Finyear: New Finance & Blocktech Daily News
              



Lundi 1 Février 2021

Interview : Présentation de GEO


Décryptage de Jean-Marc Allouët, Chef des opérations de GEO.



GEO est une solution digitale d’audit et de contrôle financier et comptable, pouvez-vous nous présenter plus en détails la solution ?

GEO est une plateforme SaaS de contrôle et d’investigation comptable qui dispose de très nombreuses analyses embarquées, ainsi que de multiples restitutions visuelles et fonctionnalités de navigation dans les résultats.

GEO propose de nombreux modules adaptés à chaque métier du chiffre (audit interne, comptabilité, contrôle interne, M&A, fiscalité, compliance, audit externe, lutte contre la fraude, etc.). Chacun de ces modules assemble les contrôles pertinents pour le métier concerné, et les présente sous l’angle de vue le plus adapté.

Il est possible de noter, de commenter, d'ajouter une documentation, aux différentes analyses proposées par GEO. Les utilisateurs de GEO peuvent ainsi partager leurs efforts d’analyse et d’investigation sur les contrôles qu’ils partagent dans leurs modules respectifs.

GEO c’est un seul outil, pour tout contexte, pour tout angle d’analyse, pour tout degré de précision souhaité. La solution ne remplace pas les experts mais les assiste.

Dans quel contexte avez-vous décidé de créer GEO ?

Une combinaison de plusieurs facteurs ont permis la création de GEO.
Tout d’abord, nous disposions d’une expertise et d’une longue expérience dans l’analyse des flux et pratiques comptables, ce qui nous a permis de "rêver" à ce dont nous souhaiterions disposer pour réaliser nos missions et offrir des moyens autonomes à nos clients.

Est venue ensuite la volonté de notre cabinet, BM&A, d’investir dans ce type projet. Erwan Lirin, Président de BM&A, a pour conviction que l’expertise, même la meilleure, doit désormais nécessairement s’accompagner des meilleurs outils. BM&A a donc créé la “startup GEO” en son sein, sur ses fonds, ce qui démontre la conviction des associés de BM&A dans le potentiel de ce type de solution, a fortiori lorsqu’il n’existe pas d’alternative proche sur le marché.

Nous avons également pu bénéficier de l’accompagnement technologique d’un partenaire de haut niveau, Be Ys Research, une structure dédiée à l’accélération de la recherche et de l’innovation qui nous a permis de répondre à notre cahier des charges, et notamment à nos forts besoins en termes d’infrastructure sécurisée et de développement logiciel pour le traitement de gros volumes de données.

Enfin, ce sont nos premiers contacts, et désormais clients, qui ont confirmé leur vif intérêt pour ce projet, qui ont fini de nous convaincre de lancer GEO.

A quel besoin souhaitez-vous répondre via le développement de cette solution ?

Les besoins auxquels répond GEO sont multiples, donc chacun de ces besoins est spécifiquement couvert par un module ad hoc. L’un de ses plus grands intérêts de GEO est aussi de partager entre ses différents utilisateurs le fruit de leurs analyses. Par exemple, le travail de contrôle réalisé par une direction comptable est instantanément disponible dans le module Sapin 2 qui est utilisé par les Compliance Officers.

Si l’on regarde fonction par fonction, les principaux utilisateurs de GEO sont :

- Les Directions Financières et Comptables, les CSP Comptables, ont avec GEO la possibilité d’avoir une vue directe et pointue sur leurs pratiques comptables. Elles disposent ainsi d’un véritable tableau de bord leur permettant de mener simplement leurs contrôles dit de second niveau.

- Les Directions de l’Audit Interne, disposent ainsi d’une vision globale et comparée des pratiques comptables de l’ensemble des filiales. Cela peut d’ailleurs les guider dans le choix de leurs programmes d’audit. De plus, GEO leur permet d’être autonomes dans la conduite de leurs investigations en missions.

- Les Directions du Contrôle Interne peuvent vérifier par eux-même le respect des processus internes.

- Les Compliances Officers peuvent répondre aux recommandations de l’AFA en termes de contrôles comptables, et par conséquent aussi les exigences du pilier 5 de Sapin 2.

- Les Directions Fiscales peuvent d’une part contrôler leurs FEC pour les filiales françaises, d’autre part zoomer sur les sujets sensibles (TVA, comptes sensibles, …) pour l’ensemble de leurs filiales.

- Les Directions M&A utilisent aussi GEO dans le cadre de leur opérations de croissance externe, que ce soit en amont pour pouvoir, avec relativement peu d’informations, disposer de nombreuses analyses financières pointues, ou en aval pour accompagner l’intégration des structures acquises

- Le Comité d’Audit est lui aussi client de GEO, car il permet d’avoir de façon synthétique des indicateurs précis et à jour sur les zones de risques de l’entreprise pouvant avoir une composante comptable.

