Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Comptes nationaux de la Suisse 2010 (juin 2012)


Données révisées pour l’analyse de la situation macroéconomique de la Suisse.



Selon les nouvelles estimations de l’Office fédéral de la statistique (OFS), le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse s’élevait à 574 milliards de francs à prix courants en 2010. Jusqu’à présent, le niveau du PIB était estimé à 550 milliards. La différence (24 milliards, soit un ajustement à la hausse de 4,3% du niveau du PIB) s’explique essentiellement par la prise en compte des données issues des révisions des statistiques de base. Cet ajustement implique une croissance légèrement plus dynamique et plus volatile de l’économie suisse entre 1990 et 2010.

Principales causes du changement de niveau
Annoncée par l’OFS en août 2011 dans un communiqué de presse, la révision du niveau du PIB est principalement motivée par trois facteurs. Tout d’abord, la Suisse a introduit une nouvelle nomenclature des activités économiques (NOGA 08) dans les différentes statistiques de base, ce qui permet de conduire des analyses plus fines. L’implémentation de cette nomenclature implique également un changement dans la structure de l’économie et permet ainsi un regard plus précis sur l’apport à la croissance des différentes branches. Ensuite, la révision a permis de réévaluer l’ensemble des sources statistiques utilisées pour le calcul du PIB. Ce dernier repose dorénavant sur les données disponibles les plus pertinentes, que ce soit, par exemple, dans le domaine de la statistique des entreprises ou dans celui des collectivités publiques. Enfin, la méthode de calcul des investissements, qui sont une composante essentielle du PIB, a été revue. Ce changement méthodologique a permis un alignement de la pratique statistique suisse sur celle de pays ayant une structure économique similaire. Le rapport de méthode, disponible auprès de l’OFS, fournit le détail des principaux changements.

Impact des modifications les plus significatives
La structure du PIB a changé, tant au niveau de l’apport à la croissance des branches qu’au niveau des composantes de la demande. Ainsi, le contenu et la couverture des investissements en biens d’équipement ont été revus. Ils incluent dorénavant des éléments «intangibles» qui, comme la conception de systèmes informatiques, occupent une place croissante dans les dépenses des entreprises. De même, les variations de stocks, qui comportent une partie liée à l’erreur statistique, affichent des amplitudes marquées et sont –selon les années- positives ou négatives. Enfin, le niveau de la consommation finale des ménages a été revu à la hausse suite à la mise à jour des statistiques de base et à l’intégration d’estimations pour les achats de biens et de services issus d’activités illégales.


Au niveau de l’apport à la croissance des branches, la nouvelle structure du PIB se démarque par l’évolution et l’importance marquées du commerce de gros. Le dynamisme de cette branche s’explique notamment par l’implantation récente d’importants groupes de négoce en Suisse. Vu le poids croissant de cette branche, un soin particulier a été apporté à son traitement statistique. D’une manière plus large, la nouvelle nomenclature des activités économiques et la révision de la statistique de la valeur ajoutée permettent de mieux saisir la dynamique de l’ensemble des services. L’impact de ces différents changements est visible en détail dans le compte de production. Ce dernier est publié séparément et disponible sur le site internet de l’OFS sous le thème «Economie nationale».

Estimations trimestrielles
Les évolutions trimestrielles du PIB, qui sont du ressort du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), ont été revues pour la période 1990:1-2012:1 sur la base des bornes annuelles définies par l’OFS de 1990 à 2010. Les nouveaux résultats trimestriels sont disponibles sur le site internet du SECO à partir du 29.06.2012.


OFS, Section Comptes nationaux
Office fédéral de la statistique - Espace de l'Europe 10 - 2010 Neuchâtel ⁄ Suisse
www.bfs.admin.ch

Mardi 3 Juillet 2012
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News