Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Transformation numérique : la France n’a pas à rougir de ses performances


La France a bel et bien pris le tournant numérique et enclenché le processus de transformation digitale puisque la condition pour réussir en la matière est d’intégrer l’agilité et le DevOps dans leurs processus.



Fer de de lance de l’adoption des méthodologies agiles et du DevOps en EMEA, la France n’a pas à rougir de ses performances.

- Les sociétés adeptes de pratiques agiles en France les ont largement mises en œuvre dans la plupart de leurs principales fonctions. C’est notamment le cas pour 64 % des services clients et 63 % des départements financiers (les chiffres les plus élevés d’EMEA).

- 85 % des organisations françaises adeptes du DevOps constatent des améliorations au niveau de leur expérience client, soit le taux le plus haut d’EMEA à égalité avec l’Espagne.

- La France est l’un des deux pays où les entreprises réussissent le mieux à mettre en œuvre des méthodologies DevOps dans l’ensemble de leurs services informatiques et/ou dans leurs cultures : elles sont 39 % à y être parvenu, à un point du leader, l’Allemagne.

Une enquête menée par Coleman Parkes à l’échelle mondiale en partenariat avec CA Technologies (NASDAQ:CA) révèle que 87 % des organisations françaises considèrent les pratiques agiles et le DevOps comme essentiels à la réussite de leur transformation numérique. En outre, 89 % d’entre elles auraient d’ores et déjà mis en œuvre l’une ou l’autre approche. Avec de tels résultats la France a de quoi être fière !

Baptisée L’impact des pratiques agiles et du DevOps sur la valeur apportée aux clients et la rapidité d’exécution, cette enquête a été menée auprès de 1 770 dirigeants d’entreprises et responsables informatiques (dont 695 en EMEA). Elle révèle que les organisations françaises adeptes du DevOps enregistrent :
- des améliorations au niveau de leur expérience client (85 %, soit le taux le plus haut d’EMEA à égalité avec l’Espagne)
- une hausse moyenne de 39 % de leurs activités.

« Dans l’économie des applications, les marques se distinguent par les expériences numériques uniques et en évolution constante qu’elles proposent à leurs clients. Pour réussir, les organisations françaises doivent intégrer un nouveau modèle à suivre pour assurer le succès des entreprises. Baptisé « Built-to-Change », en plaçant les logiciels au centre de toutes leurs activités, et en changeant la façon dont elles planifient, développent et lancent leurs applications et produits », déclare Richard Frajnd, Directeur Général, CA Technologies France. « Les méthodologies agiles permettent de tenir compte en amont et de façon régulière des retours des clients au cours du cycle de développement. Ces échanges en continu contribuent à la création permanente de nouvelles versions d’un même produit. Quant aux pratiques DevOps, elles favorisent la collaboration entre équipes de développement et de production, dans le but d’accélérer la distribution d’applications et de produits de meilleure qualité. Comme le montre cette enquête, ces approches forment donc un duo gagnant pour obtenir des meilleurs résultats. »

Une méthodologie à forte valeur ajoutée

Une sélection d’indicateurs clés de performances (KPI) permet de mesurer l’impact du DevOps et des pratiques agiles sur les organisations, que ce soit au niveau de leur rendement, de la productivité des employés, des délais de commercialisation ou de la croissance de leurs activités.

Les conclusions pour la France sont sans équivoques :
- Les pratiques agiles réduisent le délai nécessaire pour saisir de nouvelles opportunités de 27 % (de 6,03 à 4,41 semaines) ;
- Les pratiques agiles diminuent la durée de développement et de lancement de nouveaux produits de 24 % (de 9,59 à 7,33 semaines) ;
- Le DevOps raccourcit le temps nécessaire pour le développement et lancement de nouvelles applications de 38 % (de 13,43 à 8,27 semaines) ;
- Les pratiques agiles augmentent la productivité des employés de 44 % ; le DevOps de 43 % ;
- Les pratiques agiles améliorent le rendement de 39 % ; le DevOps de 42 %.

La France, un des meilleurs élèves de la région EMEA

L’étude Coleman Parkes s’est également penchée sur la maturité des marchés afin d’évaluer le niveau d’adoption de ces approches de façon à établir un classement intégrant les catégories « non utilisateur », « utilisateur basique », ou « utilisateur avancé ».

Les structures françaises font preuve d’une grande maturité en matière de DevOps avec 39 % d’utilisateurs avancés, soit un peu moins que l’Allemagne (40 %), mais plus que la Suède (33 %) et le Royaume-Uni (32 %). En ce qui concerne les méthodes de développement agile, le pourcentage passe à 33 %, soit moins que l’Italie (36 %), autant que l’Allemagne et l’Espagne, et plus que le Royaume-Uni (29 %).

EMEA versus France

L’enquête révèle que l’ensemble de la région EMEA, et non uniquement la France, est impacté par l’adoption des pratiques agiles et DevOps comme sources de bénéfices considérables pour l’ensemble des organisations :
- Les utilisateurs avancés de pratiques agiles voient les délais nécessaires pour saisir de nouvelles opportunités réduites de 64 % (de 19,7 à 7,1 semaines), contre 26 % pour les utilisateurs basiques ;
- Les utilisateurs avancés de méthodologies DevOps réduisent de 38 % leurs délais de commercialisation (de 12,4 à 7,7 semaines), contre 24 % pour les utilisateurs basiques ;
- Environ 83 % des utilisateurs avancés des deux approches rapportent une amélioration de leur expérience client.

Par ailleurs, DevOps améliore et permet de profiter plus rapidement des bénéfices du développement agile. En combinant les pratiques DevOps et les méthodologies agiles, les entreprises obtiennent des résultats nettement plus probants en termes d’efficacité. Preuve en est, les conclusions de l’étude Coleman Parkes : 73% des entreprises associant Agile/DevOps obtiennent une croissance de 38% des nouvelles activités, une hausse de 23 % du rendement et une amélioration de l’expérience client, contre 60% pour celles se limitant à des pratiques agiles. Cet écart de 13% démontre à quel point les deux méthodologies sont complémentaires et doivent être implémentées de façon simultanée pour optimiser les résultats.

Richard Frajnd, Directeur Général, CA Technologies France conclut : « Cette étude ne se contente pas de mettre en avant tous les bénéfices de l’adoption de pratiques agiles et de méthodologies DevOps. Elle montre également la démarche à suivre par les organisations françaises afin de tirer parti de ces deux approches et de mener à bien leurs transformations numériques. Il leur faudra notamment mesurer la réussite de telles stratégies en tenant compte de facteurs tels que la satisfaction client, l’expérience client et la croissance des activités. Les résultats révèlent également la nécessité d’éliminer les silos et de s’attaquer au plus vite au problème de la pénurie de personnel compétent ».

Méthodologie de recherche
Cette enquête a été menée par Coleman Parkes pour le compte de CA Technologies auprès de 1 770 dirigeants et responsables informatiques (dont 695 en EMEA) de grandes entreprises dans 21 pays et 10 secteurs d’activités. Les neuf pays d’EMEA concernés ont été l’Afrique du Sud, l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. Les résultats ont été publiés en novembre 2016.

Ci-dessous l'infographie extraite du rapport " Accelerating Velocity and Customer Value with Agile and DevOps"
Transformation numérique : la France n’a pas à rougir de ses performances

Crédit image : ©Thomas Bartel DDC by ESIEA
Crédit image : ©Thomas Bartel DDC by ESIEA

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Mardi 21 Février 2017
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies