Corporate Finance News / Quotidien
              


Mardi 29 Avril 2014

Crowdfunding : SmartAngels réunit à son capital 12 Business Angels emblématiques et 3 fonds d'investissements reconnus : XAnge, Idinvest, Elaia


Pionnier du financement participatif, SmartAngels finalise une levée de fonds auprès d'investisseurs de renom, première opération significative du secteur. Parmi les investisseurs, on trouve les business angels les plus actifs du web français, dont Xavier Niel, Jean-David Blanc, Denis Payre, Jacques-Antoine Granjon, Marc Simoncini, Pierre Kosciusko-Morizet... et trois des principaux fonds de capital risque français : Elaia, Idinvest et XAnge. Ces investisseurs emblématiques légitiment le modèle du crowdfunding au sein de la chaîne de financement et permettent à SmartAngels de se positionner comme la plateforme incontournable de l'equity crowdfunding.



Bien plus qu'une opération financière, l'arrivée de ces acteurs majeurs de l'entrepreneuriat et du financement dans le secteur du crowdfunding est un signe fort de la structuration du marché, en pleine expansion depuis plusieurs mois.

Des évolutions réglementaires favorables aux plateformes françaises
Dans la chaîne de financement des entreprises marquée par « l'equity gap » (manque de capitaux entre 100K€ et 1M€), le crowdfunding s'impose comme un nouveau modèle de financement, bientôt soutenu en France par un cadre législatif parmi les plus favorables au monde. Conscient de l'intérêt de mobiliser les épargnants pour financer le tissu économique, Fleur Pellerin, alors ministre de l'économie numérique, avait affirmé en février dernier l'ambition du gouvernement de faire de la France le pays pionnier du financement participatif.
« Les évolutions de la réglementation financière sont positives : il est stratégique de favoriser les nouvelles formes de financement de l'économie car il s'agit du développement de nos entreprises et donc très directement de la création d'emploi » explique Benoit Bazzocchi, fondateur de SmartAngels et président de l'AFIP (Association Française de l'Investissement Participatif) qui a participé activement à ces évolutions réglementaires, avant d'ajouter : « La France a clairement pris un temps d'avance et les plateformes françaises ont désormais le potentiel de devenir des leaders européens du financement participatif »

Le leadership de SmartAngels validé par des acteurs financiers de référence
Accompagné par la banque d'affaires Avolta Partners, SmartAngels a rassemblé un tour de table unique autour de son projet de développement. « Nous sommes très heureux de recevoir la confiance des plus importants acteurs du financement de start-up en France, avec qui nous partageons la même vision : internet permet de casser les barrières du financement des entreprises.» déclare Benoit Bazzocchi, fondateur de SmartAngels, « Cette levée de fonds va permettre à SmartAngels d'élargir son équipe dans les prochains mois et d'amorcer son développement européen. Nos actionnaires vont jouer un rôle actif dans notre développement » poursuit Benoit Bazzocchi.

12 business angels engagés
Jean-David Blanc (Fondateur d'AlloCiné), Stéphane Distinguin (Fondateur de FaberNovel et Pdt de Cap Digital), Jacques-Antoine Granjon (Fondateur de Vente-Privée), Pierre Kosciusko-Morizet (Co-fondateur de PriceMinister), Pierre Krings (Co-fondateur de PriceMinister), Benjamin Patrice Magnard (Fondateur d'Alapage et de Educlever), Olivier Mathiot (Co-fondateur de PriceMinister et Pdt de France Digitale) Frédéric Montagnon (Fondateur d'E-buzzing), Xavier Niel (Fondateur de Free), Denis Payre (Fondateur de Business Objects et Kiala), Patrick Robin (Fondateur de 24h00-Boosket, Co-fondateur de Avolta partners et VP de France Digitale), Marc Simoncini (Fondateur de Meetic, Jaina, Sensee)

3 fonds d'investissements reconnus
Elaia Partners (Xavier Lazarus), Idinvest (Benoist Grossmann) et XAnge (Rodolphe Menegaux)

