Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Les méthodologies Agiles et DevOps irriguent majoritairement les entreprises françaises selon une étude de CA Technologies


CA Technologies (NASDAQ : CA) annonce les résultats d’une étude mondiale menée auprès de 1 279 managers informatiques et métiers (dont 466 en Europe) révélant notamment que 77% des organisations françaises considèrent les méthodologies Agiles et DevOps plus productives lorsqu’elles sont mises en œuvre conjointement.




Pour s’adapter aux nouvelles exigences de consommation de notre monde numérique où fluidité, rapidité et expérience personnalisée sont les fondamentaux, les méthodologies Agile et DevOps permettent aux entreprises de jouer à armes égales face aux GAFAM. Ces méthodes, puisées de la culture startup, permettent de recentrer l’ensemble des processus de l’entreprise autour du client et de permettre aux organisations de devenir des usines logicielles modernes.

L’étude « Préparez-vous à la transformation numérique grâce aux pratiques Agiles et DevOps » conduite par Freeform Dynamics pour CA Technologies montre que beaucoup d’organisations françaises sont confrontées à des problématiques similaires : culture inadaptée, manque de personnel qualifié, d’investissements et de soutien de la part des dirigeants, etc.

« L’adoption des méthodologies Agiles et DevOps à l’échelle de l’entreprise apporte la flexibilité nécessaire pour changer rapidement d’approche, s’adapter à l’évolution des contextes réglementaires et de marchés : répondre aux attentes des clients ou utilisateurs, et surtout saisir les opportunités business », explique Alexis Gaches, Directeur Solutions Agile Management chez CA Technologies. « Ces pratiques doivent également avoir pour but de soutenir les équipes métiers, et être intégrées à l’ensemble de l’entreprise. Par une approche de développement itérative, les entreprises peuvent ainsi adapter de manière continue leurs produits ou services après les retours de leurs clients. Echouer rapidement pendant ces phases est le secret de la réussite pour rectifier le cap aussitôt. »

En effet, le lien entre Agile, DevOps et bénéfices concrets pour l’entreprise s’articule autour de la boucle de rétroaction continue. Cette dernière permet de relier l’expérience client avec la gestion des exigences afin de mieux évaluer les performances de livraison des applications et de comprendre leur impact sur l’activité. Afin de mieux exploiter ces méthodologies, les organisations françaises doivent également tirer parti de la réactivité et de la flexibilité du Cloud, ainsi que des Conteneurs et les plate-formes modernes de développement et de livraison d’applications, notamment en adoptant une approche « shift-left » pour l’ensemble des activités – comme les tests en continu – et en optant pour un cycle de livraison et de production hautement itératif.

La plupart des organisations françaises adoptent pleinement des pratiques Agiles et DevOps

• 84% des organisations adoptent pleinement les méthodologies Agiles
• 71% adoptent les principes du DevOps, et 79 % la livraison continue.
• 91% mettent en œuvre ces pratiques partiellement ou de façon étendue au sein de leurs équipes de développement
• 71% estiment que l’Agile améliore ou améliorera leur expérience client
• 70% considèrent que ces méthodologies ont ou auront un impact positif en accélérant l’innovation et les délais de lancement
• 69% d’entre elles jugent qu’elles permettent ou permettront de réduire les coûts informatiques.

L’étude montre également que ces pratiques sont utilisées dans différents départements :
• 74% des organisations françaises les ont adoptées partiellement ou de façon étendue pour leur service/assistance client,
• 84% pour la recherche ou de développement de produits,
• 81% au niveau de leurs forces de vente.

Les organisations françaises cherchant à accroître l’efficacité de leurs projets de développement sont essentiellement confrontées à des problématiques similaires : culture inadaptée, manque de personnel qualifié, d’investissements et de soutien de la part des dirigeants.
La grande majorité d’entre elles sont conscientes que la mise en œuvre de pratiques Agiles et DevOps sur l’ensemble du cycle de développement n’est pas qu’une question de nouvelles compétences ou de méthodes de travail. Pour certains, cela nécessite également un changement d’état d’esprit et de comportement conséquent, soit une évolution de l’ensemble du personnel –cadres dirigeants inclus.

