Quotidien Finance, Crypto Daily News


              



Quel est le rôle de la finance dans la construction d’un monde durable ?


Résumé de la conférence organisée par le Conseil d’Administration d’IMS Luxembourg intitulée « La finance durable ». Speaker : Thierry López, Risk Management Services Leader chez PricewaterhouseCoopers Luxembourg.



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Pour ouvrir la conférence, Thierry López a introduit un vrai sujet d’actualité sur le marché financier : « Quel est le rôle de la finance dans la construction d’un monde durable ? ».

La crise financière a balayé beaucoup de certitudes dans le milieu financier et remis en cause la nature des sources productrices de profits remettant sur le devant de la scène la notion de « finance durable ».

Celle-ci peut être définie comme un ensemble de solutions permettant aux marchés financiers de répondre aux besoins présents de l’économie mondiale sans compromettre la satisfaction des besoins des générations futures. En gommant les effets indésirables de l’inefficience des marchés financiers, en favorisant les progrès de l’innovation financière non déviante, et en intégrant non seulement les sciences économiques, de gestion, les mathématiques et les sciences physiques, mais aussi des éléments de psychologie, de sociologie et enfin d’éthique.

La « finance durable » émerge comme l’une des pistes de réflexion permettant de repenser le capitalisme. Il s’agit d’un mode d’investissement qui concilie la performance financière des entreprises et leur responsabilité sociale et environnementale (RSE) en prenant en compte des critères sociaux, environnementaux et de bonne gouvernance.

Cette conférence témoignait de la gigantesque remise en question des dogmes économiques des vingt dernières années.

Après la déroute d’institutions telles queKaupthing, Lehman Brothers et Fortis (notamment), les financiers ont eu peur pour leur avenir.
Au moment où le système bancaire mondial était au bord du gouffre, où les crédits se faisaient rares et où les arnaques géantes faisaient la une de l’actualité, un pan marginalisé de la finance, plus « éthique », plus « durable » et plus « sociale » a su tirer son épingle du jeu.

La finance « durable » s’impose donc aujourd’hui comme un « atout économique » et une condition déterminante pour la construction, la croissance et la prospérité d’un monde durable.

En fin de conférence, Thierry López a conclu en apportant la réponse suivante à sa problématique : « stabilité, responsabilité, transparence et long terme sont les bases sur lesquelles la finance doit se reconstruire ». Ces valeurs sont celles de la finance durable.

Lien vers la présentation de la conférence :
www.pwc.com/lu/en/risk-management/index.jhtml

Laurent Leloup

Vendredi 9 Avril 2010
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières



Cryptocurrencies


Finyear - Daily News