Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



IPO européennes : bond de 135% en 2013


En 2013, les produits des IPO européennes ont fait un bond de 135% pour atteindre 26,5 milliards d'euros : ce rythme pourra-t-il se maintenir en 2014 ?



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Selon le cabinet d’audit et de conseil PwC, la dynamique du marché européen des IPO s’est intensifiée tout au long de l'année 2013 pour s’achever en beauté : le quatrième trimestre, durant lequel plus de 100 sociétés ont été introduites en bourse, représente plus de la moitié du total des fonds levés sur l'année. La taille moyenne des opérations réalisées en Europe a plus que doublé malgré un recul du nombre d'IPO, qui est passé de 288 à 279. Les introductions en bourse issues du « private equity » ont surperformé par rapport au reste du marché en 2013 : d'autres opérations de ce type sont attendues au 1er semestre 2014.

L’étude IPO Watch de PwC révèle que des opérations se préparent au premier semestre 2014 dans le secteur de la distribution et de la consommation. D’autre part, les privatisations devraient augmenter : certaines banques européennes renflouées pourraient être partiellement privatisées au travers d'introductions en bourse.

La taille moyenne des opérations réalisées en Europe a plus que doublé malgré un recul du nombre d'IPO en 2013.

IPO européennes : bond de 135% en 2013
En 2013, la taille moyenne des opérations réalisées en Europe a plus que doublé – le total des fonds mobilisés en 2013 a augmenté de 15,3 milliards d'euros (135%) pour atteindre 26,5 milliards d'euros et ce, malgré un recul de 3% du nombre d'IPO, qui est passé de 288 à 279.

La bourse de Londres est restée le marché dominant en Europe, tant en nombre de transactions qu'en termes de fonds levés. La valeur des IPO a progressé de 9,3 milliards d'euros (180%) en glissement annuel pour atteindre 14,4 milliards d'euros ; cette évolution s'explique par l'augmentation du nombre d'IPO de 73 à 103 (41%), et par des opérations plus importantes telles que Royal Mail et Merlin Entertainments.

Les IPO réalisées sur Euronext ont permis de lever 3,0 milliards d'euros, ce qui représente une hausse significative de 188 % en glissement annuel. Cette hausse s'explique par une augmentation des sorties réalisées par des fonds de private equity importants et par certaines privatisations. Citons les opérations les plus importantes : bpost, Numericable, CTTCorreios de Portugal et Tarkett.

Selon Philippe Kubisa, associé marchés de capitaux de PwC France: « La reprise des IPO que nous espérions tous s'est produite. La concurrence s'intensifiera au fur et à mesure que l'activité augmentera. Les bourses vont continuer à se battre pour attirer les candidats, et Paris ne devrait pas être en reste pour accueillir des IPO nationales et internationales de grande envergure. »

IPO européennes : bond de 135% en 2013
Des perspectives optimistes pour 2014

PwC estime que plusieurs sociétés du secteur de la distribution et de la consommation devraient réaliser des opérations au premier semestre 2014. À Londres, les récentes introductions en bourse de Lenta, d'AO World, de Poundland, de Pets at Home et de Boohoo.com témoignent de cette tendance.

Selon Philippe Kubisa : « Un nombre non négligeable d'opérations est en préparation en 2014. Nous observons déjà toute une série de sociétés issues du « private equity » qui, tirant parti de l'essor constaté en 2013, sont déjà bien avancées dans le processus de préparation d'une IPO au premier semestre 2014. »

IPO européennes : bond de 135% en 2013
PwC prévoit également que le secteur de la technologie continuera de fournir un certain nombre de candidats en 2014, et même s'il se peut que les marchés américains demeurent un choix évident pour les sociétés
technologiques.

Les différentes places européennes ont tiré leur épingle du jeu, signe d’une période de reprise durable

Les fonds levés sur la place allemande ont augmenté, en dépit de la diminution du nombre d'IPO, qui est passé de 25 en 2012 à 9 en 2013. Les deux opérations les plus importantes en Allemagne, les sociétés immobilières LEG Immobilien et Deutsche Annington, ont permis de lever plus de deux tiers du total des fonds mobilisés outre-Rhin.

L'année a été fructueuse pour la bourse italienne, qui a levé au total 1,3 milliard d'euros, contre 0,2 milliard d'euros en 2012. En Italie, le nombre d'IPO a plus que quadruplé, passant de 4 en 2012 à 18 en 2013. Les deux plus importantes IPO réalisées en 2013 à la Borsa Italiana, Moncler et Moleskine, toutes deux financées par des capitaux privés, ont permis de lever respectivement 681 millions d'euros et 269 millions d'euros.

À Varsovie, la valeur moyenne des opérations a augmenté, passant de 7 millions d'euros à 21 millions d'euros car, d'une part, le total des produits a augmenté pour atteindre 1,1 milliard d'euros, et d'autre part, le nombre de transactions en Pologne a diminué quasiment de moitié. Les produits proviennent principalement des privatisations d'Energa (515 millions d'euros) et de PKP Cargo (339 millions d'euros), les deux IPO les plus importantes réalisées à Varsovie l'année dernière.

Selon Philippe Kubisa : « Bien que les fonds levés en 2013 représentent un tiers de ceux mobilisés en 2007 au plus fort du marché, nous sommes convaincus d'évoluer vers une période de reprise et de stabilité de la croissance. Les entreprises publiques qui pourraient être privatisées comptent des banques et des sociétés des secteurs de l'énergie, des infrastructures de transport, de la santé et des services postaux. Nous anticipons d'autres privatisations de ce type en 2014. Les introductions en bourse représenteront sans aucun doute une option intéressante. »

Fin 2013, plusieurs fonds de private equity ont réalisé leurs investissements à long terme par le biais d'introductions en bourse

Les IPO financées par des fonds de private equity ont surperformé le marché, et les cinq opérations les plus importantes réalisées en Europe ont enregistré des résultats comparables, voire dans la plupart des cas, supérieurs à ceux du marché.

Parmi les vingt actions affichant les plus mauvaises performances en 2013, une seule avait été financée par capitaux privés, tandis que pour les vingt valeurs affichant les meilleures performances, c'était le cas de huit d'entre elles.

IPO européennes : bond de 135% en 2013
Laurent Leloup

Téléchargez ci-dessous l'étude complète "PwC - Etude IPO_Watch_2013"
(PDF 36 pages en anglais)

Les médias du groupe Finyear :

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/abonnement

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur
- la lettre digitale "Le Contrôleur de Gestion" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/lecontroleurdegestion
- la lettre digitale "GRC Manager" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/grcmanager

Un seul formulaire d'abonnement pour 7 lettres


Mardi 25 Mars 2014
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies