Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



18/11 (Paris) : La matrice de gouvernance - premiers témoignages


Venez entendre les premiers retours d'expérience sur l'intérêt de la Matrice de Gouvernance de l'ADAE pour améliorer le mode de gouvernance et les performances des moyennes entreprises autour de Daniel Corfmat, Emmanuel ROY, Patrick Morel et Christian Cantaux.



L’ADAE a la plaisir de vous faire part de l’organisation d’un petit déjeuner le 18/11/2008 de 8H à 10H sur le thème : la MGA* (Matrice de Gouvernance de l’ADAE) et les 1ers retours d’expérience de son application dans les entreprises moyennes.

Date : Mardi 18 novembre de 8H00 à 10H00 (accueil à partir de 7H45
Lieu : Café Le Viaduc, 43 avenue Daumesnil, PARIS 12.

Lors de ce petit déjeuner sera présentée la MGA* et les dirigeants de 2 moyennes entreprises, interviendront pour montrer en quoi la MGA leur a permis de se poser les bonnes questions sur leur mode de gouvernance, en quoi elle les a fait progresser dans leur démarche d’amélioration de leur gouvernance et la plus value que peut apporter cette démarche tant au plan de l’organisation interne (performance, efficacité ; gestion des risques) qu’en externe (image, gouvernance, accès à certains marchés,…).

Le contexte actuel :
La crise financière actuelle montre à nouveau que certains aspects de la gouvernance n’ont pas été respectés par les grandes entreprises comme il aurait mieux valu de le faire. Cette crise ne fait que succéder aux précédentes surgies depuis 2000, mais à chaque fois sous un aspect différent.
A chaque crise, l’arsenal juridique est renforcé pour contenir les dérives constatées et ainsi rassurer les marchés. Mais de la même manière, on est réduit à constater que cela n’évitait en rien ou si peu la suivante. Le recours à loi s’impose mais clairement ne suffit pas.

Ce qui est remarquable dans la crise actuelle est qu’elle provient d’un secteur de l’économie - la banque - réputé depuis des années comme ayant une culture de régulation, de déontologie et de contrôle interne, et in fine de gestion des risques, les plus reconnues de tous les secteurs d’activité.
On en voit aujourd’hui les limites.

Les grandes entreprises ne sont toujours pas, aujourd’hui, les références en termes de gouvernance que l’on est en droit d’attendre d’elles et ne sont donc toujours pas les exemples à suivre par les entreprises, petites ou moyennes, qui se retrouvent ainsi mises sous tension et sous pression par un contexte économique et financier créé ex nihilo par des dérives comportementales individuelles et collectives grandement sujettes à caution.

L’ADAE
Un groupe d’experts de L’ADAE, Association des Dirigeants et Administrateurs d’Entreprise, formé de cadres supérieurs et de chefs d’entreprise, a mené une réflexion (2007) et a édité la Matrice de Gouvernance de l’ADAE (MGA) présentée en 2008.
Celle-ci permet aux chefs d’entreprises de prendre conscience de la situation réelle de leur propre gouvernance au sein de leur entreprise et de la positionner par rapport aux standards du marché. L’état des lieux est quasi instantané.
C’est un outil de dialogue constructif et de progression réel en termes de mode de fonctionnement interne pour la société puisque les chefs d’entreprise et leurs conseils d’administration ont la possibilité d’une part d’identifier les marges de manœuvre leur permettant de s’améliorer et d’autre part de hiérarchiser les actions à mettre en œuvre pour faire progresser leur gouvernance à leur rythme et par rapport à leurs priorités business.

Gouvernance en moyenne entreprise
Pour la moyenne entreprise, la réflexion sur sa gouvernance n’est pas qu’un exercice de style intellectuellement stimulant ou un effet d’image. Le chef d’entreprise n’en a pas trop le temps : ses préoccupations sont plutôt opérationnelles et tournées prioritairement vers le développement pérenne de son entreprise et la croissance rentable de ses activités.

Cela étant, dans ce mouvement général de développement « durable », et plus encore dans ce contexte de crise, la gouvernance des entreprises moyennes devient un véritable actif immatériel à valoriser au même titre que les clients, marques, hommes, organisation interne, etc..

La gouvernance au sein des moyennes entreprises va clairement se développer et s’imposer à toutes, avec à la clé des avantages non négligeables vis-à-vis de toutes les parties prenantes, les stakeholders, (fournisseurs, Etat, clients, personnel, banques, agences de notation…). Elle s’avérera nécessaire voire incontournable pour aborder et traiter certains marchés.

Cela peut aujourd’hui se révéler une arme formidable et différenciante.

C’est dans ce cadre que l’ADAE est heureuse d’organise ce petit déjeuner et de vous convier à cet évènement pour évoquer avec vous l’ensemble de ces sujets de Gouvernance et Moyenne entreprise.


Inscriptions clôturées. Merci


Jeudi 2 Octobre 2008
Notez


Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News