Parmi les grandes priorités identifiées pour parvenir un meilleur rendement :
• améliorer la culture de l’organisation afin d’encourager et de récompenser la collaboration (84%) ;
• obtenir plus de soutien et d’engagement des dirigeants à tous les échelons (83%) ;
• former les équipes informatiques à collaborer et à intégrer ces meilleures pratiques dans leurs activités au quotidien (77%) .
• créer davantage de ressources pour faciliter la mise en œuvre de pratiques Agiles et DevOps (79%) ;
• réduire les contraintes de temps afin que les équipes puissent déployer des processus Agiles et DevOps plus efficacement (67 %).

Autre problématique : trouver des professionnels dotés des qualifications adéquates.
Selon les résultats de l’enquête, 84 % des sondés peinent à recruter du personnel qualifié en matière de DevOps : 69 % des entreprises ont du mal à trouver des professionnels expérimentés dans les méthodologies Agiles ; et 71 % ont des difficultés à trouver du personnel ayant l’expérience d’une collaboration transversale. Tout ceci met en évidence l’existence d’un manque de compétences qui pénalise la plupart des organisations, et nécessitant des ressources supplémentaires –en particulier à des fins de formation.

« Le développement des compétences de nos ingénieurs à l’aide de programmes adaptés nous permettra de continuer à recruter et de fidéliser des individus de haut niveau », confiait ainsi l’architecte en chef/directeur technique d’une société du secteur de la vente au détail.

En Europe, les « Champions de l’Agilité » enregistrent des avantages considérables comparés aux autres entreprises
L’enquête met en lumière les caractéristiques communes des « Champions de l’Agilité », soit les 14 % d’organisations européennes faisant preuve de l’utilisation la plus étendue, approfondie et cohérente des principes Agiles et DevOps. Ces leaders européens profitent ainsi d’avantages considérables par rapport au reste de leurs homologues, dont :
• une croissance de leurs revenus de 57 % plus élevée que la norme ;
• une croissance de leurs profits de 43 % plus élevée que la norme ;
• 2,6 fois plus de chances d’enregistrer un taux de croissance de leurs revenus supérieur à 20 % :
• 2,4 fois plus de chances d’avoir mis en place une culture et des pratiques favorisant la collaboration entre équipes de développement, de production et de sécurité des systèmes d’information ;
• 2,3 fois plus de chances que leurs équipes de développement s’alignent avec les objectifs stratégiques des équipes métiers ;
• 2,2 fois plus de chances de bien comprendre les besoins des clients.

Les pratiques de développement et de déploiement agile sont essentielles mais il est impératif d’adopter parallèlement une approche DevOps globale

4 conseils pour devenir un champion de l’agilité
1. Aligner et communiquer les objectifs pour s’assurer de leur compréhension par toutes les équipes
2. Intégrer la sécurité dès les premières phases de développement et tout au long du cycle jusqu’à la livraison
3. Encourager la collaboration entre départements afin de partager les idées, les plans d’action et les aspects pratiques du développement au déploiement
4. Installer des mécanismes de retours d’information efficaces à chaque étape du cycle applicatif

Méthodologie de l’étude
Cette étude a été commandée par CA Technologies et menée par le cabinet d’analystes Freeform Dynamics, auprès de 1279 managers informatiques et métiers issus d’entreprises des secteurs suivants : Energie, Services Financiers, Santé, Industrie Manufacturière, Secteur Public, Grande Distribution, Télécoms, Transports & Logistique. L’étude a couvert 15 pays : Etats-Unis, Brésil, Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne, Italie, Suisse, Australie, Japon, Chine, Inde, Hong-Kong, Singapour, Corée du Sud.


TELECHARGEZ L'ETUDE CI-DESSOUS (PDF 15 pages en français)

Crédit image : ©Thomas Bartel DDC by ESIEA
Crédit image : ©Thomas Bartel DDC by ESIEA
Laurent Leloup
Fondateur Finyear
Fondateur Chaineum (Conseil, stratégie blockchain et Crypto Finance)
Auteur de "Blockchain, la révolution de la confiance"
Traducteur, conférencier.

Finyear - Daily News

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear
- Sa newsletter quotidienne :
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation, Finance Digitale, Cryptofinance.
- Sa lettre mensuelle Le Trésorier


Lundi 14 Mai 2018
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News