Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Conjoncture économique : les financiers français sont les plus pessimistes


La crise qui frappe la zone Euro demeure une grande source d’incertitudes. Pendant ce temps, les Etats-Unis renouent doucement avec leur croissance économique et le Moyen-Orient voit les différences de compétitivité entre ses régions s’estomper. eFinancialCareers, premier site mondial d’offres d’emploi dans la finance, a interrogé près de 4000 professionnels du secteur aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et au Moyen-Orient pour prendre leur pouls quant à la conjoncture économique, à la fois nationale et internationale, et à la performance de leur entreprise.



Une confiance mitigée dans l’économie nationale, excepté au Moyen-Orient où l’optimisme est de mise
Selon le sondage eFinancialCareers, les professionnels de la finance français sont les plus pessimistes. Ainsi, dans l’Hexagone, plus de 6 financiers sur 10 (63%) déclarent avoir perdu confiance en leur économie nationale au cours des 6 derniers mois. Interrogés sur les perspectives d’avenir, ils ne semblent pas plus optimistes puisqu’à peine 1 sur 10 (6%) estime que l’économie française s’améliorera dans les 6 prochains mois tandis que près de 6 sur 10 (56%) pensent le contraire. Cette inquiétude ambiante est, pour près de la moitié (48%), attribuée à la politique économique du gouvernement, jugée peu efficace.

A l’inverse, c’est au Moyen-Orient que l’optimisme est le plus présent : 63% estiment que la situation économique de leur région va encore s’améliorer au prochain semestre alors qu’ils étaient déjà 56% à avoir ressenti une progression sur le précédent semestre.

Dans les deux pays anglo-saxons, les propos sont plus mesurés. Au Royaume-Uni, les financiers n’ont pas vu de changement dans la conjoncture économique de leur pays au cours du précédent semestre (46%) et ne s’attendent pas non plus à un retournement de situation pour les 6 prochains mois (47%).

De l’autre coté de l’Atlantique, 42% des financiers ont la sensation que leur économie s’est améliorée tandis qu’une proportion légèrement plus faible (40%) n’a pas réellement vu d’évolution au cours des 6 derniers mois. Par ailleurs, 43% s’accordent pour dire que le prochain semestre sera plus favorable à la croissance économique, attribuée à la stabilité retrouvée des marchés financiers (29%), au retour de la croissance aux Etats-Unis (26%) et à une hausse de la confiance des ménages (25%).

Les incertitudes de la zone Euro continuent de semer le doute sur la reprise économique mondiale
Interrogés sur la confiance accordée à l’économie mondiale, une majorité des Américains et Allemands évoquent une stabilité sur les 6 derniers mois (51% et 50% respectivement). C’est aussi l’avis de 46% des répondants en France et 44% des professionnels interrogés au Royaume-Uni. Néanmoins, quand il s’agit des perspectives futures, ils sont nombreux à craindre une baisse de la performance économique dans les 6 mois à venir : 37 % en Allemagne, 30% en France et 28% au Royaume-Uni. Ce pronostic est majoritairement attribué aux incertitudes dans la zone Euro. Ainsi, parmi les Français les moins optimistes, 60% pensent que la crise de la zone Euro sera à l’origine de cette dégradation.

Des financiers plutôt sereins pour leur emploi et leur entreprise
Questionnés enfin sur la perception de leur vie professionnelle, les financiers du Royaume-Uni, des Etats-Unis et du Moyen-Orient sont plutôt confiants pour la performance de leur entreprise. Ils estiment ainsi qu’elle s’est améliorée ces 6 derniers mois (40%, 44% et 51% respectivement). Une tendance à la hausse qui, selon eux, sera appelée à se confirmer au cours des 6 prochains mois.

En comparaison, la France est plus nuancée. Plus d’un tiers des professionnels de la finance français (36%) considèrent que les performances de leur employeur s’est détériorée au cours des 6 derniers mois et près de la moitié (46%) ne s’attendent à aucun changement au cours des 6 prochains mois. Néanmoins, ces constats ne semblent pas affecter la confiance accordée à la sécurité de leur emploi. Pour deux tiers d’entre eux, le risque de licenciement n’est pas une préoccupation.

« De façon générale, les pronostics sur la conjoncture économique semblent être étroitement liés aux perspectives de carrière individuelles. Néanmoins, les résultats de la France mettent en lumière un paradoxe qui lui est propre : si les financiers français sont les plus pessimistes concernant les perspectives économiques, ils ne s’inquiètent pas pour autant pour leur emploi, puisque deux tiers d’entre eux ne sont pas du tout inquiets d’un licenciement. » commente James Bennett, Directeur Général d’eFinancialCareers. « La législation française, connue pour les coûts élevés qu’elle génère pour l’employeur, est aussi très ferme sur la sécurité de l’emploi. Néanmoins, l’impact de la crise de la zone Euro se fait sentir puisque notre étude révèle que les professionnels de la finance ne seraient pas sereins s’ils devaient trouver un nouvel emploi. En effet, un quart des répondants ne sait pas du tout s’ils pourraient trouver un emploi similaire en 6 mois, tandis que 3 sur 10 estiment que cette hypothèse est improbable », conclut-il.

*Méthodologie : l'enquête eFinancialCareers a été menée en mai 2013 auprès de 3 940 professionnels de la finance dont : 583 au Royaume-Uni, 2427 aux Etats-Unis, 450 en France, 360 dans les centres financiers du Moyen-Orient et 120 en Allemagne.

A propos d’eFinancialCareers.fr
eFinancialCareers, un service du groupe Dice Holdings Inc., est le premier site mondial d’offres d’emploi en finance. eFinancialCareers permet aux professionnels de la finance de publier leur CV en ligne et d’avoir accès à des offres qualitatives ciblant les secteurs financiers. Ils peuvent également accéder à des informations relatives au recrutement dans les secteurs de la finance, à des enquêtes sur les salaires et à des conseils en gestion de carrière. Les recruteurs peuvent mettre en ligne leurs offres en ciblant des secteurs spécifiques et accéder à la base de données de CV en ligne.
Lancé en France en 2002, eFinancialCareers.fr gère les rubriques Emploi de ses partenaires : LExpansion.com, L’Agefi.fr, Reuters.fr, L’Express.fr et BFM Business.
eFinancialCareers est aujourd’hui présent sur 19 marchés et dans 5 langues différentes en Europe, aux Etats-Unis, en Asie-Pacifique ainsi que dans les centres financiers du Moyen-Orient.
www.efinancialcareers.fr

Jeudi 4 Juillet 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News