Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



Sortie par le haut


Lettre du 8 novembre 2019 par Eric Galiègue - VALQUANT.



Les faits s’imposent à nous et manifestement les marchés non seulement ne s’inquiètent plus du risque récessif, mais ils anticipent même une reprise économique. Comme si 2020-2021 devait ressembler aux années 2016-2017. C’est en tous cas ce que nous disent les marchés financiers, qui ont adopté une configuration « reprise économique » : hausse des actions, qui ont dépassé leurs plus hauts historiques aux USA et retrouvé leurs niveaux d’avant la crise de 2008 en Europe, remontée des taux souverains, qui sont même redevenus positifs cette semaine pour les OAT 10 ans françaises, rebond du prix des matières premières industrielles, hausse du yuan.

Tout cela depuis le 15 août 2019, qui apparait pour toutes les classes d’actifs comme le point bas de ce cycle. Nous avions présenté il y a juste un an les deux scénarii possibles pour 2019, année du « TOUT ou RIEN » : « RIEN » ; c’est l’inévitable récession, associée à des craquements systémiques, et « TOUT », c’est l’entrée dans un nouveau monde de l’hyper liquidité. Manifestement, le scénario « TOUT » l’a emporté, et les 6 000 points que nous indiquions comme cible sont à portée de main, plus de 6 semaines avant la fin de l’année. « TOUT », c’est le beurre et l’argent du beurre : un peu de croissance et beaucoup de liquidité, générée avec bienveillance par les banques centrales. En minimisant le scénario idéal, nous avons considéré tout au long de cette année que les risques étaient trop importants, et qu’ils rendaient l’investissement en actifs risqués très dangereux.

C’est pour cela que depuis le printemps nous proposons la prudence sur les marchés, au point de même recommander de ne pas investir. Pourtant, et c’est une des caractéristiques de ce monde de l’hyper liquidité, le prix des actifs risqués a augmenté avec la montée des risques. Rappelons-le, cette recommandation de prudence ne découlait pas d’une anticipation d’une crise, mais du constat d’un niveau de risque trop élevé. Quand on prend une assurance automobile, on n’anticipe pas d’avoir un accident. On paie une prime d’assurance pour être couvert en cas d’accident. C’est dans cette logique assurantielle qu’il faut comprendre l’allocation d’actifs et les recommandations de prudence que nous avons faites depuis 6 mois. Ceci étant dit, le coût de la prime d’assurance est particulièrement élevé, puisque sortir des marchés risqués, même avec un gain de 10% au printemps 2019, a couté le même montant en manque à gagner, puisque les gains de l’année 2019 ont doublé, pour dépasser 20%. C’est cher payé, même si le risque d’être piégé dans une baisse de 20 à 40 % était possible en 2019, hier comme aujourd’hui. Mais que penser aujourd’hui du niveau réel du risque ?
Manifestement, les deux grands risques d’origine politique diminuent. Nous considérons que désormais le risque d’un « no deal Brexit » est quasiment nul. Les derniers développements de la démocratie britannique montrent que le scénario catastrophe n’aura pas lieu. C’est bien sûr une très bonne nouvelle, même si le Brexit a un impact négatif sur la conjoncture britannique et européenne.
Le risque d’une forte aggravation des tensions commerciales entre la Chine et les USA, semble actuellement faible. Un accord signé, dit de phase 1, est en cours de finalisation, d’après des dernières rumeurs. Il faut admettre que M. Trump est un grand homme de communication en tous cas auprès de son électorat, et qu’il fait ce qu’il veut avec Wall Strret. Il a bien compris que cet indice boursier est le meilleur sondage électoral, et que sa hausse signifie sa réélection. Il fera tout pour que 2020, année électorale, soit une belle année boursière. Et il sait y faire…

Investisseurs : nous recommandons aux investisseurs à risque moyen ou faible de sous pondérer les actions au maximum.

Spéculateurs : le Cac 40 et beaucoup d’autres indices donnent des signaux de moyen terme importants qui doivent primer sur le surachat de court terme.
Eric Galiègue
Eric Galiègue

Eric GALIEGUE
Analyste financier indépendant,

Président de VALQUANT EXPERTYSE SAS
Membre de l'ACIFTE, association agrée par l' AMF
Enregistré à l' ORIAS sous le N° 11059738

7 rue Greffulhe
75 008 PARIS
01 42 93 23 68
06 82 84 78 61
eric.galiegue@valquant.fr


www.valquant.fr




Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est une boutique STO offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a STO Boutique with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Mardi 12 Novembre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles