Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



Capital Markets in 2030


New-York, Londres et Hong-Kong devraient rester en tête des places boursières en 2030.



En 2011, une forte croissance des marchés de capitaux des pays émergents était attendue. Cependant, aujourd’hui, pour les dirigeants d’entreprise, New-York, Hong-Kong et Londres vont rester en tête des places boursières en 2030. C’est ce que révèle PwC dans son dernier rapport consacré aux marchés de capitaux « Capital Markets in 2030 » dans lequel près de 400 sociétés du monde entier ont été interrogées sur les indices permettant de mesurer l’évolution des marchés boursiers.

Panorama du marché des places boursières mondiales en 2030

En 2011, Shanghai était placée en tête des places boursières pour 2025, suivie par le NYSE, les bourses indiennes et la Bovespa (Brésil). La nouvelle édition de l’étude relève qu’en 2030, les émetteurs privilégieront, après leur place boursière d’origine, les quatre suivantes: le New York Stock Exchange (NYSE) (37 %), le Nasdaq (26 %), le London Stock Exchange (LSE) (24 %) et le Hong Kong Stock Exchange (24 %).

En termes d’IPO, c’est en Chine (55 %) que les nouveaux émetteurs devraient être les plus nombreux d’ici à 2030, puis en Inde (45 %), aux États-Unis (41 %), au Brésil (21 %) et au Royaume-Uni (18 %), et ce malgré les craintes suscitées par le Brexit. En 2011, la Chine et l’Inde se positionnaient déjà en tête du classement et ont depuis lors, multiplié les initiatives comme l’a fait Pékin.

« L’engouement pour les pays émergents a été rattrapé par l’environnement politique et la réalité des marchés. Les pays développés restent dans la course et leurs places boursières font preuve de résistance grâce à leur liquidité et leur stabilité », analyse Philippe Kubisa, Associé spécialiste des marchés de capitaux chez PwC.

De plus, si la liquidité reste la priorité pour 49 % des répondants lors du choix d’une place boursière, la valorisation et les craintes autour du coût d’une IPO sont quant à eux des critères qui gagnent en importance.

Enfin, les experts PwC prévoient qu’à l’avenir, les entreprises cotées seront influencées par la technologie dans leur prise de décision. Les grandes places financières poursuivront leurs efforts pour conquérir des entreprises technologiques et de la nouvelle économie, ce qui intensifiera la concurrence entre le NYSE et les bourses chinoises. Cette concurrence est d’autant plus critique qu’elle intervient dans un contexte où les financements alternatifs montent en puissance.

Le capital-investissement, une menace pour les places boursières mondiales ?

Les experts constatent que certaines sociétés ont tendance à se diriger vers des solutions de financement alternatives depuis quelques années. 76 % des dirigeants interrogés reconnaissent qu’il existe aujourd’hui un plus grand nombre de sources de financement – tant public que privé – sur les marchés développés et émergents qu’auparavant.

Même si 70 % des répondants considèrent qu’à l’échelle internationale, l’importance des IPO en tant que sources de financement est moindre, une part équivalente d’entre eux pense qu’il est avantageux pour une entreprise prospère d’être introduite en bourse à un moment donné de son cycle de vie.

Quant au financement privé, plus d’un dirigeant interrogé sur 2 (55%) estime que le capital-investissement est le plus intéressant. Mais il reste un mode de financement complémentaire pour les sociétés, qui l’utiliseront si nécessaire.

« Ces dernières années, alors que le nombre d’IPO a diminué, leur taille a cependant augmenté et leur lancement est moins précipité. Un phénomène qui concerne en particulier les entreprises technologiques et de la nouvelle économie, qui misent beaucoup sur le capital-investissement. En France, les sociétés cotées ont connu une certaine érosion depuis 2010, alors que la Bourse de Paris est une source de croissance et de dynamisme pour nos entreprises françaises. L’introduction en bourse apporte la liquidité et une réelle valorisation pour une entité, et ce malgré les critiques. », conclut Philippe Kubisa.

A propos de PwC France et pays francophones d’Afrique
PwC développe en France et dans les pays francophones d'Afrique des missions de conseil, d’audit et d’expertise comptable, privilégiant des approches sectorielles. Plus de 236 000 personnes dans 158 pays à travers le réseau international de PwC partagent solutions, expertises et perspectives innovantes au bénéfice de la qualité de service pour clients et partenaires. Les entités françaises et des pays francophones d'Afrique membres de PwC rassemblent 6 400 personnes couvrant 23 pays.
pwc.fr
En se mobilisant au quotidien pour conseiller et accompagner ses clients dans leur réussite, PwC contribue à la dynamique de l’économie française. A travers ses études et ses analyses d’experts, PwC s’engage également à anticiper les économies du futur et à développer les nouveaux usages technologiques. Enfin, en apportant des solutions pour maîtriser les risques, PwC crée de la confiance entre les acteurs et sécurise le cœur de l’économie française.
PwC France a lancé le mouvement #LetsgoFrance pour valoriser tous ceux qui travaillent à la réussite de l'économie française.

Télécharger ci-dessous l'étude au format PDF

Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

----------------

Chaineum - Conseil haut de bilan & stratégie blockchain
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICOs et STOs, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
Besançon - Paris + réseau international de partenaires.

About Chaineum
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICOs and STOs, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum Segment, Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

https://www.chaineum.com

Tuesday, May 21st 2019
Rate it


New comment:
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News