Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



Impact du Covid-19 sur l'emploi dans la finance : perte de 2 000 emplois en août


Dans un contexte de crise sanitaire et économique, le secteur de la finance a enregistré la perte de 1 915 emplois en août, après une baisse de 385 postes le mois précédent. La France a le plus important secteur bancaire en Europe continentale et un ralentissement est probable dans les mois prochains, en raison d'un recul des demandes de crédits, d'une augmentation des taux, des liquidations de petites et moyennes entreprises et d'un possible déclin des produits d’assurance à long-terme.



Le Rapport National sur l’Emploi en France mesure chaque mois la croissance de l'emploi salarié du secteur privé - hors agriculture - en France métropolitaine. Il fournit une indication mensuelle des tendances du marché du travail fondées sur des données réelles liées à l'emploi. Il est réalisé à partir des statistiques d’effectifs déclarés des clients français d’ADP, leader mondial et pionnier de la gestion du capital humain, qui gère, chaque mois, notamment plus de 3 millions de fiches de paie de salariés en France.

Au total, le secteur privé en France a enregistré la perte de 10 600 emplois en août 2020.

Total des emplois perdus dans le secteur privé en France en août 2020 : 10 600

Nombre de création ou de perte d'emplois par secteur d'activité :
• Services aux entreprises - 2 300
• Commerce - 2 200
• Services financiers - 2000
• Industrie - 900
• Transports - 200
• Immobilier 0
• Autres secteurs - 3 100

« La COVID-19 continue d’impacter l’emploi en France » analyse Ahu Yildirmaz, Vice-Présidente et co-Directrice de l’Institut de Recherche d’ADP. « Le rapport d’août montre que ce sont les services aux entreprises, le commerce et les services financiers qui sont les plus lourdement touchés, même si tous les secteurs ont enregistré des pertes d’emplois. »

Plus précisément :

• L’emploi dans les services professionnels, qui comprennent l'administration, les services aux entreprises et les secteurs technologiques, recule de 2 262 postes en août après avoir connu une perte de 2 211 emplois le mois précédent. Les services aux entreprises ont été pourvoyeurs d’emplois pendant une longue période. Mais désormais ce secteur est également impacté, et ce pour le 6ème mois consécutif.

• Le commerce de détail et de gros perd 2 215 emplois en août après avoir chuté de 2 579 emplois en juillet. Le commerce se portait bien avant la crise et affichait des prévisions de création d’emplois positives. Dans la situation actuelle il est difficile de prévoir le moment du redémarrage de la création d’emplois dans le secteur.

• L’emploi dans le secteur de l’industrie manufacturière chute de 917 emplois, après une baisse de 1 437 postes en juillet. Ces chiffres montrent un ralentissement en raison des craintes relatives au Coronavirus. Les indicateurs semblent toutefois suggérer une légère inversion de la tendance après les chutes de création d'emplois en mars et en avril.

• Le secteur des transports et de la logistique perd 172 emplois en août après un recul de 331 en juillet. Ce secteur a stagné en 2019 et même si ADP anticipe un démarrage, il est probable que le ralentissement va se poursuivre en 2020 à cause des conséquences de la crise et des mesures prises. Les restrictions de voyages notamment depuis l’Asie et les États-Unis ont provoqué une chute du tourisme de 30 à 40% depuis le début de la crise.

Plus d'informations sur le Rapport National sur l’Emploi en France d'ADP

A propos d'ADP
Concevoir de meilleurs modes de travail grâce à des solutions à la pointe de la technologie, des services haut de gamme et des expériences uniques qui permettent aux collaborateurs d'atteindre pleinement leur potentiel. Ressources Humaines, gestion des talents, paie et conformité, basées sur les données et conçues pour vos collaborateurs.


No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Mercredi 16 Septembre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News