Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Compte à rebours aux USA


La cérémonie d’investiture d’un nouveau Président fait partie de l’un de ces rituels dont l’Amérique a le secret. Cela peut nous étonner, nous européens, mais ils permettent aux américains de souder la cohésion et l’unité nationale de leur pays. Cette investiture est attendue avec impatience et gravité par tous les acteurs de la société américaine, quelle que soit leur appartenance politique ou leur obédience religieuse.



Compte à rebours aux USA
Dès l’élection du Président élu, les américains retiennent leur souffle. A ce moment précis, ils oublient comme par miracle leurs querelles et leurs rivalités passées – et chacun sait que, de l’autre côté de l’atlantique, pendant la compagne présidentielle, tous les coups sont permis – pour se ranger comme un seul homme derrière celui qui sera désormais reconnu pendant quatre années, comme le leader incontesté, le « Commander in Chief ».

Le compte à rebours (countdown) a commencé … et l’Amérique attend l’arrivée aux commandes de Barack Obama porteur d’espoir et de changement (hope and change).

Or, il se trouve, - du jamais vu ! -, que ce compte à rebours se double d’un deuxième compte à rebours, incongru et inattendu.

Les américains égrènent les jours, les heures, les minutes, voire les secondes qui restent à Georges W. Bush, le Président sans doute le plus détesté de l’histoire américaine, avant qu’il ne cède son fauteuil de la Maison Blanche à son successeur. Le temps est long, les américains n’en peuvent plus d’attendre. On voudrait qu’il cède ses fonctions là, maintenant, tout de suite. Now !

Au point que, pour de très nombreux américains, ce second countdown-là semble prendre le pas sur le premier, preuve s’il en est que le rejet de Junior est immense et sans appel.

Un site officiel sur lequel on peut notamment faire l’achat, d’affiches, de T.shirts, de casquettes de baseball, et autre porte-clefs, proclame haut et fort le jour de la libération : 01.20.09. (20 janvier 2009), et exprime seconde après seconde l’insupportable détestation nationale à l’endroit du futur ex-Président.

Partout à New York, et dans de nombreuses autres villes américaines, nous avons trouvé des échoppes commercialisant ces articles. Toute une activité économique et ludique est née autour du prochain départ de Georges W. Bush, lequel pour une première et dernière fois, semble faire l’unanimité … contre lui ! La joie est palpable dans le cœur de tous.

Sur le Site, une horloge marque d’ailleurs fièrement la marche triomphale et inéluctable du temps. Demain, Georges Bush Junior fera à tout jamais partie de l’histoire américaine. C’est le cas de le dire.

Le Site très visité (plusieurs millions de visiteurs), très complet, très professionnel comme il se doit dans un pays ou être un professionnel, quel que soit son métier, est une valeur profondément ancrée dans la culture, célèbre l’évènement à travers, entre autres, des articles de presse, des caricatures, des vidéos, ou des chansons.

Le 20 janvier 2009 (01.20.09) semble donc marquer une nouvelle ère américaine. On trouve peu de personnes aux USA pour défendre le bilan de Georges W. Bush. Tandis que les critiques pleuvent. On entend même des citoyens exiger de le voir juger afin qu’il rende des comptes devant la nation. Du jamais vu là encore !

Les citoyens américains et les décideurs que nous avons rencontrés pendant la période des fêtes, à New York, et ailleurs, ont souhaité quasi unanimement qu’on en finisse avec la période Bush.

Le Washington Post a publié fin décembre les résultats d’un sondage. La première préoccupation des citoyens est la situation désastreuse de l’économie américaine, où les scandales succèdent aux scandales, et les licenciements se multiplient. Les chaînes de télévision ne manquent pas d’exposer le cas de personnes ayant tout perdu, leur job, leurs économies, et leur maison.

Oublions 2008 nous a-t-on souvent répété !

Le discours d’investiture du nouveau Président des Etats-Unis constitue, depuis Abraham Lincoln, un exercice de style autant que la proclamation solennelle d’un programme de gouvernement. C’est un rituel dans le rituel.

Mais jamais, sans doute, dans l’histoire récente des Etats-Unis, il n’a pris autant d’importance que cette fois-ci. Tous les regards des américains, mais également ceux de millions de citoyens à travers le monde, sont tournés vers le nouveau Président.

01.20.09 : Hope and change.

http://blog.adhere-rh.com
Constant Calvo, Directeur associé ADHERE RH


Mardi 6 Janvier 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News