Future Finance, Fintech, DeFi | Daily News
              



La Métropole de Brest, Bibus, Mastercard et CIC lancent l’open payment dans les transports urbains


À partir du 16 septembre, les usagers du réseau de transport urbain Bibus de la Métropole de Brest peuvent payer leur trajet à bord des bus, tramway et téléphérique (fonction Multimodale) grâce à leur carte de paiement sans contact MASTERCARD ou VISA et ce, quelle que soit leur banque. La carte de paiement sans contact se substitue ainsi au titre de transport.



– Brest compte parmi les premières villes françaises à mettre en place la fonction multimodale qui permet à l’usager d’emprunter les correspondances entre les différents moyens de transport public avec sa carte de paiement sans coût additionnel.
– Ce nouveau service offrira également la multi validation : il sera possible de voyager en groupe jusqu’à 6 passagers grâce à une unique carte de paiement.
– Cette solution sera compatible avec toutes les banques et les cartes de paiement sans contact affiliées aux réseaux MASTERCARD et VISA.
– Ce nouvel usage favorisera l’accès au réseau de transport en commun Bibus, contribuera à l’amélioration du service pour l’usager, à la ponctualité du réseau et accompagne la démarche nationale de transition énergétique.

Avec l’essor du paiement sans contact en France, les enjeux de ce nouveau service résident notamment dans l’amélioration de la vitesse ainsi que dans une ponctualité accrue aux arrêts du réseau de transport public Bibus. Ainsi, grâce à la réduction du nombre de ventes par les conducteurs, de l’impression des tickets et de la manipulation de monnaie, le temps d’attente à chaque arrêt diminue au bénéfice du temps de conduite.

“Aujourd’hui, nos retours terrains* montrent que cela prend 1 seconde pour payer par carte versus 15 secondes pour payer au conducteur.” indique Laurent Bréchon-Cornery, Directeur Smart Mobility chez Mastercard.

Cette solution permet un parcours usager simple, sécurisé et intuitif :

- l’usager n’a plus besoin d’utiliser sa monnaie, il lui suffit de monter à bord et de présenter sa carte de paiement sans contact sur la borne de validation comme n’importe quel autre titre de transport. Une fois le paiement accepté, le valideur ne délivrera pas de ticket. La carte de paiement tient lieu de titre de transport et permet d’emprunter l’ensemble du réseau pendant 60 minutes. Le prix payé reste identique à celui du titre papier, soit 1,60 euros le ticket ;
- pour voyager à plusieurs, l’usager sélectionne le nombre de titres à délivrer sur le valideur et présentera sa carte de paiement une seule fois pour effectuer le paiement ;
- en cas de correspondance, à chaque montée, il suffit de présenter la même carte de paiement sur le valideur quel que soit le mode de transport ;
- lors d’un contrôle, une simple présentation de la carte de paiement sans contact au contrôleur sur son terminal de contrôle permet de justifier son droit au voyage ;
- les usagers peuvent consulter l’historique et obtenir un justificatif de leurs voyages et de leurs paiements de façon simplifiée et sécurisée en se rendant sur le site Internet de Bibus, rubrique Titres et tarifs, Paiement sans contact ;
- l’utilisation du paiement sans contact est un geste participant à la sécurité sanitaire.

Le service évoluera en fonction des remarques des usagers afin d’offrir de nouvelles fonctionnalités et d’améliorer son ergonomie.

Métropole de Brest
« Pouvoir payer un ticket par carte bancaire était une réelle attente des usagers de Brest métropole. Nous sommes heureux de leur donner cette nouvelle possibilité. En plus, comme le contrôle se fait sur la carte bancaire elle-même, pas besoin de papier : on permet à nos usagers d’adopter un comportement vertueux pour une mobilité plus durable. » Yohann Nedelec – Vice-président de Brest métropole en charge des transports.

Bibus
« L’Open Payment était un engagement fort de notre contrat avec Brest métropole. Nous sommes fiers de déployer cette innovation sur le territoire, qui contribue à améliorer l’expérience des voyageurs dans les transports en commun. Plus besoin d’acheter un ticket avant de monter, un passage de carte bancaire suffit pour être en règle. Rendre l’utilisation des transports en commun plus pratique et plus simple est un facteur important pour développer les mobilités durables sur Brest métropole.» Paul Gardey de Soos – Directeur Général de Bibus.

Mastercard accompagne et soutient la digitalisation des systèmes de transport en apportant son expertise et ses solutions de paiement innovantes. En collaboration avec les opérateurs de transport et les partenaires technologiques, Mastercard rend l’expérience des usagers simple, rapide et pratique grâce à l’Open Payment.

« L’ open Payment est un vrai facteur de dynamisation de l’économie locale pour nos territoires et s’inscrit dans la démarche nationale de transition énergétique. Proposer une manière simple de payer ses transports comme dans la Métropole de Brest contribue à inciter les citoyens et les touristes à utiliser les transports en commun pour leurs déplacements. Il faut noter que la mobilité des personnes est un des piliers fondateurs d’une démarche de transition vers la Smart City.» déclare Laurent Bréchon-Cornery, Directeur Smart Mobility chez Mastercard.

CIC, l’innovation au service des clients et des territoires
De son côté, le CIC a apporté toute son expertise bancaire au service de ce lancement qui constitue une des toutes premières applications d’Open Payment en France.
« Nous sommes heureux d’accompagner la métropole de Brest et Bibus dans la mise en œuvre de cette solution innovante et globale de paiement au service de tous les usagers des transports en commun. Simplifier la vie quotidienne de ses clients est depuis toujours une priorité pour le CIC. Cette innovation est d’autant plus importante qu’elle contribue à renforcer les gestes barrières pour lutter contre le Covid-19 et renforce l’attractivité des modes de transports durables. », souligne Daniel Baal, Directeur Général du CIC.

* Source Mastercard


No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Jeudi 17 Septembre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles