Quotidien Fintech, Blocktech, DeFi, Blockchain
              


Mardi 8 Juin 2021

Réflexion sur l'éthique des données dans les entreprises de services financiers


Avertissement : Le texte ci-dessous est un communiqué de presse qui n'a pas été rédigé par Finyear.com.
Disclaimer: The text below is a press release that was not written by Finyear.com.



Par Holly Armitage, Principle Strategist, BAE Systems Applied Intelligence.

Les définitions de l'éthique des données et les opinions sur la signification exacte de cette notion dans le secteur financier sont diverses. À la base, l'éthique des données est un code de conduite moral que chaque entreprise établit et suit lorsqu'il s'agit d'utiliser des données. Il n'existe pas deux cadres d'éthique des données identiques, et on ne peut pas transposer un cadre d’une entreprise à une autre car il est lié à l'histoire, à la culture et aux plans futurs de l'entreprise, et a été créé spécialement pour elle.

Avec l'avènement de l'intelligence artificielle et des nouvelles technologies émergentes qui reposent sur les données, il n'a jamais été aussi important pour les banques et les compagnies d'assurance de renforcer les fondements de la confiance avec leurs clients. L'éthique des données a un rôle important à jouer ici, car c'est sous l'angle de l'éthique des données que des questions importantes sont posées, que des actions sur l'utilisation des données sont suggérées et que l'on comprend où l'utilisation des données pourrait être mal comprise, mal mise en œuvre, voire détournée.

En fin de compte, il s'agit de savoir comment les jugements de valeur concernant l'utilisation des informations tout au long du cycle de vie des données sont alignés sur les fondements moraux d'une entreprise. Cependant, les fondements moraux des entreprises diffèrent d'une entreprise à l'autre, tout comme les codes de conduite moraux personnels des individus. Certains aspects peuvent être très différents et d'autres similaires, mais il s'agit toujours de préférences individuelles - ou, dans le cas des entreprises, spécifiques à l'entreprise. Pour que l'éthique des données soit utile en pratique, elle doit être plus qu'un simple accord sur "ce qu'il ne faut pas faire".

Elle doit être plus qu'une simple case à cocher sur un questionnaire de conformité. Il ne s'agit pas d'une liste binaire de oui ou de non. L'éthique des données consiste à examiner les zones de nuances de gris qui ne se conforment pas facilement à une liste de règles ou de règlements, tout en comprenant comment l'entreprise se comporte dans son utilisation des données. Il s'agit de passer de ce que vous pourriez faire avec les données à ce que vous devriez faire avec elles. Il ne s'agit pas seulement de ce que vous faites avec les données, mais aussi de qui le fait, comment et quand.

Alors que de nombreuses entreprises de services financiers s'efforcent d'accroître leur réactivité et de devenir des entreprises « en temps réel », l'éthique des données peut fournir les outils et poser les garde-fous nécessaires pour aligner les opportunités présentées par l'utilisation des données sur les valeurs de l'entreprise.

Les sociétés de services financiers reçoivent et gèrent quotidiennement de grandes quantités de données. Ces données sont utilisées pour aider les clients, concevoir des produits, développer des services et gérer les risques. L'éthique des données joue un rôle central dans chacun de ces domaines. En matière de conformité, par exemple, il existe des principes communs d'éthique des données concernant le quoi, le où, le qui, le comment et le pourquoi. Si les données ne sont pas correctement évaluées, elles peuvent, par exemple, entraîner le refus d'un crédit à un client légitime et innocent ou la non-détection d'une activité criminelle. C'est là que la question de savoir qui gère quel type de données prend toute son importance.

L'éthique des données ne peut pas être achetée en bloc. Il n'existe pas d'éthique des données que l'on puisse simplement brancher et appliquer. Vous ne pouvez pas non plus prendre une éthique des données pertinente appartenant à une autre entreprise et espérer en tirer profit. Pour que l'éthique des données soutienne au mieux une entreprise, elle doit être une extension des valeurs et principes généraux de l'entreprise elle-même.


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Inscription à la newsletter

Flux RSS