Quotidien Fintech, Blocktech, DeFi, Néo-banque d'affaires
Financial Year Financial Year
 
 
 
The Bridge Between Traditional Finance & Decentralized Finance (DeFi)
 
              


Mardi 30 Juin 2015

Les mégadonnées : tout à gagner en matière de RSE


L’issue des élections présidentielles américaines de 2012, opposant le président sortant Barack Obama au candidat républicain Mitt Romney, est restée incertaine jusqu’au dernier moment. En dépit de financements record, la campagne d’Obama se heurtait à des sujets nationaux sensibles tels que la crise économique ou l’avenir de la réforme du système de santé. Rien n’était donc joué.



Un homme a su anticiper correctement les résultats des élections dans chaque État. Il s’agit de Nate Silver, statisticien et écrivain américain, qui a commencé sa carrière comme analyste au sein de la Major League Baseball, étudiant et pronostiquant les performances et l’évolution de carrière de ses joueurs.

Son secret ? Son obsession des données, comme il le dit lui-même. Nate Silver a mis au point des systèmes lui permettant d’accéder à toutes les données nécessaires et d’anticiper certaines situations de façon extrêmement précise, qu’il s’agisse des résultats des élections ou du nombre de coups de circuit annuels réalisés par tel ou tel joueur de MLB. Surtout, il sait interpréter les données.

S’il a gagné la célébrité en tant que « journaliste-statisticien », Nate Silver n’est pas le seul à savoir analyser et exploiter les données à des fins utiles. Les progrès en matière de connectivité et les nouvelles technologies de recueil des données ont ouvert des possibilités inédites d’accès à l’information. Selon IBM, 43 billions de gigaoctets de données numériques circuleront en 2020, soit 300 fois plus qu’en 2005.

L’idée a fait son chemin parmi les responsables de la RSE, qui reconnaissent désormais l’intérêt de recueillir et d’exploiter ce type d’informations afin d’atténuer l’impact environnemental et social des entreprises. De façon générale, celui-ci se fait surtout sentir dans la supply chain, hors de la sphère d’influence de l’entreprise. Il n’est pas rare que plus de 80 % de l’empreinte carbone globale provienne indirectement des activités des fournisseurs, contre seulement 5 % de la société elle-même.

Les grandes entreprises se caractérisent par des supply chains étendues et complexes rassemblant des dizaines de milliers de fournisseurs à travers le monde, dont les transactions atteignent plusieurs centaines de millions de livres. Pour réduire leur impact global, elles doivent impérativement connaître leur réseau de fournisseurs et l’impact exercé par chacun.

Cela est cependant plus facile à dire qu’à faire. La tâche s’avère particulièrement ardue en l’absence de données et d’informations précises.

Les entreprises commencent tout juste à entrevoir les avantages que la collecte, le traitement, l’analyse et l’exploitation optimale des données leur procureront en vue de rendre leurs activités plus rentables et lucratives et leur supply chain plus résiliente et durable.

Un nombre croissant d’organisations se tourne vers les éditeurs de logiciels afin d’étudier et de mettre en place des solutions en ce sens. Ainsi, le groupe de restauration et d’hôtellerie Whitbread, propriétaire de la chaîne de cafés Costa, a opté pour la solution logicielle supply chain de cr360 en vue d’atteindre ses nouveaux objectifs ambitieux de RSE. Le groupe les a ainsi revus et mis à jour en mai 2015 et a adopté des politiques d’approvisionnement responsable enjoignant aux fournisseurs d’améliorer leur niveau de RSE et de respecter les normes y figurant d’ici 2020.

La technologie modulable de cr360 permet de rassembler et de gérer les données dans un système unique et de communiquer sur les performances des fournisseurs en matière de RSE. Des questionnaires leur sont adressés, dont les réponses sont ensuite automatiquement analysées par le logiciel afin d’identifier les risques potentiels dans la supply chain. L’équipe RSE de Whitbread possède désormais une vue d’ensemble de sa supply chain et des risques potentiels associés. Grâce aux informations précises et cohérentes dont elle dispose, elle est en mesure de collaborer étroitement avec ses fournisseurs à la résolution des problèmes et de les informer quant aux nouvelles normes d’approvisionnement en vigueur au sein du groupe.

Le logiciel permet également de recueillir les données des fournisseurs ayant trait au carbone, à l’énergie, aux déchets et à l’eau, de façon à repérer les améliorations et économies réalisables et d’atténuer l’impact environnemental. Qu’il s’agisse d’enquêtes portant sur le code de conduite ou des mesures de performance du reporting carbone au titre du scope 3, le système cr360 est conçu pour recueillir une multitude d’informations.

L’exploitation des données s’accompagne d’une amélioration de la transparence. L’effondrement de l’atelier du Rana Plaza au Bangladesh en 2013, qui avait provoqué la mort de plus de 1 100 personnes, avait suscité une vive émotion qui persiste encore aujourd’hui. Cette catastrophe, la plus meurtrière qu’ait connue l’industrie du textile, a modifié durablement l’attitude des consommateurs vis-à-vis de la supply chain, par exemple en ce qui concerne les conditions de travail et le travail forcé. De même, ceux-ci se montrent de plus en plus attentifs à la provenance des aliments, de leurs vêtements et d’autres biens de consommation. Ils exigent davantage de transparence de la part des fabricants.

Les entreprises ont pris conscience qu’une connaissance détaillée de leur supply chain, étayée par des données permettant de repérer les risques, est la solution à adopter pour répondre aux attentes des consommateurs et des médias et maintenir leur propre réputation.

La RSE n’a pas toujours vu d’un très bon œil l’arrivée de ces nouveaux outils d’analyse. Les professionnels de la RSE préféraient s’en tenir à des présentations PowerPoint, plus attrayantes, plutôt que de recourir à des tableurs Excel volumineux et complexes.

La situation est toutefois en train d’évoluer. Les défis environnementaux et sociaux deviennent chaque jour plus nombreux et complexes, notamment au sein des grandes supply chains, leurs acteurs étant souvent implantés dans les régions du monde les plus exposées aux risques liés au changement climatique et à la raréfaction des ressources en eau. Les logiciels de gestion des données ne cessent de se perfectionner ; aux fonctions de reporting s’ajoute désormais l’aide à la gestion des performances et à l’orientation stratégique. Fortes de ces connaissances, les entreprises sont désormais à même d’insuffler un changement positif au sein de la supply chain.

Les mégadonnées sont l’avenir de la RSE. Il n’y a plus à hésiter !

www.cr360.com

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles