Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Communication financière des entreprises auprès des investisseurs


Voici la dernière étude internationale de KPMG - « The KPMG Survey of Business Reporting » - sur la communication financière des entreprises auprès de leurs investisseurs.



Un constat

Les rapports annuels publiés par les entreprises ne répondent pas assez aux questions- clés que se posent les investisseurs long-termepour évaluer le potentiel et la performance des entreprises.

Des rapports annuels encore très centrés sur les états financiers passés, sans se projeter sur des indicateurs qui permettent d’évaluer les performances futures de l’entreprise

- Les états financiers de l’entreprise représentent 42% du contenu des rapports annuels
- Seuls 15% des contenus donnent des informations sur les performances et les perspectives de l’entreprise
- Seuls 15% des contenus sont dédiés à la stratégie de l’entreprise
- Seuls 17% des rapports annuels informent les investisseurs si l’entreprise gagne ou perd des clients / seuls 7% donnent des informations sur le carnet de commande ou les ventes annuelles pour expliquer les évolutions des performances de base.

Communication financière des entreprises auprès des investisseurs
Une communication financière encore très court-termiste

- 44% des rapports annuels ne vont pas au-delà des initiatives de court-terme lorsqu’ils évoquent la stratégie de l’entreprise,
- Seuls 9% des rapports annuels donnent de la visibilité sur la performance opérationnelle à 5 ans,
- Seuls 11% des rapports abordent 6 indicateurs-clés de la santé de l’entreprise.

Un pilotage du risque encore trop peu centré sur l’avenir

- Seuls 11% des rapports annuels montrent que le profil de risque de l’entreprise a été piloté dans le temps,
- Moins de 10% des entreprises identifient les risques liés aux choix stratégiques, à la pertinence des produits et à la conduite du changement.

Les rapports annuels français sont les plus longs du monde
- Des rapports annuels français un tiers plus longs que la moyenne mondiale,
- Longueur moyenne des rapports annuels : 204 pages,
- La majorité compte entre 150 et 250 pages,
- La France détient le record du nombre de pages : 310 (contre 60 pages en moyenne en Russie).

Méthodologie – The KPMG Survey of Business Reporting – 2e édition :
KPMG a analysé 270 rapports annuels en provenance 16 pays (Allemagne ; Afrique du Sud ; Australie ; Brésil ; Canada ; Espagne ; Etats-Unis ; France ; Hong-Kong ; Irlande ; Italie ; Japon ; Malaisie ; Royaume-Uni ; Russie et Suisse) et répartis entre 15 secteurs d’activité (hors services financiers).

Pour aller plus loin téléchargez ci-dessous l'étude KPMG (PDF 32 pages en anglais)

Laurent Leloup
Fondateur Finyear Group
Expert Blockchain auprès du Pôle de compétitivité mondial FINANCE INNOVATION
Président France Blocktech, association française des acteurs et de l'écosystème blockchain.
Communication financière des entreprises auprès des investisseurs

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation, Blockchain révolution & Digital transformation.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Blockchain Officer
- The Chief Digital Officer

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Vendredi 24 Juin 2016
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News