Nous avons aussi désormais comme clients des cabinets d’audit légal, qui utilisent le module CAC de GEO dans le cadre de leurs commissariats aux comptes. Cela leur permet un gain de temps et de précision dans certaines phases de la démarche d’audit.

En quoi est-ce utile pour une entreprise de se doter d’une solution telle que GEO ?

Que ce soit dans leur vie courante (maîtrise des opérations, renforcement du contrôle interne, lutte contre la corruption, etc.), dans le cadre de projets de transformation (acquisition ou cession d’activité, changement d’application comptable ou d’ERP, etc.) ou dans la résolution de situation de crise (perte de contrôle comptable, fraude avérée ou suspectée,etc.), tout groupe ou entreprise se trouve face à de plus en plus de besoins nécessitant de s’appuyer sur une analyse fine des flux comptables, lesquels sont parfois disparates.

GEO permet de répondre en une seule fois à l’ensemble de ces besoins, pour l’ensemble des acteurs concernés au sein de l’entreprise. GEO permet également à ces différents acteurs de véritablement travailler ensemble, s’échangeant naturellement leurs opinions et avis sur les éventuelles situations méritant attention.

A titre d’exemple, le Compliance Officer qui utilisera le module Sapin 2 de GEO y trouvera déjà renseigné les justifications faites par la Direction Comptable sur certaines opérations qui ressortirait comme sensibles d’un point de vue compliance.

GEO permet donc non seulement de mutualiser l’effort de réponse (tant technique que budgétaire) à ces besoins, mais il permet aussi de fluidifier les échanges entre experts du chiffre au sein des entreprises qui l’utilisent, sans même de barrières de langues, d’applications comptables, ou de plans comptables.

La demande est-elle accrue en période de confinement ?

Lancer une telle solution dans une année aussi compliquée que 2020 est un véritable pari. Cependant, il est dit que les plantes les plus robustes sont capables de pousser sur les terrains les plus arides, et c’est apparemment le cas pour GEO.

Le confinement a eu, in fine, un effet accélérateur sur la prise de conscience du besoin, mais a contrario un effet parfois temporisateur sur la rapidité de décision. Aujourd’hui, nous avons de plus en plus d’appels entrants d’entreprises de toutes tailles.

Quelle-est votre valeur ajoutée par rapport aux solutions concurrentes ?

GEO est aujourd’hui la solution de ce type la plus récente et la plus puissante Le principal obstacle que nous rencontrons est que nos interlocuteurs sont parfois convaincus d’avoir déjà vu ce que le marché pouvait proposer, et ont parfois été déçus par les limites rencontrées (complexité de mise en oeuvre, limites techniques, limites volumétriques, faible appropriation par les utilisateurs due à une lisibilité perfectible). Une fois cet a priori levé, les réactions sont systématiquement très positives.

Mais nous pouvons néanmoins passer en revue quelques points forts selon nous très différenciant :

Du “learn & play” plutôt que du “plug & pray” : GEO ne se présente pas comme une solution “plug & play” car nous considérons qu’il est primordial de s’ajuster au contexte de chaque entreprise pour offrir le maximum de pertinence aux analyses réalisées. Nous constatons bien souvent que le “plug & play” se transforme en “plug & pray” vu la quantité de travail nécessaire pour exploiter des analyses prédéfinies et figées. Le concept de GEO s’apparente donc plutôt à du “learn & play”. Un petit travail initial d’apprentissage du contexte qui permet de rendre beaucoup plus précises et lisibles les analyses réalisées. Le ROI de cette adaptation initiale est majeur !

Intuitif et agréable : Une de nos grandes satisfactions est la réaction des personnes qui découvrent GEO. Leur étonnement sur la qualité de restitution graphique et la simplicité d’utilisation est toujours une grande source de fierté pour les équipes qui ont conçu GEO. Cela peut paraître exagéré concernant une solution d’investigation comptable, mais GEO est “séduisant”. “On a envie de s’en servir”.

Mutualisation des efforts : Une seule source de données, collectée une seule fois, et raffinée d’autant de façon qu’il y a de besoins ou de métiers dans une entreprise ! Et GEO permet aussi à l’ensemble des acteurs de partager le fruit de leurs investigations, justification et documentations.

Saillance et pertinence : L’intelligence comptable embarquée dans GEO permet d’identifier précisément et rapidement les sujets qui méritent attention. GEO évite l’écueil des “faux positifs”. Les résultats qui sortent de GEO sont réellement pertinents et ne nécessitent pas de retraitements complémentaires pour pouvoir les interpréter.

