Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Les obligations libellées en dollars affichent des écarts de taux attractifs


Les obligations libellées en dollars constituent des actifs attrayants pour un nombre croissant d’investisseurs. Le différentiel de taux entre les bons du Trésor américain et le Bund allemand à 10 ans, de l'ordre de 2%, est proche du record atteint fin 2016[1]. Les titres libellés en dollars bénéficient par ailleurs d'une profondeur et d'une liquidité de marché élevées. Sur le segment des obligations d’entreprises par exemple, l'univers des titres en dollars représente 5.000 milliards de dollars d’actifs, soit plus de la moitié de l’ensemble du marché mondial estimé à 8.000 milliards de dollars[2]. Cette proportion ne cesse par ailleurs de croître.




Allant des obligations d’entreprises aux bons du Trésor en passant par les obligations des pays émergents libellées en dollars, l’éventail des choix est large pour les investisseurs à la recherche de titres en dollars. Les bons du Trésor américain, les obligations d’entreprises et les obligations sécurisées représentent à eux seul plus de 80% de l'ensemble du marché obligataire en dollars, mais d'autres segments de ce marché offrent également un intérêt en termes de diversification grâce à des profils rendement/risque différents.

Il n'est donc pas surprenant que les investisseurs se tournent de plus en plus vers les obligations en dollars. En 2017, la collecte en provenance d’investisseurs européens sur les ETF répliquant la performance des bons du Trésor américain et des obligations émergentes libellées en dollars a été nettement supérieure à la collecte enregistrée sur les produits équivalents libellés en euros. Les investisseurs doivent néanmoins garder un œil sur les risques associés à ces titres. Cela inclut le risque de crédit (particulièrement présent pour les émetteurs des marchés émergents), le risque de sélection des titres dans chaque segment, et les éventuels risques de change découlant des variations possibles entre la monnaie nationale de l’émetteur et le dollar américain.

Des profils de risque variés

Ce marché présente néanmoins une caractéristique particulièrement intéressante pour les investisseurs. Au cours des dernières années, le marché des obligations « investment grade » libellées en dollars a considérablement changé. L'écart de taux entre ces obligations et les bons du Trésor américain représente maintenant près de la moitié du rendement total. Cela signifie que, par rapport aux obligations d'État, les obligations de sociétés américaines sont actuellement attrayantes pour les investisseurs à la recherche de rendement. Il y a dix ans, cet écart de rendement était plus faible[3]. Même en tenant compte du coût de la couverture de change, cet écart de taux reste une composante essentielle du rendement à long terme pour les investisseurs.

Cela nécessite toutefois que les investisseurs fassent des choix appropriés pour s’exposer à un segment de marché qui leur convienne. Plusieurs configurations peuvent convenir à chaque groupe d’investisseurs en fonction de leur appétence au risque et de leur horizon d’investissement. Il y a par exemple des différences considérables de profil de risque entre les obligations d'entreprises « investment grade » et les obligations souveraines de pays émergents. De même, les obligations souveraines de pays émergents n’offrent pas le même profil de risque que les obligations d’entreprises « high yield ». En moyenne, les obligations d’entreprises « investment grade » offrent un écart de rendement d'environ 120 points de base avec une note moyenne de « A- ». Pour leur part, les obligations souveraines de pays émergents offrent des écarts de taux d'environ 280 points de base et les obligations d'entreprises « high yield » affichent des écarts de taux allant jusqu'à 360 points de base, mais au prix d'un profil de risque de crédit nettement plus élevé[4].

[1] Passive Insights: USD Bonds, op. cit.
[2] Passive Insights: USD Bonds, op. cit. Ecarts de taux au 31 décembre 2017.
[3] Passive Insights: USD Bonds, op. cit.
[4] Passive Insights: USD Bonds, op. cit. Ecarts de taux au 31 décembre 2017.

Principaux risques

Les db X-trackers UCITS ETF ne sont pas des investissements à capital protégé ou garantis et les investisseurs doivent être préparés et en mesure de supporter la perte pouvant aller jusqu’à la totalité du capital investi.

Les parts d’ETF db x-trackers achetées sur le marché secondaire ne peuvent généralement pas être revendues directement au fonds. Les investisseurs doivent acheter et racheter ces actions sur le marché secondaire avec l'aide d'un intermédiaire

(par exemple, un opérateur de marché ou un courtier en valeurs mobilières) et peuvent entraîner des frais (comme décrit dans le prospectus applicable). En outre, les investisseurs peuvent payer plus que la valeur liquidative d'une action d’un ETF db x-trackers UCITS lors de l'achat d'actions sur le marché secondaire, et peuvent recevoir moins que la valeur liquidative lors de la vente de ces actions sur le marché secondaire

Les placements dans les fonds comportent de nombreux risques, y compris, entre autres, les risques généraux de marché, les risques de crédit, de change, de liquidité et les risques liés aux taux d'intérêt. La valeur d'un investissement dans un ETF Deutsche Bank, conforme à la directive UCITS, peut aussi bien diminuer qu'augmenter et il est possible que les investisseurs ne récupèrent pas la totalité du montant de leur investissement initial.

Remarque importante
Le présent communiqué de presse est un document à caractère promotionnel et non un document à caractère réglementaire. Les informations contenues dans le présent communiqué de presse sont communiquées à titre purement indicatif et n’ont aucune valeur contractuelle. Nous conseillons aux investisseurs de contacter régulièrement leur conseiller au sujet de leurs placements et leur rappelons la nécessité de prendre connaissance du « document d’information clé pour l’investisseur (DICI) » correspondant à leurs investissements. Le DICI, ainsi que le prospectus de vente et les rapports périodiques sont disponibles auprès de la société de gestion et des agents payeurs désignés. Les facteurs de risques sont détaillés dans le prospectus, l'investisseur intéressé est invité à s'y référer.

A propos de Deutsche Asset Management
Avec 702 milliards d’euros d'actifs sous gestion (au 31/12/2017), Deutsche Asset Management (1) est l'un des leaders mondiaux de la gestion d’actifs. Deutsche Asset Management offre aux clients institutionnels et particuliers des solutions d’investissement traditionnelles et alternatives sur toutes les classes d’actifs.
(1) Deutsche Asset Management est la marque de la branche gestion d’actifs de Deutsche Bank. Les entités légales proposant les produits et services sous la marque Deutsche Asset Management sont citées dans les contrats, les véhicules et les documents d’information sur les produits.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Vendredi 23 Février 2018
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News