Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Comment combattre les retards de paiement ?


Par Eric Brétéché, Product Marketing Manager ITESOFT



Eric Brétéché
Eric Brétéché
Retards de paiement, un fléau mondial

A l’échelle mondiale, une facture sur dix est payée en retard et environ 8 % ne sont jamais acquittées ou sont considérées comme des créances irrécouvrables.
Plus préoccupant, la part des entreprises qui admettent avoir payé leurs fournisseurs plus tard que l’année précédente est passée de 14 à 17 %*.
C’est le même constat en Europe : selon une étude récente **, 11 % des factures sont payées en retard en France contre 9 % chez nos voisins allemands. Résultat : 32 % des entreprises françaises déclarent subir concrètement les conséquences de ces retards de paiement. Un chiffre plutôt très élevé qui pour partie peut s’expliquer par le fait que 21% des PME françaises ne réclament pas les paiements retardataires par peur d’impacter leurs relations avec le client.

L’impact des retards de paiement

Selon l’Observatoire des délais de paiement, ces retards coûtent près de 16 milliards d’euros de trésorerie aux PME et TPE par an en France. Derrière ces chiffres se cache une réalité pour les entreprises. Chaque jour de retard signifie que le fournisseur doit financer le client sur ses fonds propres. S’ils s’accumulent ou deviennent trop réguliers, les arriérés peuvent représenter un véritable risque pour la stabilité financière du fournisseur. Pierre Pelouset, médiateur interentreprises estime que « 25 % des faillites d'entreprises sont dues aux retards de paiement ».

Les PME et sous-traitants sont donc les entreprises les plus mises en danger par les retards de paiement. Stanislas de Bentzmann, le président de l'association patronale CroissancePlus, s’indigne « Les PME ne peuvent pas continuer à être les banquiers des grands groupes ». Il réclame que le délai légal maximal de paiement soit ramené de 60 à 30 jours. Les économistes de l'Insee appuient cette demande « Toute mesure susceptible de réduire les délais de paiement (…) n'est qu'une façon d'aider à la survie et à la croissance des entreprises (…) mais en période de crise, c'est l'une des plus nécessaires ».

Une volonté politique de réduire les délais de paiement

A côté des différentes démarches de mobilisation et de bonnes pratiques, il faut insister sur l’importance de la politique de sanctions déployée par la DGCCRF et renforcée récemment par la loi dite Sapin II. En 2016, 2 500 contrôles ont eu lieu qui ont conduit à lancer 228 procédures d’amendes représentant près de 11 M€. Sur ces 228 procédures, 70 concernent de grands groupes et leurs filiales. Les noms de 29 entreprises sanctionnées ont fait l’objet d’une publication sur le site de la DGCCRF. C’est le principe du « name and shame » mis en place dès novembre 2015 par Bercy. Afin de résorber les retards de paiement, le gouvernement a décidé de publier systématiquement le nom des entreprises sanctionnées pour cette pratique. Un projet de loi porté par Bruno Le Maire qui se dit « favorable à un durcissement du name & shame, à la diminution du plafond légal de délai de paiement et à ce qu’on aille plus sur la facturation électronique ».

Nous l’avons compris, les nombreuses politiques et sanctions encouragent fortement au respect des délais de paiement. Pourtant, de nombreuses entreprises continuent de régler leurs factures en retard à cause d’un processus de traitement mal maitrisé.

La maîtrise de la relation fournisseurs, clé de voûte d’un système assaini

La qualité de la relation fournisseur doit impérativement être remise au centre des préoccupations des entreprises. Au-delà de la menace de sanctions, les achats et la fonction finance doivent se pencher sérieusement sur l’efficacité des processus mis en place pour gérer leurs relations fournisseurs. Cette efficacité suppose notamment de disposer d’outils de supervision et de pilotage temps réel de l’ensemble du processus achats-fournisseurs. C’est là qu’entre en jeu la dématérialisation. Un processus dématérialisé trace les documents, les actions et les intervenants en temps réel, il délivre ainsi la visibilité optimale sur les délais de traitement en regard des échéances de paiement exigées.

Ce pilotage rapide et contrôlé offre des capacités d’analyse et de contrôle inégalées. Combiné à la robotisation (automatisation de la saisie, du rapprochement comptable, de l’imputation, du routage des factures…) et aux technologies d’Intelligence Artificielle, un processus dématérialisé permet non seulement d’accélérer les temps de traitement des factures mais surtout de les maîtriser pleinement. C’est indispensable pour optimiser la trésorerie de l’entreprise (en payant à l’échéance) ou pour faciliter la prise d’escomptes (en cas de paiement anticipé).

De quoi aborder avec davantage de sérénité les nouvelles obligations réglementaires en matière de délais de paiements !

Sources :
*Enquête Hiscox 2017 – « L’ADN d’un entrepreneur » 2017
** Etude Sage et Plum - « Retards de paiement, quelles conséquences ?» Novembre 2017

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Vendredi 16 Février 2018
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News