Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Coface organise à Paris, le 27 octobre, un séminaire sur les modalités d’implantation des entreprises françaises en Algérie


Coface annonce son installation en Algérie pour y proposer son offre d’assurance-crédit. Cette offre s’appuie sur une société de services, Coface Algérie Services (CALS), et sur une police. Cette police, émise par son partenaire Cagex, est identique à celle que Coface propose en France et dans tous les pays où elle est présente.



Coface organise à Paris, le 27 octobre, un séminaire sur les modalités d’implantation des entreprises françaises en Algérie
Cette toute première offre algérienne d'assurance-crédit domestique sera, sans doute, une nouvelle réjouissante pour toutes les sociétés, quelles soient algériennes, françaises ou d'autres nationalités. Il faut dire que la Coface emboîte le pas, plusieurs années après, à d'autres institutions spécialisées dans le domaine, dont la plus importante reste l'EximBank. l'implantation de la Coface est importante d'autant plus que la France demeure le premier partenaire commercial et économique depuis l'indépendance.

Depuis de nombreuses années, Coface a engagé une vaste politique de déploiement international. Et le choix de l'Algérie n'est pas fortuit. Lors d'un récent séminaire à Paris sur le thème «Algérie : investir dans un pays en pleine expansion», le représentant de la Coface avait souligné «le risque satisfaisant» du marché algérien reclassé depuis une année en A4 selon une notation à 7 niveaux de risques. «Nous avons reçus 500 nouvelles demandes d'assurances pour le marché algérien», avait-il indiqué, soulignant l'attractivité de l'Algérie «placée en tête à échelle africaine, en matière de couverture, avant le Maroc, la Tunisie et l'Afrique du Sud. Le couronnement de l'intérêt que porte la Coface au marché algérien est illustré par la révision à la baisse du risque pays, ce qui signifie une amélioration du classement Algérie, ainsi que l'ouverture d'une représentation directe.

Activant directement dans 60 pays, l'assureur-crédit français est, par ailleurs, en mesure d'offrir à ses clients un service de proximité dans 93 pays grâce à ses partenaires en assurance-crédit et en information d'entreprise, tous membres du réseau international Credit Alliance qu'elle a mis en place il y a plus de 10 ans. Dans ce cadre, et pour renforcer sa présence dans le Maghreb, Coface vient de prendre deux initiatives importantes en Algérie, pays qu'elle juge à «fort potentiel économique, partenaire privilégié de la France et qui a une vocation de leader dans cette zone».

  • La première avec l'assureur-crédit public algérien Cagex, avec lequel elle entretient des relations étroites depuis 1998, date à laquelle cet assureur est devenu membre de Credit Alliance. Cagex a donc accès, depuis de nombreuses années, à tous les outils de souscription et de réassurance de Coface. Un nouveau partenariat permettra désormais à Cagex de proposer à toutes les entreprises installées en Algérie (qu'elles soient algériennes, françaises ou d'autres nationalités) une police identique à celle que Coface met à la disposition de ses clients en France et dans tous ces pays de présence. Cette police est un outil indispensable pour développer dans de bonnes conditions les relations commerciales que les entreprises veulent développer sur ce marché.
  • Quant à la deuxième initiative, il s'agit de mettre en place une société de services, nommée Coface Algérie Services (CALS). Cette nouvelle société sera chargée d'assurer un service de proximité approprié aux besoins des clients de Coface qui auront souscrit une police d'assurance-crédit domestique auprès de la Cagex. Elle sera aussi chargée de compléter cette offre de services par des prestations de gestion de créances. En prenant une telle initiative, Coface contribuera à faciliter les relations commerciales entre des grandes entreprises françaises et des entreprises algériennes, notamment dans des les secteurs clefs comme l'automobile, les équipements électro-mécaniques ou la pharmacie.
Par ailleurs, l'assureur crédit français organisera un séminaire sur les modalités d'implantation des entreprises françaises en Algérie. Prévue pour le 27 octobre prochain à Paris, cette rencontre se veut une assise pour l'«accélération des investissements publics dans le cadre d'un Plan de consolidation de la croissance sur cinq ans devant soutenir l'activité du secteur non pétrolier» et une «croissance qui, en 2006 et 2007, devrait rester bien orientée». Ce sont là les arguments forts présentés par la branche consulting de Coface.
Placé sous le thème «Se développer en Algérie», les organisateurs prévoient d'aborder les questions de «l'actualité du marché algérien», «l'environnement bancaire», «les moyens de paiement et garanties», les «grands contrats» et «l'expérience assurance-crédit moyen et long terme et investissements», «l'environnement des affaires», «opportunités d'investissement à saisir et clés d'accès». Des experts de renommée y animeront les débats dont Catherine Monteil, spécialiste de l'évaluation des risques pays, Jean-Pierre Caussin, responsable assurance-crédit et investissements, ou encore Alain Tovar, directeur-adjoint du département marketing et international. Le chef de la mission économique de l'ambassade de France en Algérie, Pierre Mourlevat, ainsi que des banquiers, dont l'expert Muriel Chassaing de la banque française BNP Paribas, participeront également à ce rendez-vous. Il y a lieu de rappeler que ce n'est pas la première fois que la Coface initie des rencontres d'information sur les potentialités du marché algérien.

Synthèse DSO News
d'après http://www.lanouvellerepublique.com (Algérie)

Vendredi 20 Octobre 2006
Notez


Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News