Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



Lutte anticorruption : la France s’impose progressivement comme un acteur majeur sur la scène internationale


Selon l’étude annuelle du cabinet Hughes Hubbard & Reed - « FCPA and Anti-bribery Alert » - qui analyse la jurisprudence, les pratiques des régulateurs et les nouvelles législations en matière de droit anticorruption et droit pénal des affaires, la France s’est affirmée depuis l’adoption de la loi Sapin II comme un acteur majeur en matière de lutte contre la corruption. Pour les entreprises françaises, choisir les meilleures options pour gérer, identifier et atténuer les risques de corruption constitue un défi de taille et un enjeu stratégique pour le développement de leurs activités.



Depuis 2009, le département anticorruption et enquêtes internes du cabinet Hughes Hubbard & Reed étudie les évolutions en matière de droit anticorruption afin de mettre en exergue les tendances significatives et les enseignements pertinents pour les directeurs juridiques et les responsables de la conformité. Cette année, le cabinet s’est notamment penché sur la transaction emblématique entre Walmart et l’administration américaine, ainsi que sur l’amende d’un montant de 16 millions de dollars réclamée par la Securities and Exchange Commission (SEC) contre la Deutsche Bank pour des pratiques d'embauche inappropriées en Chine et en Russie.

Par ailleurs, le développement de la corruption transnationale et l’émergence de nouvelles législations ont conduit le cabinet à élargir le spectre de son étude à d’autres pays afin de couvrir l’ensemble des évolutions majeures dans le monde.

La France en ordre de bataille

La loi Sapin a opéré un tournant dans la lutte anticorruption et a permis à la France de se doter d’une législation de prévention et de répression de la corruption, dans la lignée du Foreign Corrupt Practices Act américain (FCPA) ou du Bribery Act anglais (UKBA).
Intégrant pleinement la notion de compliance, elle a rendu les entreprises proactives, tout en renforçant les moyens de prévention et de sanction des pouvoirs publics, notamment à travers la création de l’Agence française Anticorruption (AFA).

Depuis 2016, l’étude souligne plusieurs avancées significatives. En matière de prévention de la corruption, la loi Sapin II a rendu obligatoire pour les entreprises, sous certaines conditions, la mise en place de programmes de conformité. En matière de répression, les entreprises peuvent désormais choisir de recourir à la Convention Judiciaire d’Intérêt Public (CJIP) - semblable au Deferred Prosecution Agreement (DPA) anglo-saxon – qui constitue un outil de justice négociée visant à lutter plus efficacement contre la corruption, notamment au niveau transnational.

Les avocats du cabinet constatent, par ailleurs, une amélioration de la coopération avec les autorités étrangères, notamment américaines, permettant ainsi une meilleure coordination notamment lorsqu’il faut déterminer qui est le mieux à même d’exercer des poursuites.

Pour consulter le rapport complet cliquez ici}

Me Bryan Sillaman, Managing Partner de Hughes Hubbard & Reed Paris au sujet du droit anticorruption français :

« La France, qui a auparavant été critiquée pour sa passivité dans la lutte contre la corruption transnationale, fait désormais partie des acteurs majeurs dans le monde depuis la mise en application effective de la loi Sapin II. Elle contribue positivement et significativement à la création d’un droit anticorruption à travers ses deux bras armés que sont le Parquet National Financier (PNF) et l’Agence Française Anticorruption (AFA). Cette dernière, d’ailleurs, remplit une mission tout à fait novatrice dans le monde, qui ouvrira certainement la voie pour d’autres pays en Europe et ailleurs. ».

Mme Laura Perkins, Coprésidente du Département anticorruption et enquêtes internes au sujet de la principale leçon à tirer sur la lutte contre la corruption en 2019 :

« Les entreprises doivent rester vigilantes. Des décennies d'application agressive de la loi ont mené à un environnement où les programmes de conformité anticorruption sont la norme et où les salariés bénéficient de formations et de communications régulières. Néanmoins, les « mauvais joueurs » continuent de profiter des faiblesses et des angles morts pour commettre des actes de corruption. Les affaires décrites dans notre Alerte, bien que diverses du point de vue géographique et sectoriel, démontrent l'importance d'une attention continue et soutenue pour se prémunir contre la corruption. »

À propos du Département anticorruption et des enquêtes de Hughes Hubbard & Reed

Notre département anticorruption et enquêtes internes représente de nombreuses entreprises parmi les plus importantes au monde et les conseille sur toutes les questions afférentes à la lutte contre la corruption et la mise en conformité. L'équipe a réalisé des enquêtes dans plus de 90 pays pour identifier les violations au droit anticorruption, et obtenu des décisions historiques pour des clients auprès d'autorités américaines et internationales. Elle est aussi intervenue en tant que moniteur de conformité accrédité par le Department of Justice américain (DOJ), la Securities and Exchange Commission (SEC), le Serious Fraud Office britannique (SFO), le Department of the Treasury’s Office of Foreign Assets Control américain et les Nations Unies. Parmi les avocats qui composent l'équipe figurent d'anciens agents d’autorités de poursuite, d’anciens dirigeants juridiques et conformité de multinationales, des avocats formés dans de nombreux pays, ainsi que des experts-comptables. Nous conseillons nos clients dans le monde entier depuis nos bureaux américains et parisien, ainsi que par le biais de notre accord de coopération avec Saud Advogados au Brésil et de notre partenariat de longue date avec des cabinets situés dans de nombreux pays.

À propos de Hughes Hubbard
Hughes Hubbard & Reed LLP est un cabinet d'avocats international basé à New York et solidement implanté à Paris depuis plus de 50 ans. Nos équipes travaillent en étroite collaboration et agissent sans relâche pour accompagner nos clients dans leurs affaires les plus complexes. Grâce à la complémentarité de nos équipes et à leurs compétences, nous offrons à nos clients des solutions efficaces et innovantes pour les aider à s’adapter environnement de plus en plus complexe. Reconnu pour ses valeurs, sa diversité et l’importance qu’il a toujours accordé aux actions pro bono, le cabinet Hughes Hubbard & Reed a une histoire remarquable qui remonte à la fin du XIXe siècle.
hugheshubbard.com

Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est une boutique STO offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a STO Boutique with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Lundi 16 Décembre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News