Future Finance, Fintech, DeFi | Daily News
              



86% des professionnels en Finance estiment ne pas avoir assez de temps à consacrer à leur cœur de métier


Étude menée par le CSA et Upslide sur le sujet de la « Productivité dans le secteur financier ».



Une étude publiée par l’institut d’études CSA et UpSlide, l’éditeur qui optimise l’usage de Microsoft Office pour les professionnels de la Finance, se penche sur la productivité dans le secteur financier. Elle révèle qu’une large majorité des salariés du secteur déclare passer l’essentiel de son temps à effectuer des tâches à faible valeur ajoutée, au détriment de son cœur de métier.

Un financier sur deux estime que les tâches à faible valeur ajoutée qu’il réalise nuisent fortement à sa productivité

Secteur connu pour son exigence et ses horaires à rallonge, la fonction finance s’avère peu productive malgré un temps considérable passé sur certaines tâches. Une étude de CSA et d’UpSlide met en lumière les facteurs d’inefficacité majeurs des salariés du secteur, au premier titre desquels l’usage de la suite Microsoft Office.

Avec plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde, les applications Office sont devenues incontournables. A tel point que 90% des professionnels de la finance interrogés disent passer jusqu’à 2h par jour sur PowerPoint et près d’un tiers, 4h ou plus sur Excel.

Or la plupart des tâches réalisées dans ces outils seraient répétitives et chronophages. Ainsi, 69% des financiers effectueraient tous les jours de la mise en forme de tableaux et graphiques Excel, et 20% d’entre eux réaliseraient cette tâche jusqu’à 10 fois par jour !

En conséquence, une perte d’efficacité considérable : un financier sur deux estime que les tâches à faible valeur ajoutée qu’il réalise nuisent fortement à sa productivité.

Un impact sur la qualité du travail fourni et le bien-être des financiers

Malgré le temps passé sur ces tâches, le résultat des efforts engagés par les salariés de la finance ne serait pas toujours satisfaisant ou fiable. En effet, 70% des interrogés vérifient tous les jours la conformité de leurs formules dans Excel. Près de 70% également ne se disent pas toujours pleinement satisfaits par la forme de leurs rapports dans PowerPoint, alors que pour 78% d’entre eux le respect de la charte graphique est un pré-requis dans leurs livrables.

L’étude souligne également une frustration plus profonde : 62% des interrogés admettent que les tâches à faible valeur ajoutée du quotidien leur font prendre du retard sur les échéances attendues. Près de 70% s’estiment d’ailleurs surqualifiés pour ces tâches et un tiers les trouve dévalorisantes. En conséquence, un manque de temps sur des tâches à plus forte valeur ajoutée (77% des répondants).

Le bien-être des salariés se trouve en définitive impacté par cette insatisfaction liée tant à la perte de temps qu’au manque de sens de tâches dans lesquels ils ne se reconnaissent pas. Le constat est sans appel : plus de 70% des salariés en finance se sentent stressés au travail au quotidien.

« A l’heure où la rentabilité des établissements financiers français pose question, la productivité est plus que jamais un sujet d’actualité dans le secteur de la finance », s’exprime Aurore Jaugin, CEO France d’UpSlide. « Malheureusement, nous observons chez nos clients qu’un temps considérable est perdu chaque jour à réaliser des tâches qui pourraient facilement être automatisées. Pourtant, moins de la moitié des financiers y sont parvenus ! Chez UpSlide, nous souhaitons aider un maximum d’entre eux à gagner en productivité afin qu’ils puissent enfin se recentrer sur leur vrai métier : l’analyse, et la relation client. »

Méthodologie de l’étude
CSA et UpSlide ont interrogé un échantillon représentatif des professionnels du secteur des activités financières et d’assurance, utilisateurs de la suite Office. Les 178 répondants, issus du panel CSA, ont répondu à un questionnaire en ligne de 15 minutes.
86% des professionnels en Finance estiment ne pas avoir assez de temps à consacrer à leur cœur de métier




No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.

Jeudi 26 Mars 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles