Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Former et manager des jeunes de la Génération Z


Une étude de Swiss Education Group (SEG) fait le point sur les bonnes pratiques.



A l’occasion du 19ème International Recruitment Forum, les 13 et 14 mars 2017 à Montreux (Suisse), Swiss Education Group (SEG) a dévoilé les résultats d’une enquête sur la Génération Z réalisée par Alexandra Broennimann, experte du comportement des consommateurs.

Nés après 1995, ayant toujours évolué dans un environnement ultra connecté, les jeunes Z sont peu idéalistes. Ils savent qu’ils devront travailler dur pour réussir. Parmi leurs handicaps, leur difficulté à fixer leur attention.

Hyper connectés et adeptes de la valeur travail

1er constat de l’étude : ces jeunes sont en symbiose avec la technologie et leurs mobiles sont une extension de leur corps. 2/3 d’entre eux disent qu’ils seraient moins productifs et moins heureux sans leur téléphone mobile.

2ème constat : pour les jeunes Z, quelque chose qui existe online c’est quelque chose qui existe vraiment. D’ailleurs, les jeunes Z postent sur les réseaux sociaux 60% de leur vie sociale : dîners entre amis, évènements professionnels, soirées. Pour Alexandra Broennimann : « C'est comme si l'événement réel n'avait pas eu lieu tant qu’il n’est pas affiché dans les réseaux sociaux et validé par la communauté en ligne ».

Idem pour les marques : les 3/4 des jeunes Z ne font pas confiance à une marque si elle est absente des réseaux sociaux.
Autres constats : la réussite professionnelle est essentielle pour les jeunes Z. Pour 70% d’entre eux, avoir beaucoup d’argent est le meilleur indicateur de réussite, qu’on obtient d’ailleurs uniquement grace à un travail acharné. Et pour 80% des jeunes Z, un bon job est préférable à une bonne relation sentimentale.

Engagés dans un projet, les jeunes Z sont performants

La capacité d’attention des jeunes Z en situation passive est de l’ordre de 8 secondes. Si l’activité leur plait, ils peuvent se concentrer jusqu’à 12 minutes au maximum.
Les employeurs des jeunes Z devront donc trouver le bon équilibre entre un encadrement adéquat et des challenges suffisamment stimulants. Alexandra Broennimann recommande aussi aux employeurs des jeunes Z de leur donner des occasions de s’engager dans des projets et des défis qui les stimulent.

S’agissant de formation, pour Florent RONDEZ, CEO de Swiss Education Group : « Pour lutter contre l’ennui qui ressentent les jeunes Z, nous avons reconfigurer nos enseignements. Par exemple, nos enseignants changent de sujet toutes les 20 minutes pendant les cours. Désormais, notre pédagogie est évolutive et très dynamique ».

Leader de la formation hôtelière en Suisse, Swiss Education Group, c’est 6.582 étudiants répartis dans 5 écoles (7 campus) en 2017, et 111 nationalités représentées dont la France.

Avec plus de 30 années d’expérience dans la formation hôtelière et l’art culinaire, le groupe s’inscrit dans la tradition et l’excellence d’un enseignement orienté sur la pratique de la gestion hôtelière
Les écoles proposent un large éventail de filières de niveau Bac+2, Bachelor ou Master
Afin de garantir sa reconnaissance internationale, Swiss Education Group a développé des partenariats avec les Universités de Derby (Royaume-Uni), Northwood (Royaume-Uni) et de l’Etat de Washington (Etats-Unis)
Le réseau international d’anciens élèves de Swiss Education Group (alumni) rassemble plus de 22.000 diplômés à travers le monde

LES ECOLES
César Ritz Colleges Switzerland - cesarritzcolleges.edu
Culinary Arts Academy Switzerland - culinaryartsswitzerland.com
Hotel Institute Montreux (HIM) - hotelinstitutemontreux.com
School of Hotel Management (IHTTI) - ihtti.com
Swiss Hotel Management School (SHMS) - shms.com

- 53% considèrent en effet que le fait de s’appuyer sur des collaborateurs dotés des compétences requises est le principal vecteur de réussite des opérations de la fonction financière
- La structure de l’équipe est le second moteur (51%), soulignant ainsi l’importance de la collaboration entre les salariés. Les chiffres en témoignent, la performance du département repose sur des équipes correctement constituées et organisées.
- L’Infrastructure technique/les systèmes de données (base de données, outils analytiques, etc.) et les ressources financières suivent toutes deux à 41%.
- Fait peu surprenant, la structure de l’équipe et les ressources financières sont identifiées comme les seconds leviers de réussite (48% chacun) au sein des PME

…à prendre en compte dès la phase de recrutement

« Même avec les meilleures technologies en place, les DAF doivent pouvoir s’appuyer sur des collaborateurs compétents pour mener à bien leurs activités du quotidien, la réussite de leur activité en dépend. Il leur faut donc prendre en compte l’adéquation des compétences dès le processus de recrutement. Des compétences qui ne seraient pas en phase avec les missions et les objectifs de l’équipe financière peuvent être synonymes de recrutement raté, engendrant des pertes de temps mais également d’argent. » explique Bruno Fadda, Directeur Robert Half.

Ainsi, il est essentiel d’être capable d’identifier quelles compétences sont indispensables et lesquelles seront nécessaires à l’avenir pour accompagner la montée en compétences tout au long de la carrière des collaborateurs afin de leur donner les clés pour favoriser la réussite de leurs opérations.

* Enquête réalisée par un institut de sondage indépendant pour Robert Half en Janvier 2017 auprès de 200 DAF en France. Elle propose un aperçu du marché de l’emploi et de ses tendances. Le panel est composé de 109 hommes et 91 femmes principalement basés à Paris et en région parisienne. Majoritairement dans le secteur privé et en poste à égalité entre petites, moyennes et grandes entreprises.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Jeudi 30 Mars 2017
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News