Ils témoignent :

Jacques-Antoine Granjon : « SmartAngels va permettre la création d'un grand réseau de confiance permettant aux énergies créatrices de certains de toucher le plus grand nombre de micro-investisseurs passionnés par l'aventure entrepreneuriale. Quand le net crée un nouveau canal pour financer les entreprises et les projets, ce sont des milliers d'entrepreneurs investisseurs qui sommeillent qui se prennent au goût du risque. »

Pierre Kosciusko-Morizet : « Le crowdfunding Equity est le financement des entreprises qui utilise enfin la puissance du web. Ça va permettre à certaines sociétés de se financer mieux et plus vite, et donc de se développer plus rapidement et de créer plus d'emplois. C'est un secteur qui va avoir un impact majeur sur l'économie, et pas seulement celle du web ! »

Denis Payre : « Ma décision d'investir dans le crowdfunding est liée au fait qu'il est indispensable d'encourager ce mode de financement de l'innovation et de l'entrepreneuriat en France où on voit un peu trop l'Etat et pas assez la société civile. C'est pour moi avant tout un investissement citoyen ! J'ai décidé d'investir dans SmartAngels parce que je pense que l'équipe de management est solide et a la capacité d'exécution requise avec une stratégie appropriée. »

Xavier Lazarus, Elaia : « Le numérique offre la possibilité de contacter directement et massivement le grand public. La production musicale, le monde du don ou le financement de prototypes et de pré-séries ont déjà été profondément impactés par cette révolution ; ce sera le secteur du financement des PME demain. SmartAngels est pour nous le meilleur vecteur possible pour à la fois adresser cette immense opportunité et aussi participer activement à ce changement de paradigme qui va, je n'en doute pas, changer à terme toute la chaîne du financement de la PME et de l'innovation.»

Benoist Grossmann, Idinvest : « Le crowdfunding représente une forme de financement d'avenir pour les entreprises et nous accueillons évidemment cette évolution avec enthousiasme. Nous partageons la vision de SmartAngels et avons souhaité accompagner l'équipe dans son développement et sa croissance européenne. »

Rodolphe Menegaux, XAnge : « Nous croyons profondément au développement du crowdfunding et plus généralement à l'émergence des plateformes internet capables de réinventer des secteurs établis, y compris le nôtre qui est en évolution structurelle. Nous sommes donc heureux d'accompagner ce futur leader. »

A propos de SmartAngels.fr :
Créée en 2012 par Benoît Bazzocchi, SmartAngels.fr est une plateforme de crowdfunding dédiée à l'investissement au capital de startups et PME de croissance. Aujourd'hui, le financement participatif s'impose comme une véritable alternative pour les entrepreneurs et les investisseurs. Grâce à l'expérience financière de son équipe de cinq personnes, SmartAngels sélectionne pour sa communauté d'investisseurs des startups et PME à fort potentiel afin de leur permettre de financer leur développement. L'expertise de SmartAngels est aujourd'hui reconnue, quel que soit le secteur des entreprises : numérique, food, mode, high-tech, etc. La plateforme a notamment accompagné quelques unes des entreprises suivantes : Naïo Technologies, Gustave & Rosalie, TooFruit, Bleu comme Gris, Sejourning, QuinteSens, etc. Benoît Bazzocchi est aujourd'hui président de l'AFIP (Association Française de l'Investissement Participatif), membre titulaire de la SFAF (Société Française des Analystes Financiers) et de l'ACIFTE (Association des Analystes Conseillers en Investissements Financiers).

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/abonnement

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur
- la lettre digitale "GRC Manager" sur www.finyear.com/grcmanager
- la lettre digitale "Le Contrôleur de Gestion" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/lecontroleurdegestion

Un seul formulaire d'abonnement pour 7 lettres



Finyear: latest news, derniers articles


Finyear Coffee: Your Morning Newsletter

Flux RSS