Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



L’Europe de Mme Merkel


Mme MERKEL dans un entretien hier à ARD – Morgenmagazin, a donné la bonne vision de l’Europe. Elle a enfin évoqué l’accélération vers l’Europe Fédérale, qui est selon nous la seule issue cohérente à cette crise : "nous avons besoin avant tout d'une union politique. Nous devons, pas à pas, abandonner des compétences à l’Europe (...) Nous ne devons pas rester immobiles, parce que l'un ou l'autre (pays) ne veut pas encore suivre"…



Eric Galiègue
Eric Galiègue
En d’autres termes, l’exclusion possible de la Grèce, doit s’accompagner automatiquement d’en renforcement des liens qui unissent les pays les plus proches de la zone € …Il faudra un jour remercier la Grèce pour avoir permis cette accélération que la réalité rend obligatoire. Mme MERKEL a dit enfin ce qu’il faut faire, probablement au lendemain des élections grecques du 17 juin : exclure temporairement la Grèce de la zone €, et créer, avec ceux qui le veulent, les Etats Unis d’Europe, à un horizon raisonnable, avec un balisage précis. Toutes les mesures qui ont été prises depuis 2 ans, et même finalement depuis le traité de Rome, trouvent leur cohérence dans cette étape finale du fédéralisme.

Le problème, c’est que malgré l’imminence de telles décisions qui pourraient ou devraient été prises dans les prochains mois, ou les prochaines semaines, les peuples n’ont pas été préparés. Pourtant, les politiques auraient pu le faire au cours des nombreuses consultations électorales des derniers mois. C’est pourtant une question essentielle, que Mme MERKEL a très clairement posée : «abandonner des compétences à l’EUROPE », c’est renoncer à une partie non négligeable de la souveraineté des Etats- nations. Les politiques doivent le décider pour les peuples, comme l’Europe s’est faite initialement sans consultation directe des peuples. La représentation démocratique est bien indirecte : ce sont les élus du peuple qui décident pour le peuple. C’est au niveau local que la démocratie peut s’exprimer différemment, plus directement.

Nous sommes convaincus que les décisions qui vont être prises dans les prochaines semaines sont essentielles, pour l’Espagne et la Grèce bien sûr, mais surtout pour la construction européenne dans son ensemble. L’Espagne, c’est 12 % du PIB de l’Europe, soit entre 5 et 6 fois plus que le Grèce. Surtout, l’Italie, qui finalement n’est pas traitée très différemment de l’Espagne par les marchés de taux, serait traitée à la même enseigne. Ces deux pays ont engagés des réformes structurelles particulièrement pertinentes, elles ont décidé des coupes budgétaires courageuses et impopulaires. Il est difficile de leur demander plus, et il faudra de toutes manières attendre des années avant de connaitre les résultats de ces politiques… D’autant que la récession, renforcée par les mesures d’austérité budgétaire, promet d’être plus dure que prévu. Ce n’est pas pour rien si le ministre espagnol de l’économie a dit que l’avenir de l’€ se jouera dans les prochaines semaines, et que M. Sorros a donné 3 mois à l’Europe pour solutionner cette crise.

En attendant, les marchés ont remonté cette semaine sur la baisse surprise des taux de la Banque centrale Chinoise, et sur les non déclarations de M. DRAGHI et BERNANKE. Manifestement, leur seule présence sur la scène médiatique (conférence de presse et audition au congrès) a suffi à « calmer le jeu », alors qu’ils ont simplement confirmé qu’ils ne feraient rien de plus pour l’instant. La confiance qu’ils inspirent reste intacte, c’est très important pour la suite….

Investisseurs : Nous surpondérons les actions sous 3100 points (investisseurs à risque moyen et élevé); toujours sous-pondération pour les profils de risque faible.

Spéculateurs : XXXXXXX

Tendances sur les taux et les devises : Le taux des obligations allemandes à 30 ans est passé a rebondi sur …1.1 % L’€ a remonté au-delà de 1.25

Tendances récentes sur les matières premières : Stabilisation des prix des matières premières, après leur baisse marquée des dernières semaines.

Eric Galiègue
VALQUANT

171, rue Saint-Honoré - 75001 Paris
Tél. 01.58.18.37.50
Fax. 01.42.65.15.26

www.valquant.fr

Mardi 12 Juin 2012
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News