Sixième sens comptable : GEO permet aussi d’identifier des situations qui ne seraient pas naturellement recherchées. GEO fait parler les données comptables, et ne se contente pas de répondre à des questions posées, comme par exemple lorsque l’on développe une requête pour vérifier un point précis.

Degré d’expertise : GEO se distingue par le haut degré d’expertise comptable embarquée. GEO est continuellement alimenté par un collège d’experts de différents domaines.

Puissance et Innovation : A ce jour, GEO est très probablement le système le plus puissant. La majorité des grands comptes que nous rencontrons nous interrogent sur notre capacité à traiter de très gros volumes de données. En effet, ces groupes ont pour la plupart été démarchés et ont procédé à des tests avec d’autres solutions existantes, et ont été confrontés à des limites. Sans avoir une capacité illimitée, GEO a toujours été en mesure de traiter les volumes de données qui lui ont été soumis. Pour illustration, nous travaillons actuellement à la mise en place de GEO sur une combinaison de grands livres d’un groupe dépassant le milliard de lignes. GEO utilise des technologies big data pour l’analyse et le stockage des données, ainsi que les dernières avancées en termes de data-visualisation pour offrir le plus de simplicité de navigation à l’utilisateur final.

Agilité et évolutivité : s’adapter à un nouveau plan de compte, s’alimenter d’une application comptable atypique, prendre en compte une évolution de la réglementation, apprendre les spécificités organisationnelles d’une entreprise pour affiner les analyses, tout cela GEO le fait très rapidement.
De plus, GEO s’appuie sur une communauté d’experts (clients ou internes à BM&A), qui alimentent continuellement GEO en “bonnes idées d’analyses et de restitutions”. GEO se comporte alors comme une véritable éponge, tous les deux mois, la base de contrôles et de fonctionnalités évolue et est immédiatement mise à disposition de l’ensemble des utilisateurs pour les nouvelles vagues d’analyses.

Sécurité : La sécurité des données traitées par GEO est un sujet central. Le concours de notre partenaire BEYS sur ce sujet est primordial. GEO est une solution SaaS, mais les données sont stockées en France, dans un datacenter de très haut niveau de sécurité. Le sujet de la sécurité est systématiquement abordé de façon approfondie par nos prospects. Nous avons eu à répondre à de nombreux cahiers des charges ou questionnaires d’évaluation très précis, et dans 100% des cas nous avons été en mesure de proposer une solution satisfaisant les critères demandés.

Quels sont vos objectifs à court terme ? Et à moyen terme ?

Nous concentrons nos efforts sur la montée en régime de l’infrastructure GEO. Les contrats déjà signés, et ceux en négociation très avancée, nous amènent à accroître rapidement nos capacités.

GEO a été conçu pour faire face à cela, mais les quantités croissantes de données traitées nécessitent d’augmenter en regard nos composants techniques.

A moyen terme, nous estimons que GEO va devenir un acteur majeur du contrôle et de l’investigation comptable en France et à l’étranger. Pour cela, nous étudierons les meilleurs accompagnements possibles, financiers ou partenariaux. Nous sommes d’ailleurs déjà sollicités sur ces deux axes avant même que nous n’ayons lancé quelque sollicitation que ce soit.

Pour la suite, nous avons encore de très nombreux projets et idées que nous mettrons en oeuvre.
Nous avons aujourd'hui une visibilité d’environ 3 ans sur la “mise en musique” des idées issues de notre R&D, mais bien évidemment nous conservons cela confidentiel aujourd’hui.

A propos de GEO
Lancée en 2020, GEO (Global Enterprise Observer) est une solution digitale d’audit et de contrôle financier et comptable.
Véritable Intelligence Augmentée des métiers du chiffre et de la conformité, GEO apporte une réponse concrète, globale et simple aux besoins d’analyse, de contrôle et de visualisation de la donnée comptable des entreprises.
Parmi les clients utilisateurs de GEO, on compte Elior, Edenred, Sixt, SPIE, Exco FSO.
Solution multilingue, accessible en mode SaaS, GEO répond aux enjeux de maîtrise des risques et d’amélioration de la performance comptable et financière des organisations. GEO est une solution conçue et développée par BM&A et Be-Ys.
En Mai 2020, la solution GEO reçoit le label d’excellence FINANCE INNOVATION, pour les métiers du Chiffre et du Conseil.
En décembre 2020, la solution GEO reçoit le Prix Spécial du Jury du Cercle de la Compliance
https://www.geo-bma.com

Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Finyear: latest news, derniers articles


Morning Newsletter



Le marché des cryptos




Finyear - Daily News