Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Corporate Finance, Fintech, DeFi, Blockchain, Web 3 News

Paiement numérique : vers les 2300 milliards de transactions en 2027 ?

Selon la compilation des études "paiements" (l'étude des études) réalisée par le groupe de conseil Syrtals, sous le titre - "Le paiement digital dans tous ses états ! ", le volume de paiements digitaux dans le monde devrait atteindre 2 300 milliards transactions en 2027 (source : World Payment Report 2023), soit le double des transactions en 2022.
L'étude passe au crible tous les signaux positifs écumés à l'intérieur des différents rapports disponibles allant vers une généralisation du paiement digital. La France restant (forcément ?) attachée à la carte bancaire dématérialisée ou non. L'étude fait aussi le point (non forcément exhaustif) sur les acteurs en présence et les différentes opérations (M&A ou levées de fonds) structurantes pour le marché. Et, propose aussi, un point type "combien cela coûte et combien cela rapporte " notamment sur les fraudes ou la limitation des fraudes.


Paiement numérique : vers les 2300 milliards de transactions en 2027  ?
Le paiement numérique voué à se généraliser... Le doute n'est plus permis et les chiffres viennent désormais conforter ce qui désormais s'apparente à une lapalissade.
Donc à l'horizon 2027, le monde pourrait s'enorgueillir de 2.300 milliards de transactions.
La région Asie-Pacifique se taillerait 55 % du marché (en croissance annuelle de 20 %) suivie par l'Europe et l'Amérique du Nord. Une progression drainée par le déploiement du e-commerce (160 Milliards d'euros en France).
Dans le monde, les cartes de paiement demeurent le moyen de paiement privilégié dans les points de vente physiques (52 % des dépenses) (Global Payment report 2024). Tandis que dans le e-commerce, les wallets et les cartes pèsent respectivement 50 % et 35% des achats.
Le poids relatifs des cartes de paiement devrait diminuer d'ici à 2027 au profit des wallets et dans une moindre mesure, du compte à compte (A2A).
Un prédiction que l'on retrouve dans l'étude de Boku et Juniper Research dédiée au e-commerce.

Cependant, selon l'analyse de Syrtals Cards, la carte de paiement devrait rester un moyen privilégié dans de nombreux pays et ce parce que. :
- elle se déploie sous diverses formes (contact, sans contact, one click, reliée à un smartphone...)
- Elle peut s'associer à différentes formes de services associés (fidélité, cash-back, assurances... )
Forcément, elle sera sujette à de nombreuses innovations (crypto card) et ou par l'amélioration de la lutte contre la fraude. La tokénisation des transferts internationaux via les émetteurs de cartes de paiement ne cessent de se déployer.
Le réseau Visa a émis plus de 10 milliards de tokens à date.

Côté France, selon l'étude, les consommateurs sont historiquement épris de leurs bouts de plastique, qui engendrent 20 milliards de transactions par an, dont une large partie en contactless. Le m-payment s’est amplement démocratisé, porté surtout, à date, par la vague Apple Pay et consorts. Le SCTinst tarde à avancer et va sans nul doute être boosté par le lancement de Wero by EPI dans les mois et années à venir (PtoP et PtoPro en 2024 ; e/m-commerce et proximité en 2025 et 2026).
Les banques résistent plutôt correctement à l’invasion des paytechs et fintechs et unissent leurs forces pour mieux exister sur la scène internationale, qu’il s’agisse de nouveaux modes de paiement comme Wero ou de plates-formes de processing.

Côté réglementation :
"Nous avons rarement assisté, lors de cette dernière décennie, à autant de passages à l’Act, en particulier en Europe et observé une telle purée de Lois/Pois.
Nous sommes on ne peut plus gâtés, les textes se succèdent à grand pas, particulièrement en Europe, et il s’agit d’y voir clair et de ne pas perdre son latin. En voici une série en ce qui concerne l’Union Européenne et la zone euro : PSD3, PSR (Payment Service Regulation), FiDA (Financial Data Access), MiCA (Markets in Crypto-Assets), DMA (Digital Markets Act), DSA (Digital Services Act), AI (Artificial Intelligence), IP (Instant Payments), DORA (Digital Operational Resilience Act), DATA, EUDI (European Digital Identity), CCD (Consumer Credit Directive), Digital €…"
indique l'étude


Angelo Caci, Directeur général de Syrtals Cards

"L'industrie des paiements ne cesse de se transformer et de susciter des débats, voire des luttes, intenses entre régions et acteurs. Ce 6ème Opus explore à nouveau les multiples bouleversements qui se succèdent, ainsi que la diversité des offres et protagonistes dans les grandes régions du globe, sans oublier de faire un focus sur l’Europe et la France. A l’aune d’un marché très concurrentiel et réglementé, il est crucial pour chaque partie prenante de s'adapter aux attentes des consommateurs, commerçants et entreprises, et de rester compétitive au risque de décliner."

À propos de SYRTALS

Fondé en 1997 et fort de plus de 150 consultants, le groupe de conseil SYRTALS forge son expertise et son développement dans 4 domaines clés : monétique, paiements, crédit et digital.
Nous accompagnons les stratégies et projets de transformation d’entreprises de divers secteurs d’activité (banque, retail, e-commerce, télécom, assurance, PSP, fintech...) en leur proposant un pool de compétences unique et un large éventail de prestations : Études et Benchmarks, Gestion de Projets et AMOA, Pilotage et Organisation, Conduite du changement, Assistance Marketing, Expertise réglementaire et conformité…
Syrtals

Publication disponible ici

Lundi 8 Juillet 2024




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES