Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



Secteur bancaire et conformité réglementaire : comment rester compétitif ?


Par John Freeman, Chief Legal and Compliance Officer, Tata Communications.



La conformité réglementaire éveille souvent des sentiments de « gouvernement omniprésent » et beaucoup la considère comme un obstacle dans le monde des affaires. Cependant, à l’heure actuelle, les coûts liés à la non-conformité peuvent largement dépasser ceux liés à la conformité. C’est la raison pour laquelle de nombreux cadres dirigeants la considèrent comme un mal nécessaire ou ne posent sur la table que la mise indispensable pour rester compétitifs dans leurs secteurs.

Cependant, pour les entreprises qui considèrent la conformité réglementaire comme une opportunité, des programmes de conformité solides associés à une forte culture déontologique peuvent servir de différentiateur concurrentiel. En réalité, une étude récente suggère une importante corrélation entre l’efficacité des programmes de conformité et de déontologie et l’augmentation des performances d’une entreprise par rapport à ses concurrents, notamment en termes de croissance boursière.

Alors que les coûts liés à la conformité augmentent indubitablement dans tous les secteurs, aucun n’est plus touché que celui de la banque, des services financiers et de l’assurance. Les banques font partie des entreprises les plus fortement réglementées au monde. Les régulateurs américains et européens ont, à eux seuls, imposé des amendes pour non-conformité de presque 342 milliards de dollars aux banques depuis 2009 (et cette somme devrait atteindre 400 milliards de dollars d’ici 2020). Les banques continuent de dépenser des sommes considérables pour la conformité réglementaire et celles-ci vont continuer d'augmenter au vu de la réglementation qui devient de plus en plus restrictif et fragmenté.

Pour rester compétitives, les banques doivent transformer leur approche de la conformité réglementaire, passant de solutions purement tactiques à d’autres axées sur l’innovation. Elles doivent se concentrer sur l’ensemble du processus de bout en bout consistant à déployer des outils, des systèmes et une infrastructure flexible afin d’améliorer réellement l’efficacité et la conformité.

Cependant, l’un des principaux obstacles auquel de nombreuses banques doivent faire face lors de la mise en œuvre d’un profond changement dans leurs programmes de conformité tient au fait que leurs activités sont souvent matures et leurs opérations et systèmes ont accumulé de la complexité au fil des années. Dans les technologies de l’information notamment, les banques auront cherché à améliorer leurs performances en termes de rapidité via des générations successives de matériels et de logiciels. Il en résulte des programmes, des applications et des services plus ou moins redondants qui peuvent rendre difficile l'identification et l'analyse de cette « unique version de la vérité » tant recherchée et la prise de décisions éclairées. Ceci va sans aucun doute faire de tout changement interne un processus complexe et chronophage.

Anticiper

Comme les banques poursuivent la transformation numérique de leurs activités, leur infrastructure et leur stratégie de données doivent être intrinsèquement flexibles car la capacité à gérer et surveiller en toute sécurité de grandes quantités de données est un élément essentiel de tout programme de conformité. Les banques doivent être capables d’alimenter des systèmes de surveillance centralisés avec des données issues de diverses sources, tout en préservant la qualité de leurs données en termes notamment de précision et d’actualité.

Une opportunité intéressante s’offre aux banques : adopter des systèmes informatiques adaptatifs et les API associés, ce qui leur ouvrira la voie à un tout nouvel écosystème de partenaires et de modèles commerciaux. Avec l’essor de « l’économie des API » dans laquelle les entreprises se connectent à des protocoles web et des logiciels du commerce, de nombreuses entreprises adoptent des architectures ouvertes et des environnements de développeur réutilisables « à faible code » afin d’apporter vitesse et flexibilité à leurs environnements informatiques. C’est également la raison pour laquelle de nombreux leaders en technologies de l’information disent « non » aux approches propriétaires qui entraînent un enfermement propriétaire et des architectures centrales restrictives, ce qui, à terme, représente un obstacle à l’agilité de l’entreprise. En outre, avec l’Open Banking qui devient de plus en plus la norme dans l’économie numérique d’aujourd’hui, la capacité d’une banque à concevoir son infrastructure et ses ensembles de données afin de répondre aux besoins de ses clients, régulateurs et actionnaires sera de la plus haute importance pour assurer sa pérennité.

La conformité sans le casse-tête

Peu de personnes dans le secteur bancaire demanderaient de leur plein gré plus de réglementations mais, parmi les PDG, les directeurs des systèmes d’information et autres responsables chargés de la conformité, il n’est pas rare d’entendre qu’ils sont ressortis de ce qu’ils imaginaient être au départ les neufs cercles de l’enfer de Dante, avec un contrôle accru sur leurs systèmes et leurs données et un modèle commercial plus compétitif, prêt à capitaliser sur la nouvelle économie numérique.
Ainsi, lorsqu’ils pensent à la conformité réglementaire, les PDG et directeurs des systèmes d’information devraient également se demander si leurs outils et systèmes actuels empêchent ou favorisent le succès général de leur entreprise.

Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

----------------

Chaineum - Conseil haut de bilan & stratégie blockchain
Conseil en opérations de haut de bilan : ICO STO advisory, levée de fonds, M&A.
Conseil, stratégie & accompagnement de projets en technologie blockchain.
Besançon - Paris + réseau international de partenaires.

Tuesday, March 19th 2019
Rate it


New comment:
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News