Quotidien Finance, Crypto Daily News


              



Apple domine le Top 100 des entreprises les mieux valorisées au monde en 2015


Avec une capitalisation boursière de 725 milliards de dollars, Apple a plus que doublé sa valorisation entre 2014 et 2015.



Laurent Leloup
Laurent Leloup
La dernière étude du cabinet d’audit et de conseil PwC « Global Top 100 Companies by market capitalisation » révèle que plus de la moitié (53) des 100 entreprises les mieux valorisées au monde sont américaines, contre seulement 4 entreprises françaises. Apple reste en tête du classement établi par PwC, avec une capitalisation boursière de 725 milliards de dollars, en hausse de 54% (+256 milliards de dollars) par rapport à 2014.

Ce nouveau Top 100 intègre les entreprises mondiales dont le seuil de capitalisation atteint 85 milliards de dollars (contre 45 milliards de dollars en 2009) ; la capitalisation boursière moyenne d'une entreprise du classement s'établit ainsi à 162 milliards de dollars (contre 84 milliards de dollars en 2009).

Les entreprises américaines renforcent leur position de leaders, loin devant les entreprises chinoises et européennes

Les États-Unis arrivent en tête du classement de PwC par pays d’implantation des entreprises. Le pays compte aujourd'hui plus de la moitié des 100 entreprises les mieux valorisées au monde : 53 entreprises en 2015, contre 42 en 2009 et 47 l'année dernière. Parmi les dix premières entreprises du classement, sept sont américaines – Apple, Google, Exxon Mobil, Berkshire Hathaway, Microsoft, Wells Fargo, Johnson.

Apple domine le Top 100 des entreprises les mieux valorisées au monde en 2015
La Chine et Hong Kong, à la 2e place, et le Royaume-Uni, en 3e place, conservent une position stable (respectivement 11 et 8 entreprises), tandis que les autres BRIC et la zone euro perdent du terrain (passant respectivement de 6 à 1 et de 18 à 15 entreprises entre 2009 et 2015).

Cette évolution traduit le sentiment actuel des investisseurs envers ces marchés, mais aussi le fait que les entreprises issues de ces pays doivent encore s’imposer hors de leur marché national pour trouver leur place sur l’échiquier mondial.

D’après Philippe Kubisa, associé spécialiste des marchés de capitaux chez PwC :
« Les États-Unis ont renforcé leur position dominante dans le classement. Parmi les 20 premières entreprises, 13 sont américaines et 7 figurent dans le Top 10. En examinant de plus près ces grandes entreprises – comme Apple, Google, Microsoft, Berkshire Hathaway et Facebook –, on constate que leur réussite est portée par l'innovation et par un rayonnement international. Elles ont également utilisé de manière plus agressive leur taille et leur capitalisation relativement plus forte pour accélérer leur croissance à travers des acquisitions stratégiques.

Compte tenu de ces avantages ainsi que de l'appétence pour le risque et du potentiel de croissance des entreprises outre-Atlantique, les autres pays ont encore du pain sur la planche pour rivaliser avec les États-Unis. »

Apple creuse l’écart avec son concurrent direct Google, tandis qu’Alibaba fait une entrée remarquée

Apple domine le classement des 100 premières capitalisations boursières mondiales pour la 4ème année consécutive. L'entreprise affiche cette année une capitalisation de 725 milliards de dollars, en hausse de 54% par rapport à 2014 (469 milliards de dollars).

Apple domine le Top 100 des entreprises les mieux valorisées au monde en 2015
Cette croissance spectaculaire, qui intervient bien qu'Apple ait versé 56 milliards de dollars à ses actionnaires en 2014, lui permet de creuser l'écart avec Google, 2e entreprise du classement avec 375 milliards de dollars de capitalisation boursière. L'entreprise est désormais deux fois plus importante que Google et elle a une capitalisation presque dix fois plus forte que la dernière entreprise du classement valorisée à 85 milliards de dollars.

Le géant chinois de l'Internet, Alibaba, a fait une entrée remarquée. Il a directement rejoint le Top 100 à la 22e position, avec une capitalisation de 168 milliards de dollars lors de son introduction en bourse. Sa capitalisation atteignait 205 milliards de dollars au 31 mars 2015.

Au total, sur les 34 entreprises nouvelles entrantes dans le classement depuis 2009, 29 ont connu une croissance de leur valeur, les 5 autres étant entrées directement au classement par introduction en bourse ou par spin-off : Alibaba (no 22), Facebook (no 17), Agricultural Bank of China (no 29), Kinder Morgan (no 90) et AbbVie, spin off des laboratoires Abbott (no 86).

Les entreprises françaises sont de moins en moins représentées dans le Top 100

Apple domine le Top 100 des entreprises les mieux valorisées au monde en 2015
La France est en 5e position du Top 100 des entreprises les mieux valorisées dans le monde, avec 4 entreprises, juste derrière l’Allemagne (6 entreprises).

Les entreprises françaises sont de moins en moins nombreuses dans ce classement : de 7 en 2009, on n’en comptait plus que 5 en 2014 et 4 aujourd’hui.

En valeur absolue, la France se maintient à la 6e place du classement, avec 441 milliards de dollars de capitalisation totalisés par 4 entreprises en 2015 (contre 591 milliards en 2014 pour 5 entreprises).

Mais les 4 entreprises françaises du top 100 2015 – Sanofi, Total, L’Oréal et LVMH – ont perdu 10% de leur capitalisation boursière totale entre 2014 et 2015. Valorisées à hauteur de 489 milliards de dollars en 2014, leur capitalisation boursière s’élève aujourd’hui à 441 milliards de dollars. Le géant de l’énergie, Total, a perdu à lui seul 36% de sa valorisation entre 2014 et 2015 : il a ainsi chuté de 21 places dans le classement (de la 37e place à la 58e place).

Selon Philippe Kubisa : « Au-delà de l'effet change qui a un effet défavorable pour les entreprises européennes, il faut regarder le classement relatif de la France. Nous constatons une certaine stabilité mais toujours l'absence de l'émergence d'acteurs nouveaux dans le secteur technologique. »

La technologie et les services financiers sont les secteurs les mieux représentés dans le Top 100
Les entreprises des secteurs technologique et financier sont celles qui ont connu la plus belle progression depuis 2009. Le secteur des services d'utilité publique (4 entreprises en 2009), au contraire, a totalement disparu du classement mondial au 31 mars 2015.

Le secteur des technologies a encore contribué à l'essor des entreprises qui en font partie, favorisant leur croissance de manière globale. Entre 2009 et 2015, il est ainsi passé de la 6e à la 2e place en termes de capitalisation boursière par secteur. En 2009, 11 entreprises technologiques représentaient une valeur totale de 997 milliards de dollars. Cinq ans plus tard, leur nombre est passé à 12 et leur capitalisation boursière a explosé, atteignant 2 802 milliards de dollars.

Pour aller plus loin téléchargez ci-dessous l'étude "Global Top 100 Companies by market capitalisation" (PDF 63 pages en anglais)

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Vendredi 5 Juin 2015
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières



Cryptocurrencies


Finyear - Daily News




LE TRESORIER