient plus un obstacle pour les petites entreprises. Les meilleurs éditeurs peuvent alors les déployer en 2 à 3 mois, et grâce aux adaptateurs standard, aucun codage personnalisé n'est nécessaire pour intégrer les systèmes existants.

Parmi les principaux bénéfices pour ces clients figurent :
• La rapidité : Conclure des accords plus rapidement, raccourcir la durée des cycles de contrats, générer des revenus plus vite et répondre aux nouvelles opportunités commerciales de manière dynamique.
• La performance : Se connecter de manière transparente aux systèmes existants pour rationaliser et simplifier les processus, réduire les coûts d'administration des contrats et améliorer les performances financières.
• La mise à l'échelle : Gérer de manière proactive la conformité et les risques dans toute l'organisation.
• La visibilité : Assurer une visibilité optimale sur tous les contrats pour une meilleure connaissance des activités et une plus grande souplesse.

L’année 2020 a largement bouleversé les processus métier et a mené les ETI à accélérer leur transformation numérique, se tournant notamment vers des solutions de gestion de contrats utilisées jusqu’ici plutôt par de grandes entreprises. Alors que les ETI adoptent à leur tour ces technologies et font de l’intelligence contractuelle un véritable processus métier à part entière, l’enjeu est désormais d’exploiter le potentiel de celles-ci pour anticiper de nouveaux évènements imprévus et garantir une capacité de résilience optimale.


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Inscription à la newsletter

Flux RSS